Jeu 31 Jan 2019 - 22:25
Le manoir familial du premier citoyen Boisdefer est silencieux, depuis une semaine, les seuls échos qui brise le pesant silence de l'endroit sont les pleures, les sanglots et les plaintes désespérés. Plus personne n'est autorisé à venir au manoir depuis que la nouvelle de la mort présumé de Grégoire Boisdefer est parvenu à sa famille. Aussi sûrement que l'hiver à tué les parterres de fleurs colorées de l'endroit, la peine à abattu la joie. 

Suggestion d'écoute:
 


Saphira 


Une nouvelle journée de passé, chaque fois, de plus en plus dure. Je n'arrive plus à parler, encore moins chanté comme auparavant. Je ressens ce vide dans mon coeurs avec tant de puissance... Pourquoi gar'Haz m'a t'il prit mon amour, n'avait il pas assez souffert... Il a fallu qui se batte et meurt pour autrui, comme il l'a toujours fait malgré ses beaux airs de baroudeurs charmeur. Je me souviens encore de son sourire alors que je suis assise sur la terrasse de notre chambre. Comme depuis une semaine, je reste là dans le froid, attendant qu'il revienne, refusant d'y croire. Les larmes coulent d'elle-même sur la table qu'il a faite de ses propres mains. Cette table qui nous à vu boire, rire, nous embrasser... Chaque matin, je me réveille après que la fatigue m'ait emporté, dans mon lit. Les Protecteurs s'occupent encore de nous. Je me sens si... Inutile. Encore, aujourd'hui, j'observe l'allée du manoir, m'attentant avec folie, à le voir revenir encore une fois. Comment aimer à nouveau à présent, comment accepter mon devoir de fille de chef de clan aassila et m'unir à un autre chef de clan comme va l'exiger mon père à présent. Je regarde la dague sur la table de mon amour... Quand le moment viendra, je rejoindrais mon aimé. 




Awilda


Je caresse ce souvenir, cette petite mèche de cheveux que j'ai gardés depuis son enfance. Je n'ai jamais eu d'enfant avant ou après lui. Ce si petit humain, ce bout de chou si courageux. Les dieux me l'ont pris! Il faisait tout pour être bon, mais ils me l'ont pris! 
Mes larmes coulent à nouveau sur les coussins que je ne quitte plus dans la chambre d'Erikar. Je ne sais pas comment un si petit coeur comme le mien peut tant souffrir... Je prie, je prie et prie encore, mais les dieux ne veulent pas me rendre mon fils... 


Erikar


Je suis... J'ignore quoi faire. Notre famille à Didiorkar et moi n'a jamais été un exemple d'union et d'amour. Tout le monde est au plus bas et moi... Je parviens à peine à empêcher l'œuvre de mon neveu s'effondrer. Je suis assis à la table des gestions dans la salle du manoir prévu pour... Les missives d'attaques de monstres, de manques de denrées alimentaires et de cas de maladies étranges ou de folie s'accumulent. J'ai tenu les plus petits contre moi des heures durant, sans faiblir, mais là... Je tombe peu à peu sur les genoux contre le mur de la salle alors que mes sanglots m'échappent. Je ne peux plus repousser ce chagrin et des larmes roulent sur mes traits burinés de vieux aracnor... Dans un cri de peine, j'ouvre grand mes mandibules pour expier cette peine. 

Aleksandar

J'observe les lignes de soldats qui arrivent dans la cité... Je suis dans mon armure de soldat. Le messager m'a apporté la mort de père, le choc, la peine... J'ai cru mourir. Sanaël s'est éloigné peu à peu de moi durant les jours qui suivirent. Ma peine faisant place à une haine salvatrice tournée vers l'Alpha. S'il n'avait pas échouer à ce point, père vivrait, si le prince avait fait le nécessaire avec la reine mon père serait en train de rire avec moi! Il serait en train de se réjouir du ventre rebondi de mon épouse... Au lieu de cela, ma haine dévore mon âme, le regard perdu vers le nord-est et vers ce chien qu idiot mourir pour apaiser mon coeur meurtri. J'entends cette voix en moi, elle essaie de m'empêcher de faire tout cela, de mener le conflit pour assouvir ma peine et ma rage née de l'impuissance, elle essaie de me focalisé sur mon futur enfant et ma femme... Mais la haine est une voix hurlante et délicieuse qui fait taire les pleurs du chagrin.


Marina 

Les voiles des navires de la flotte sont gonflées par le vent d'est. Ils s'apprêtent à mener une campagne et mettre à l'épreuve le nouveau modèle de navire porte ailée innové par l'Université. Je suis sur la proue du navire amiral, dans mon armure de Protecteur, mes yeux rouge fixe l'horizon... Quelques navires pirate assouviront temporairement ma rage, le sang de ses chiens fera brûler le feu de la haine qui repousse le froid mordant de mon chagrin pour mon père. Je n'ai pas eu le courage de rentrer voir mes frères et soeurs... Chaque pensée tournée vers ma famille me rappel papa, les parties de gwent, les aventures à travers Arcaëlle. Son amour... Je ne suis plus que violence. 

Arakar

Je suis partie quelques jours après avoir appris... Je ne peux plus rester, chaque endroit me rappel papa. Je dois aller... Je dois faire quelques choses d'utile. Alors je me suis lancé vers le sud. Si je parviens chez les kei kans, je suis sûr que je pourrais négocier qu'ils acceptent d'être des nôtres comme papa le souhaitait. Je suis vêtu de mon manteau log à capuche, de couleur rouge, et d'une tunique et d'un pantalon noir, un pistolet et un fusil,une dague et un sac remplis de matériel. Je passe les frontières de Wasdkioljer, le vents tourmentant mon manteau, m'arrachant mes larmes et la chaleur de ma vie malgré les chauds vêtements. Je ne pense plus qu'a trouver les kei kans, une manière de ne pas penser à papa, je le sais. 

Ykvar

Je suis sur une nouvelle statue à l'académie des arts, elle n'a jamais vraiment ouvert, mais des fois oncle Wraith vient... Il a retrouvé ses ailes récemment. Je ne parviens même pas à m'en réjouir. Je me bats depuis des heures dans la salle vide, sur ce stupide piano! Il refuse de fonctionner correctement... Et cet imbécile de Malek qui est introuvable ! Je commence à perdre patience alors que la douleur me rattrape malgré mes travaux pour l'éloigner, je finis par m'écrouler sur le clavier du piano en pleurant à chaude larme. Je suis ridicule... Que dirait père en me voyant... Je ne peux même pas trouver les mots pour consoler Malya et Valya. J'entends à peine oncle Wraith entrer, et me blottir à lui en me gardant dans ses ailes coloré.  

Calysta

Je me tiens dans ma grande robe rouge, devant le parterre de terre brune, les fleurs ont encore fané... Depuis une semaine, j'essaie de refaire pousser mes fleurs à l'image de tante Anna. Mais encore une fois, le résultat n'est que des tiges brunâtre morte ! Encore, j'échoue! Papa est partie depuis sept jours, c'est sept jours de trop. Je suis furieuse contre lui, car je lui avais dit! Anna dit qu'i lest partit en héro, mais je m'en fiche! Je ne veux pas d'un héros, je veux mon papa. Et alors que je repense à ma peine, elle me fait pleurer comme une gamine. Je saisis par frustration et fureur ma bêche et massacre les restes du parterre de fleurs. la terre éclabousse partout et ma belle robe est tachetée de brun. Mais je continue en hurlant, en reprochant à papa d'être parti. Il n'y a que quand une main attrape la bêche que je cesse... Je me tourne vers l'imposante silhouette en armure exotique rouge. Les yeux rougis de pleurs. Le Protecteur s'agenouille et je me jete dans les bras de celui-ci... J'y pleure de longues minutes. Avant de finir par m'endormir de fatigue pour me réveiller dans mon lit. 


Malek


Je suis dans la prison... Les limiers m'ont pris alors que j'essayais de mettre en pièce le temple de Gar'Haz. Puis cette stupide prêtresse qui disait que Gar'Haz avait ses raisons de prendre mon père... Elle ignorait bien sûr qui est mon père, manquerait plus que cela ce sache. Les clés de la geôle cliquent et dans un grincement la porte barré s'ouvre. L'immense silhouette de Jurgen entre dans la pièce. Je le fixe un moment. Il soupire et me fait signe de le suivre, je m'exécute, mieux vaut être dehors. Il m'amène au temple de Gar'Haz et devant la prêtresse... La jeune prêtresse me fixe avec sérénité... Il veut que je m'excuse, c'est ça? 
Sang et cendre dirait papa... Papa me traiterait d'idiot s'il savait cela... Papa... Papa me... Papa. Je perds le contrôle et mon attitude arrogante se brise alors que je tombe à genoux, pleurant comme un enfant devant cette fille. Je sens la main de Jurgen qui se pose sur mon épaule et les mains douces de la prêtresse qui prend les miennes dans les siennes avec douceur. Je suis un idiot papa, je suis désolé... 


Malya et Valya

Malya et Valya sont recroquevillées dans leurs lits depuis des jours... Elles ne mangent et ne boivent guère plus que quelques morceaux et gouttes. Les petites si joyeuses et adorables sont devenues silencieuses et aux regards si emplis de peine, que la pauvre Rebecca, leur amie, à bien du mal à les faire interagir avec elle. Elles gardent précieusement chacune d'elles les poupées de leur père contre elle, craignant qu'elles ne soient emmenées elles aussi par les dieux, leur sretirant alors tout de leurs pères adoré. 
Elles ne pleurèrent pas, le choc était trop grand, trop brutale. Elles fixaient la fenêtre de leur chambre, la pluie tambourinant sur les vitres. Reflet de leurs états émotionnels. 
Ce n'est que lorsque désespérer par l'état de ses deux amies, que Rébecca parvint à amener Anna les voir. Un choc traversa la figure autoritaire habituelle dominian qu'était Anna... L'image de ses deux petites filles, blottit l'une à l'autre en fixant la vitre emplis du gris du ciel, tenant fermement leurs poupées et aux visages si... Mort. 
La grande lorcq s'approchait et s'assit dans le petit lit de bois et de draps des deux enfants. Elle fut alors surprise, quand les deux petites filles se jetèrent contre elle, serrant leurs petites mains contre sa robe pour rester blottit à Anna... Pleurant, pleurant à chaudes larmes contre cette figure maternelle dont elle manquaient tant actuellement. Elles restèrent contre la poitrine d'Anna, blottissant leurs visages à son cou. 



Le manoir est silencieux de toutes joies... Le Domaine de Kail est assailli de problèmes... Les ainées du dirigeant se préparent à mener une guerre sanglante motivée par une haine cachant leurs peines immense. 
Qui pourrait empêcher une fin tragique de cette nation prometteuse... Et qui arrivera à ramener Grégoire Boisdefer avant que tout ne soit trop tard.
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 393

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-