Rencontres du Troisième Type [PV Leylane]

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Tromayan Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 12 Sep - 15:41


Rencontres du troisième type


Tromayan. Ville paisible, accueillant beaucoup de voyageurs… Possédant des auberges, des tavernes, quelques commerces. Tout semblait ici respirer la joie et la bonne humeur. "Humpf".
Bien trop paisible au goût de Bryt’frea qui renifla sa bière avant d’en engloutir plus de la moitié cul sec. Enfin, si on omettait bien sûr qu’un quart de sa boisson s’était déversé le long de son cou, se perdant dans ses poils et dans son armure. Reposant violemment la choppe sur la table, Bryt’frea laissa échapper un grognement vaguement satisfait : la bière d’ici ne valait pas certains alcools forts de sa tribu, et la viande… Laissait grandement à désirer.
La Lupane devrait sûrement aller chasser d’ici les prochains jours si elle voulait réellement se mettre quelque chose d’intéressant sous la dent, et elle laissa un sourire carnassier s’échapper à cette pensée.

Dans cette auberge servant aussi de taverne, Bryt’frea ne passait pas vraiment inaperçue, sentant ainsi quelques regards fuyeurs. Après la manière dont elle avait passé commande. Après tout… Ils n’avaient qu’à apprendre les bases du Lupans, ces Arcaëlliens. "Si Bryt’frea faisait l’effort d’apprendre quelques mots, qu’ils fassent de même "!, avait-elle craché dans sa langue  argotique natale. Le tavernier l’avait regardé avec dédain, quoi qu’un peu réticent à l’idée de servir le canidé.

Depuis quelques semaines, Bryt’frea La Borgne Oreille-Coupée parcourait la région de Kaïl en recherche d’un peu de travail : son dernier contrat l’avait menée ici, après qu’elle ait servi d’appât pour retrouver une bande de voleurs de quartier… Qui avaient bien fini par rendre leurs acquis avant même qu’elle n’use de son marteau. Humpf. "Faibles" .  
Mêmes pas capables d’agir jusqu’au bout… Ces jeunes n’auraient aucun avenir.
Et maintenant. Que faisait-elle? Dans cette ville bien trop calme, personne n’allait recquérir ses services, et il était hors de question de servir encore d’appât. Quel horreur avait-elle commis en acceptant ce contrat dire des pires espèces inoffensives d’Arcaëlle ?

Tss. C’est pour ça qu’elle avait décidé de s’avancer sur les routes extérieurs de Tromayan, en direction du désert de Gaha’fel. De son pas lourd et pesant, le dos courbé alors qu’elle avançait;  cela faisait peu de temps que la Lupane marchait sur les routes, silencieusement. Il n’y avait que son souffle rauque qui s’entendait, et la Lupane grommelait intérieurement quelques insultes à l’encontre des personnes qui passaient

Ils la regardaient soient tous avec effroi, soit protégeaient leur enfant de la femelle. Héhé, comme si elle allait les bouffer tout cru. " Pas sans les avoir chassé, bien évidement, ça ne serait pas drôle," , se dit Bryt’frea en éclatant d’un léger rire rauque. Mais c’est alors qu’au loin… Bryt’frea vit plusieurs silhouettes, qui elles aussi semblaient emprunter les routes pour rejoindre le désert de Gaha’Fel.
Humpf. La Lupane grogna. Manquerait plus qu’ils se croisent et soient obligés de faire un brin de route ensemble.

A moins que…

Bryt’frea sourit, alors qu’elle resserra sa prise sur le manche de son marteau en s'avançant d'un pas un peu plus décidé.

©️️ By A-Lice sur Never-Utopia
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2/3 RP en même temps
Identité : Mon histoireCompétencesJournal
Expérience : 65

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force / Rapidité
Groupes: Neutre
Race: Lupan
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Oct - 2:31
Après avoir passé quelques jours sur les routes, le trio était arrivé à Tromayan. Cela avait légèrement détourné leur trajet initial, mais leurs montures n'auraient atteint les villages au nord d'Amonco qu'avec grand peine. Dire qu'elle n'avait même pas trouvé ce qu'elle cherchait à Wasdkioljer...
La demi-déesse s'était fixé une mission, mais tout semblait être contre elle. Elle avait failli ne pas réussir à faire évader ses enfants, Boisdefer ne pouvait rien faire pour l'aider, Jaskar n'avait que peu d'informations sur le temple, et elle n'avait trouvé ni mercenaires, ni la dénommée Tahiri. Qu'avaient les dieux en tête ? De plus, l'ambiance du voyage était assez morose, suite aux révélations qu'elle avait faites à Maiev et Kyren. Au moins, ils étaient restés avec elle, ce qui ne fut pas aisé. Mais Leylane avait passé les derniers jours à faire son possible pour les garder près d'elle. Si face à d'autres elle savait s'y prendre, dans le cas présent, elle se sentait vulnérable. Mais elle leur avait dit qu'elle ne changerait pour rien au monde cette décision, qu'elle pensait avoir fait ce qu'elle pensait être le mieux pour eux.
La petite "famille" avait néanmoins, par la suite, profité de quelques jours de quiétude à Tromayan. Ses enfants avaient acquis de nouvelles lames, plus neuves et plus robustes que ce qu'ils possédaient jusque là, La demi-déesse, elle, avait changé la corde de son arc, et acheté diverses flèches. Normales, sifflantes, évidées pour contenir du poison, et quelques autres, dans la limite de son carquois et de ses bagages. D'ailleurs, elle avait fait réparer son carquois. Tout comme ses enfants, sa tenue avait été refaite à neuf. Mieux valait arriver au temple avec le meilleur équipement possible. Ou même d'être présentables lors de leur visite à la sultane. Du moins, si celle-ci leur accordait audience.
Pour l'heure, ils venaient tous trois de quitter Tromayan, profitant des derniers jours de beau temps pour aller au plus vite sur la route. Elle avait décidé, pour le moment, de ménager leurs montures et d'aller au pas. Le désert était encore loin, et leurs économies avaient fondues comme neige au soleil. Il serait donc difficile de se payer de nouveaux chevaux.
Néanmoins, le trio n'était pas ralenti par les autres voyageurs, car il n'y en avait que très peu. A vrai dire, ils ne croisèrent qu'une demi-douzaine de personnes allant en direction de Tromayan. Cependant, Leylane entendit un pas rapide aller dans la même direction qu'elle et ses enfants. Une lupane. A côté, même Kyren semblait petit, quoi que la différence soit minime. Losqu'elle arriva à leur hauteur, la demi-déesse ralentit sa jument et s'adressa à l'étrangère.

- Salutations.

Elle la toisa, mais ne rajouta rien. Seule Maiev en profita pour lancer un semblant de conversation.

- Alors... vous allez aussi au Sud ? Z'allez pas avoir trop chaud avec vot'fourrure ? J'veux dire... on voit surtout des virenpiens par là-bas...
- Maiev, voyons... Je ne pense pas qu'elle soit intéressée par notre..."mission". Encore moins par une discussion avec des inconnus.
- Notre "mère" a raison, ma sœur, dit son jumeau d'un ton monocorde. Nous trouverons de l'aide chez la sultane.
- M'ouais, si elle a les couilles de nous aider. Boisdefer a rien fait, mais les gens parlent de lui comme d'un grand guerrier. La blague.
- Car la menace lui semble peut-être de moindre importance, mais la sultane...
- Hé, la lupane. Du coup, ça te dit de venir casser des disciples d'Özan avec nous ?
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP en cours, 1 Libre
Identité : Mon journal
Expérience : 155

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ, Dën, Nécromancie
Groupes: Neutre
Race: Demi-Déesse (Gar'Haz)
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Nov - 13:00


Rencontres du troisième type


Malgré la taille de ses enjambées, Bryt’frea mit tout de même son petit temps de marche pour parvenir à la hauteur du petit groupe. Pendant ce temps-là, la lupane ruminait comme habituellement, lâchant des grognements soit d’ennui, soit d’énervement contre le soleil… Ou même tout simplement parce que Bryt’frea était une personne particulièrement grognon. Alors que la distance entre elle et les silhouettes aperçues au loin s’amenuisait, la femelle discernait mieux les composants de ce petit groupe, et commençait à se poser des questions… Une famille qui cherchait l’exode? Leur proposer une garde ne lui serait que trop peu gagnant, s’ils étaient pauvres… Une famille de marchand itinérants, peut-être?

Puis, de nouveaux détails lui apparurent, et la Lupane se pourlécha les lèvres. Peut-être qu’elle avait flairé un peu d’argent, à en croire les tenues que portaient ce petit groupe. Mais… Lorsqu’elle arriva à leur hauteur, Bryt’frea finit par remarquer qu’ils étaient armés. Tant pis? Ou tant mieux?

Arrivée au niveau du groupe, dans un grognement animal, Bryt’frea ne leva que très légèrement les yeux, la femme n’ayant que deux têtes de plus qu’elle sur son cheval, de son regard aigri… Mais le regard qu’elle porta sur l’inconnue ne la laissa pas de marbre.
Il en fallait beaucoup pour effrayer La Borgne. Mais la lupane savait sentir le danger. Et cette femme sentait le danger. Tout dans son apparence appelait soit à la contemplation… Soit à l’effraiement. Et cela attira un grand sourire sur la dentition inquiétante de la femelle. Finalement… Cette dernière avait peut-être trouvé quelque chose…

- Bonjour, répondit Bryt’frea La Borgne Oreille-Coupée dans un fort accent Lupan.

A peine eut-elle le temps de refermer sa gueule que les autres qui l’accompagnaient se lancèrent dans un débat pour savoir si la Lupane allait l’accompagner. Écoutant attentivement, les oreilles se dressant et cherchant à suivre la conversation, elle finit tout simplement par éclater d’un grand rire. Tonitruant, rauque, atypique… Et qui paraissait souvent menaçant pour les autres, Bryt’frea fixait désormais son regard sur la dénommée Maiev, d’un regard franchement intéressé; une petite lueur sanguinaire s’étant réveillée dans son regard.

- Toi Maiev? Bryt’frea La Borgne t’aime bien. Franche. Rebelle. Bryt’frea veut casser démons avec toi.

Sans détourner son regard de Maiev, la femelle tourna le museau vers la femme sur la jument. Son ton rauque, elle continua.

- Bryt’frea Oreille-Coupée sait pas vous qui êtes, où allez, mais Bryt’frea cherche carnage. Démons, adversaires forts. Bryt’frea…, elle coupa sa phrase dans un grognement rauque et particulièrement long, chercher petit contrat mais trouvé mieux.

Essuyant d’un revers de manche la bave qui avait coulé de sa gueule lorsqu’elle s’était mise à parler, la lupane  empoigna son marteau, et le tendit à l’inconnue dans un gage de fidélité, alors qu’elle portait enfin son regard sur cette dernière.

-Bryt’frea La Borgne Oreille-Coupée tend marteau. Inconnue vouloir accepter?

Se pourléchant les babines, elle montrait ainsi sa belle dentition prête à déchiqueter la moindre chose qui lui passait sous la dent. Si l’inconnue acceptait, peut-être que Bryt’frea pourrait ramener une preuve à son village et devenir chef de tribu. En revanche, le sentiment qui la prenait lorsqu’elle regardait l’inconnue ne parvenait pas à s’en aller, et la Lupane comptait bien rester sur ses gardes.

©️️ By A-Lice sur Never-Utopia
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2/3 RP en même temps
Identité : Mon histoireCompétencesJournal
Expérience : 65

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force / Rapidité
Groupes: Neutre
Race: Lupan
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Nov - 19:51
La lupane répondit à Maiev. Leylane en avait déjà côtoyé, mais celle-ci maitrisait très mal le langage, sans doute peu habituée à frayer avec les autres races. Au moins, la dénommée Bryt'frea semblait apprécier sa fille. Cette dernière sembla à peine décontenancée par le rire animal de leur interlocutrice. Si elle n'avait pas vu grandir ses enfants, elle en apprendrait beaucoup sur eux pendant ce voyage. Nul doute que Maiev avait croisé des individus tout aussi dangereux qu'une lupane pendant qu'elle cherchait à libérer son frère de l'Arène de Cescan.

- Ben, toi aussi t'as l'air sympa, t'es marrante. Et on va sans doute en casser, du démon. T'vas pouvoir t'amuser, ma grande. Minn'da ?

Sa fille se tourna vers elle en l'appelant ainsi, cherchant son approbation. La demi-déesse réfléchit rapidement. Elle ne connaissait pas cette lupane, mais le temps d'arriver à destination, elle pouvait s'en débarrasser si elle se montrait menaçante. Elle répondit, à l'adresse La Borgne, d'un ton plus ou moins méfiant.

- J'ai besoin de quelqu'un en qui j'ai pleinement confiance... En qui nous pouvons avons avoir confiance. J'accepte ton marteau, Bryt'frea La Borgne Oreille Coupée. Mais prends garde. La tâche est loin d'être aisée, nous somme trop peu nombreux, et certains pensent que cette menace est loin d'être réelle. Tssss.

Elle soupira, repensant à sa visite au Domaine. Elle espérait que la Sultane réagirait différemment, il se tramait quelque chose de dangereux, et personne ne semblait y prêter attention.

- Je ne sais pas si je fais le bon choix en t'acceptant, mais au vu de la situation, le fait que tu veuilles "casser démons avec nous" me suffit amplement.

Ses yeux s'illuminèrent et sa voix se fit plus spectrale.

- Cependant... si tu t'avisais de nous trahir, ou de faire du mal à mes enfants...
- Minn'da... calme-toi. Elle accepte d'nous aider, la fais pas fuir. On sait s'débrouiller, 'vec Kyren, t'sais. On t'a pas attendue pour ça.

Leylane, si elle n'en montrait rien, était terriblement blessée par ce que Maiev venait de dire. Elle prit conscience qu'elle avait été absente de leur vie bien trop longtemps et en avait manqué une partie importante. Mais sa fille avait réussi son coup, et les yeux rubis de la demi-déesse retrouvèrent leur éclat habituel. Néanmoins, elle tenait à eux, et ne souhaitait pas qu'il leur arrive quoi que ce soit. Ce qui était paradoxal, elle qui les emmenait endiguer une menace cachée dans un temple d'Özan. Mais ils étaient peut-être plus en sécurité à ses côtés qu'ailleurs, à commencer par la Principauté.

- Je préfère la prévenir, j'ai été déçue de Boisdefer, je ne veux pas être déçue encore une fois.
- T'en fais pas. J'gère, j'suis "sa" responsable. Fais-moi confiance.
- Bien, nous en reparlerons plus tard, Maiev.

Kyren restait silencieux, observant Bryt'frea, Maiev et Leylane. Sans doute le plus silencieux du groupe. Et pourtant, il semblait sur le qui-vive, un reliquat du temps passé à l'Arène de Cescan, sans doute. La demi-déesse trouvait qu'il était plus proche d'elle de caractère que ne l'était sa jumelle. Maiev avait plutôt celui de leur père, qui aimait piquer verbalement les gens. Elle se demandait parfois ce qu'il était devenu, s'il était encore en vie. Mais elle refoula cette pensée aussi vite qu'elle lui était venue. Ce n'était pas le moment.

- Puisque tu t'es présentée, et que tu accepte de nous accompagner, il est normal que nous fassions de même. Voici ma fille, Maiev, mon fils, Kyren...
- On est jumeaux, au cas où, hein. 'fin, c'est un mec, et moi une fille, mais c'pas grave.
- Et je suis Leylane Shalandis.
- Oui, bon, on t'épargne quelqu'détails, Bryt'. C'est plus ocmpliqué que ça, ajouta sa fille avec un clin d’œil à l'attention de la lupane.

Sans doute parlait-elle de son grand-père, Gar'Haz ? De la signification du nom Shalandis ? Elle avait beau avoir vingt-cinq années, Maiev agissait parfois comme une gamine espiègle, en disant trop et pas assez sur certaines choses. La demi-déesse reprit, comme si de rien n'était.

- Pourras-tu suivre le rythme de nos montures ? La route est longue, et le temps presse. Nous t'expliquerons notre but ce soir, quand nous établirons notre campement pour la nuit. Il ne s'agira pas d'attaquer nos ennemis sans y réfléchir avant. Même si je dois avouer que ta force pourra t'être utile.
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP en cours, 1 Libre
Identité : Mon journal
Expérience : 155

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ, Dën, Nécromancie
Groupes: Neutre
Race: Demi-Déesse (Gar'Haz)
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Tromayan-