Oh ! Vous êtes revenu nous voir ! [TERMINÉ]

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Marais de la Ghyuerf Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 2 Mar 2016 - 20:52

Je suis assis sur le toit du manoir, une bouteille d'hydromel dans la main et j'observais mon domaine. Les gens étaient heureux. Les enfants trop jeunes pour aider leurs parents couraient dans les jardins en se chamaillant, les plus vieux aidaient au mieux les adultes, écoutaient les conseils et apprenaient leurs maitres-métiers.


Je tournais mon regard vers l'extérieur du domaine, des hommes en armures de cuirs patrouillaient le long de la zone que nous avions défriché, là même où des hommes robustes creusaient lentement, mais surement une tranchée dans laquelle ils plantaient de long rondins de bois aux sommets pointu, futurs rempart rudimentaire pour protéger le domaine des attaques de plus en plus fréquentes des créatures sauvages. Je m'étais, en m'installant ici, attirer la colère des êtres sauvages outrés par mon arrivé et les changements que j'entamais.


J'avais ordonné qu'on plante les remparts aux plus proches de la lisière des arbres pour nous offrir le plus d'espace possible... J'avais bien l'intention de m'étendre et d'accueillir plus encore de nouveaux villageois.


J'observais les préparatifs quand j'aperçus au loin quelqu'un approcher, très brièvement un cavalier, c'était fait voir par un trou dans la canope des arbres du marais en transformations.
Les veilleurs du haut de leurs tours de guets rudimentaires m'interpellèrent pour signaler le cavalier en approche... Je regardais en bas deux de mes propres cavaliers qui allaient partir surveiller la lisière des bois et leur fit signe de la main de partir à la rencontre de l'inconnu... Les hommes en tenu de cuir équipé d'une dague et d'une lance partir aussitôt en s'exclamant pour encourager leurs montures.


Pour ma part, je redescendais et attendais devant les portes du manoir le retour de mes gens... Et de notre visiteur...
(c) Never-Utopia
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 389

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mar 2016 - 21:15
Après ma rencontre avec Yria puis ma sœur, j’avais décidé de prendre le large et de retourner là où tout avait changé pour moi. Le fameux marais, là où Grégoire devait mener des enfants. J’avançais avec prudence dans le marais, me souvenant des étranges rencontres faire auparavant. Je malaxais mon fluide, prête à combattre s’il le fallait. Mais tout semblait calme, peut-être trop. Je fis arrêter ma monture quand je perçus un bruit venant à ma rencontre. C’était des chevaux, sûrement montés par des cavaliers. Je n’arrivais pas à distinguer leur nombre ce qui me dérangea un peu. S’ils étaient agressifs ils allaient goûter de ma lame et tâter de mon fluide. Je sautais au bas de ma selle, observant les cavaliers venir. Apparemment ils étaient deux. Chacun avait une lance et poussait des cris pour encourager leur cheval. En signe de paix, je levais les mains vers le ciel et déclarais être une amie du maître des lieux. Ils stoppèrent leur monture et me dirent de les suivre. Remontant sur mon destrier, je leur emboîtais le pas sans rien dire de plus. Ils me conduisirent au manoir dans un silence coupé par les sabots. J’aperçus alors Grégoire devant la porte de la demeure.

Beau travail l’ami !

Lançais-je à l’humain. J’avais soif. Pas d’eau ni de sans alcool, je voulais m’enivrer, trop hantée par ma chute brutale et la haine de mes anciens camarades. Alors que je passais la palissade pour aller vers l’arcaëllien une voix tonna :

LILITH ! TA MORT EST PROCHE, TRAITRESSE !

Je sursautais, prise au dépourvu. Il y avait une arme vivante dans les parages et, de toute évidence, elle voulait ma mort. Une flèche fusa vers moi et m’amocha la joue droite. Je pestais, folle de colère. J’invoquais un tigre de mez et scrutais les environs. Je repérais alors l’importun. C’était Elalïe, une mzékils de dix-neuf ans. Elle encocha une autre flèche sur son arc et me visa. Je dégainais mon épée et roulais sur le côté au moment où elle lâchait sa corde.

Mez'Aram

Murmurais-je avant de m’enflammer. Mes vêtements disparurent dans les flemmes dévorant mon corps. Je hurlais à Elalïe de venir si elle était digne de quoi que ce soit. Elle sauta de sa branche et vint vers moi. Je hurlais à l’intention des autres de ne pas s’approcher. Le combat s’engagea. Mon épée contre sa lance. Mon feu contre sa foudre. Je fus en plusieurs endroits blessée mais elle, elle perdit la tête mais avant elle me dit :

Les légions approchent, tu ne vivras pas bien longtemps !

Mon épée s’abattit sur son cou fin et sa tête roula sur le sol. Je pestais, calmant le feu ardent qui avait dévoré mes vêtements. Nue comme un ver, j’allais vers Grégoire mais m’effondrais avant de l’avoir atteint.
Niveau 5
Lilith Yakan
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 250

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcaelle.blogspot.com/
Niveau 5


Épaulette du lion:
 




J'écris en #F6CED8
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mar 2016 - 21:51

Si je m'attendais à cela ! Je vis arriver un visage que je connaissais escorté par mes deux cavaliers, mais alors que j'allais répondre à l'exclamation de mon invité je vis une flèche lui effleurer le visage avant qu'une sorte de jeune femme mezkil ne sorte de nul part en continuant à vouloir attaquer Lilith!

J'ai immédiatement ordonné à mes veilleurs de se préparer au combat et mes dix hommes d'armes en armure de cuir avec lance et arc encerclèrent les deux jeunes femmes engagés dans un combat à mort d'une intensité mortelle. J'ai moi aussi rejoins le cercle de mes combattants et bandé mon arc d'ébène apporté par Aleksandar l'ainé de mes enfants aracnors. J'ai attendu, obéissant à Lilith qui ne voulait pas que quelqu'un n'interfère.

Lorsque enfin la tête de la mezkil tomba au sol, j'ai levé le poing en faisant signe aux veilleurs de reprendre leurs patrouille en leurs disant avec une voix dur :

"Ouvrez les yeux ! Trouvez d'où cette personne est venue ! Arrêtez toutes personnes inconnues qui approchent à partir de maintenant, archer reprenez vos positions aux tours de guets ! Lancier et cavalier en selle et patrouiller partout le long des frontières du domaine !"

Je m'approchais de Lilith une fois qu'elle fut revenu à elle et posais une main sur son épaule en faisant signe à deux jeunes femmes de venir avec une grande étoffe.

"Elles vont te conduire à une chambre pour que tu te revêtisses, ensuite nous nous retrouverons à la salle à manger de l'aile est, il y aura nourriture et boissons... À tout à l'heure chère Lilith." Je lui dis en souriant pour paraître plus amicale..
(c) Never-Utopia
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 389

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar 2016 - 9:22
Exténuée, à bout de force, j’avais sombré dans l’inconscience quelques minutes. Quand je revins à moi on déposait un drap sur moi et on me conduisait dans le manoir. Je fus un peu réticente me disant qu’il restait peut-être des créatures d’outre-tombe. Mais les deux arcaëlliennes me poussaient à l’intérieur sans faire attention à mes peurs justifiées. Quand j’entrais, je vis qu’il y avait eu beaucoup de travaux de restauration. Le lieu était plus accueillant et plus douillet. On m’emmena dans une chambre où je pris place sur le lit, un bras en travers du visage. Je reprenais mon souffle étendue sur le dos. L’une des arcaëlliennes, une xen aux ailes roses, me tendit des vêtements propres et en bon état. C’était une tunique indigo avec un haut sans manche et un pantalon. J’enfilais les habits sans me faire prier. Une fois vêtue, je me recouchais et dormis un peu.

La nuit commençait à tomber lorsque j’ouvris les yeux, une arcaëllienne était à mes côtés. Elle me proposa de me conduire à la salle de repas, j’acceptais avec une certaine émotion. Nous descendîmes les escaliers et prîmes plusieurs couloirs avant d’arriver devant la salle. Je frappais timidement au battant puis entrais. J’inclinais légèrement la tête à l’intention des personnes présentes. Je repérais Grégoire et allais m’asseoir à sa gauche. Je ne me fis pas prier pour me servir de l’alcool en abondance. Hydromel, ho hydromel, toi qui emmêle mes sentiments ! J’avalais d’une traite mon verre et m’en servis un autre dans la foulée. Je remarquais alors les regards braqués sur moi.

Désolée…

Je baissais la tête honteuse ce qui déclencha le rire d’un gros lorcq potelé. Il m’assura que je ne devais pas avoir honte de mon comportement mais que je devais le tempérer. Je lui souris timidement, hochant la tête.

Ce que tu as fait ici est splendide, Grégoire.

Je lui souris bêtement et lui demandais sur le ton de la confidence s’il y avait encore des créatures d’outre-tombe qui rôdaient.
Niveau 5
Lilith Yakan
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 250

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcaelle.blogspot.com/
Niveau 5


Épaulette du lion:
 




J'écris en #F6CED8
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar 2016 - 11:49

La nuit avait fini par tomber, les veilleurs avaient patrouillé et fouiller dans tout le domaine sans trouver d'autres personnes étrangères à notre communauté. Heureux de savoir les miens en relative sécurité, je me suis rendu au bain public et y suis resté une heure avant de me rendre à la salle de repas principale où une partie de la communauté se retrouvait chaque soir pour partager un dîner convivial.


Ce soir, j'ai sentis une délicieuse odeur d'épice et de viande typique de la cuisine xen, Valtor c'était surement mit au fourneau pour le dîner de ce soir. Ce xen est un prince des marmites. Je me suis assis dos à la grande cheminée au fond de la salle où crépitait un bon feu, le gros Ylar, un lorcq, était déjà là et amusait la gallérie en parlant de son ancienne vie de mercenaire errant.


J'ai commencé à boire un peu d'hydromel en mangeant une bonne entrecôte aux épices de notre chère Valtor. C'est là que nous avons vu entrer Lilith, dans une belle robe indigo surement prêté par la femme de Valtor, elle s'est assise sur la chaise à ma gauche et à commencer à boire. Je n'ai rien dit en gardant un sourire jusqu'à ce que Ylar plaisante sur la descente de la jeune femme. Elle s'est excusé avant de me demander si d'autre créature morte rôdait encore.
J'ai alors gloussé et lui est expliqué avec amusement :


"les seuls problèmes qui nous assaillent sont les créatures sauvages qui tentent d'attaquer le domaine fréquemment, mais grâce aux remparts ce ne sera plus un souci. Les derniers hytrez sauvages sont cantonné à certains point précis des marais et sont maintenant trop peu nombreux pour poser problème. Il y a ici sous le manoir une crypte qui parcontre accueille aussi les hytrez qui ont prêté serment de défendre notre domaine, les villageois leurs voue un grand respect et assurent que leurs crypte soit toujours fleuris et propres"


Je lui ai resservi un verre d'hydromel aux myrtilles avant de trinquer avec elle.


"Je m'efforce d'assurer la prospérité de mes gens et leurs sécurités, j'espère bientôt pouvoir me développer encore et accueillir d'autre personne... Et vous qu'êtes-vous devenu ? Vous avez l'air d'avoir pas mal voyagé pour vous être attiré des ennemis pareille... D'ailleurs soyez tranquille, les veilleurs ont patrouillé et fouiller tout le domaine, personne d'étranger n'est dans nos murs pour l'instant.".
(c) Never-Utopia
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 389

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mar 2016 - 10:42
Je buvais avec plus de décence, savourant chaque gorgée. J’attaquais le repas lorsqu’il commença à parler. Des hytrez docile ? Quel était cette sorcellerie ? Je haussais les épaules, qu’importe du moment qu’ils ne me touchaient pas. J’engloutis la pitance en quelques cuillérées rapide. Je ne prêtais pas attention aux gens présents, à dire vrai, j’étais préoccupée par mon destin qui allait être tragique si les armes vivantes ne cessaient pas leur chasse à l’arcaëllienne. Je soupirais en mettant la dernière fourchette dans ma bouche. Dieux, j’avais si faim et tellement soif ! Oubliant la convenance, je vidais d’un trait mon verre et m’en servis un autre dans la foulée. Je n’écoutais pas Grégoire, trop centrée sur moi-même. Je mettais la vie de ces gens en danger en restant là. Je passerais la nuit dans le manoir puis je reprendrais la route. Mon regard se perdit dans le vide, il fallait que je tue Fannÿ en fait… Ainsi je serais libre. Ou pas... Mon âme était torturée depuis que j’avais révélais à la Reine ma véritable identité. Je ne parlais pas, trop absorbée par mon imagination débordante. Je m’imaginais combattre la chef des adeptes de Morloc mais la fin était funeste pour… moi ! Je soupirais et, par politesse, je hochais la tête faisant mine d’écouter l’humain. Mais la réalité était tout autre. J’étais, désormais, une chasseuse d’Hayert’Vaäl en exile. J’étais tout sauf quelqu’un de bien. J’avais une tendance à boire déraisonnable et un penchant pour la mort de ma personne. Oui, je songeais à mettre un terme à ma triste vie de fugitive. Après tout, avais-je encore des amis en ce monde ? Bien évidemment il y avait ma sœur, retrouvée il y a peu. Et, la mission. Je devais respirer et vivre pour elle. Sauver le monde. Tel était mon destin. J’espérais bien mourir sur le champ de bataille. Et Jared ? Etait-il lui aussi à ma recherche pour me tuer. Mon seul et unique ami… Mon frère d’arme. Je me servis un énième verre sans vraiment en avoir conscience, j’enchainais les descentes les unes après les autres. Tout cela était un non-sens. J’allais juste me rendre malade.

Vie de merde…

Grognais-je en ballant mon verre. Il y eut un bruit de chaise que l’on recule. Je me rendis compte que c’était la mienne, j’étais en train de me lever, embarquant la bouteille, oubliant la bienséance. J’avais retenu le chemin jusqu’à ma chambre et m’y rendis dans une demi conscience. Je me vautrais sur le lit, portant la bouteille à mes lèvres sans réagir que j’avais mal agi. Qu’importe la vie des gens si je perds la mienne ? Quelle importance aura l’avis des arcaëlliens si je me mésestime ? Je soupirais, posant la bouteille par terre.
Niveau 5
Lilith Yakan
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 250

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcaelle.blogspot.com/
Niveau 5


Épaulette du lion:
 




J'écris en #F6CED8
Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mar 2016 - 22:20

Mes gens étaient très nerveux du comportement de la jeune femme et ce fut un soulagement quand elle partit finalement visiblement ivre pour aller dormir. Je claquais des mains en montant sur la table en m'adressant à l'assemblée.


"Retourné à vos chambres et reposé vous, je vais m'occuper de notre invitée... Soyez vigilant du moindre événement inhabituel et prévenez les veilleurs en cas d'intrusion sans tarder... Bonne nuit à vous mes amis." Je m'exclamais jovial en descendant de la table pour me diriger vers la chambre de la jeune femme.


J'ai monté les marches des escaliers centraux, suivi l'odeur d'alcool et atteint la chambre où miss Lilith avait échoué. J'ai toqué, plusieurs fois... Puis je suis entré, la jeune femme était avachie sur le lit de bois une place une bouteille proche de sa main. J'ai soupiré et approcher en m'asseyant sur le lit en laissant mon chapeau proche de moi. La nuit était bien tombée et la lune éclairait de ses rayons une partie de la pièce.


"Vous êtes bien étrange comme femme... Vous êtes pourchassé jusque sur mes terres, vous buvez comme dix marins... J'aimerais savoir ce qui vous rend comme ça, mademoiselle, mes gens s'inquiètent et j'aimerais les rassurer... Et par la même occasion vous aider si c'est possible." Je lui dis avec douceur en tapotant son épaule.
(c) Never-Utopia
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 389

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mar 2016 - 9:49
Etendue sur le dos, j’admirais le plafond en versant quelques larmes. Des larmes de rage et de colère. J’attrapais la bouteille en me redressant et bus une gorgée - ou dix – en ruminant sur ma vie pathétique et dangereuse. J’avais trahi les miens et maintenant ils voulaient ma tête. Par tout ce qui est bon, pourquoi m’étais-je mise dans cette situation ? Ah, oui pour laver mon âme. Des doutes subsistaient encore. Parfois je me demandais si j’avais fait le bon choix… Mais servir la Reine était plus judicieux que de croire qu’un fantôme était une divinité. Une chauve-souris passa devant la fenêtre en poussant de petits cris. Je soupirais reposant la bouteille. On frappa alors à plusieurs reprises sur la porte. Je ne pris pas la peine de répondre, la main près de la bouteille et un bras en travers du visage. Grégoire entra dans la pièce et s’assit sur le bord du lit une personne. Il me sembla inquiet et tendu. Lorsqu’il parla, je me redressais, essuyant mes larmes. Après tout je n’étais qu’une adolescente techniquement. Il me tapota l’épaule ce qui m’énerva au plus haut point, j’eus même un mouvement d’humeur. Je le regardais, la vue un peu troublée. Attrapant la bouteille, je la vidais de son contenu d’une traite. Que pouvais-je répondre à cet arcaëllien ? Que j’avais un choix qui m’avait mis dans une merde noire ? Oui… J’ouvris la bouche pour parler et la refermais aussi vite. Je me mis sur le dos et soupirais longuement.

Ma vie est digne d’un livre, Grégoire Boisdefer ! J’ai trahi les miens pour rejoindre le Royaume. Je suis devenue une ennemie de mon peuple tout en me faisant d’autres ennemis. Les Hayert’Vaäl. Je suis née pauvre, mes parents m’ont vendu avec un de mes frères et ma sœur. Etant faible et malade, le marchand m’a abandonné sous un arbre c’est là que Yakan, mon maître d’armes, m’a trouvé. J’agonisais doucement mais sûrement. Il a eu pitié, il aurait pas dû. Il m’a emmené, soigné et éduquée pour être une Vaibïaën. Une adoratrice de Morloc. Malheureusement, j’ai pris conscience que tout cela n’avait de sens. J’ai trahi les miens en faisant des aveux à la reine il y a peu. J’ai été puni en étant destitué de mes droits de soldats, je suis haïe dans tout le Royaume. Mais j’ai une chance de me racheter… Je crois… Merde la bouteille est vide…

Je soupirais encore une fois en soupesant le contenant qui ne contenait plus rien. J’avais parlé d’une traite, sans savoir s’il m’écoutait. J’avais la bouche pâteuse et la voix enivrée.
Niveau 5
Lilith Yakan
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 250

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcaelle.blogspot.com/
Niveau 5


Épaulette du lion:
 




J'écris en #F6CED8
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mar 2016 - 13:01

Alors c'était donc tout cela qui rendait notre invitée si maussade et déprimée. Je poussais un petit soupir, cherchant des mots qui pourraient lui redonner un peu le moral. Je me relevais pour me tenir devant la jeune femme les bras croiser sur le torse.


"Si je résume, tu as été élevé par une secte sanguinaire après avoir été abandonné, mais en te rendant compte de leurs folies, tu as choisi de te retourner contre eux et de rejoindre un royaume qui luttait contre eux." Je lui dis en ayant un petit sourire en coin.


"Donc en conclusion, tu as surement fait le meilleur choix possible moralement parlant... En tout cas ici pour le moment personne ne te hait, même si tu étonnes les habitants haha... Reste ici quelques jours, participe aux corvées, aux patrouilles voir même aux chasses aux gibiers." Je lui proposais avec gentillesse.

Je décroisais les bras et me dirigeais vers la porte en me coiffant de mon sempiternel chapeau, je ne me retournais qu'un instant avant de passer le seuil.

"Oh, toi qui voyages beaucoup... Si tu trouves des réfugiés qui errent sur les routes ou des âmes comme toi qui doutes et cherchent un but... Dirige-les donc ici. Notre colonie à toujours besoin de bras et de cœur vaillant pour continuer à grandir." Je lui fis un grand sourire avant de refermer la porte et de prendre la direction de ma propre chambre au fond du couloir. Je lançais mon chapeau sur un porte manteau avec ma veste verte, je retirais mes bottes et m'affalais dans le lit douillet où Ombrefeu dormait déjà en boule bien au milieu... Je la fis rouler un peu pour me faire une place et commençais à somnoler..
(c) Never-Utopia
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 389

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mar 2016 - 13:49
Il avait parlé longuement et je n’avais pas compris la moitié de ses mots, bien trop ivre. Il quitta la pièce et je m’endormie dans la foulée. Je fis nombre de cauchemars où j’étais tuée ou torturée. Quand le coq chanta au petit matin, je me réveillais avec un léger mal de tête. Je restais allongée un bon moment puis, ayant un peu mal au dos, je me levais pour aller faire ma toilette. Une fois propre et vêtue de pieds en cape, je descendis les marches menant au réfectoire. Il y avait peu de monde dans la salle, tous me regardèrent avec une certaine défiance. Je m’assis et on m’apporta un thé bien chaud et du pain. J’engloutis le tout rapidement et quittais la pièce où j’étais mal à l’aise. Le jour était bien levé et un beau soleil illuminait la cours. Je fis quelques étirements puis allais chercher mon cheval. J’allais patrouiller dans le secteur, voir s’il je n’avais pas d’ennemis dans les environs. Armée, je quittais l’enceinte de ce nouveau village.

Cela faisait des heures que j’errais sans réel but dans le marais. J’avais croisé quelques animaux non agressifs qui avaient pris la fuite en me voyant. Je décidais de faire une pause et stoppais ma monture. Je sautais au bas de la selle et fouillais ma besace en quête de quelque chose à me mettre sous la dent. Je trouvais un bout de viande séchée. Je le mâchouillais avec un certain appétit. Une branche craqua dans mon dos.

Qui va là ?

Demandais-je en portant une main vers mon épée.

Niveau 5
Lilith Yakan
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 250

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcaelle.blogspot.com/
Niveau 5


Épaulette du lion:
 




J'écris en #F6CED8
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mar 2016 - 22:20

Au réveil, je constatais qu'il était déjà environ dix heures du matin, je grognais lentement et partis me revêtir et sortis inspecté le rempart comme à mon habitude... En marchant avec la lance à la main et mon arc dans son étui à mon dos, je vis arrivé dans une tentative ridicule de discrétions l'une de mes enfants... La petite Calysta d'à peine, douze ans sautait dans mon dos pour me surprendre et dans une esquive dansantes je la laissais atterrir sur le ventre devant moi.

Elle se relevait en me faisant face, les poings sur les hanches en me fixant, son œil gauche caché par un accessoire acheté à un marchand de passage. Elle finit par sourire et son œil visible rubis fini par pétiller d'amusement et elle me sauta au cou en riant.

"Tu as promis de m'emmener explorer le marais aujourd'hui ! Je n'ai pas oublié p'pa!"Riait elle

"Oui, c'est vrai... Aller suis-moi." Je lui répondis en riant.

Elle avait revêtis une belle robe rouge et un chapeau à large bord pointu totalement en désaccord avec mon style discret. J'ai pris un sac de patrouilleur proche de la porte principale des remparts et avec ma fille adoptive, nous avons pris la route avant qu'un veilleur ne m'interpelle du haut des tours de guets.

"Sir... Votre invité est parti patrouiller dans le marais, seule... Vous devriez la rejoindre, on sait jamais avec les créatures qui rôdent." M'informait-il.

"Merci mon brave ! Je vais la rejoindre au plus vite !" Je lui répondis en le saluant.

Nous avons marché avec Calysta dans les marais suivant les traces de la monture de notre invité. La petite en profitait pour cueillir les plantes qui lui paraissaient étranges ou fascinantes en chantonnant des comptines de magicien.

Nous avons fini par retrouver notre invité vers midi et comme à son habitude ma pauvre Calysta fut la plus maladroite des jeunes filles pour mon plus grand plaisir. Elle finit par marcher sur une branche en voulant rejoindre la jeune femme, glissa en sursautant du bruit de la branche, fit une roulade en avant et atterrit face aux pieds de la jeune femme alors que j'arrivais à la hauteur de Calysta et l'aidais à se relever en retenant un rire.


"Bonjour, Lilith... Vous devriez prendre garde... Les marais ne sont pas sûrs en dehors de nos murs, sans vouloir vous blesser moi-même, j'ai croisé des créatures des plus coriaces, c'est dernier temps." Je lui dis jovial en la saluant.

Calysta:
 

(c) Never-Utopia
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 389

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mar 2016 - 9:34
Je vis une jeune demoiselle se vautrer à mes pieds, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire devant sa tête déconfite. Une fois remise, je regardais Grégoire qui m’avait parlé de créatures dangereuses rodant dans les environs. J’avais haussé les épaules, le danger était mon quotidien. Je leur proposais un bout de viande séchée avant de me remettre à mâchouiller le mien. Je sortie ensuite une gourde, remplie d’eau, et bus longuement. Une fois réhydratée, je tendis la gourde à la gamine qui s’en saisie avec un certain amusement. Je n’avais pas envie de parler de ce fait je faisais silence, écoutant les bruits de la nature. Une fois mon bout de viande fini, je me levais, m’époussetais les fesses et allais vers mon cheval. L’animal broutait de l’herbe bien verte et leva à peine la tête lorsque je m’approchais de lui. Je ne montais pas en selle immédiatement, tournant la tête vers Grégoire, je lui fis un signe du chef. C’est alors que je sentis une autre présence. Malveillante et sournoise. Je dégainais mon épée et observais les lieux. Une flèche se planta à deux centimètres de mon pied gauche.

Montres toi si tu es digne d’être appelé combattant !

Quittant sa branche en volant, un mzékils se posa devant moi. Je le connaissais, c’était un frère d’armes. Hùlikcz. Il me défia du regard et attaqua sans même décrocher un mot. Je pestais et parais tout en répondant. Le combat fut acharné et difficile, nous étions deux bons combattants. Il utilisait une lame courte et moi une longue. Il était donc désavantagé face à mon arme. Je fus cependant blessée en plusieurs endroits. Sans que je ne sache pourquoi, je me retrouvais sur le dos, sa lame pointée sur mon cœur.

Tues-moi si tu le désire, frère, mais tu seras hanté par mon esprit à jamais !
Niveau 5
Lilith Yakan
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 250

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcaelle.blogspot.com/
Niveau 5


Épaulette du lion:
 




J'écris en #F6CED8
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mar 2016 - 12:20

Je commençais à me demander si je finissais un jour par ne plus avoir à me battre... Ma pauvre Calysta était blotti à moi, apeuré par le combat féroce entre la jeune femme et le mezkil. Les histoires de famille chez Lilith étaient plutôt sanglantes, je trouve. Je ne voulais pas intervenir... À ma grande honte, je ne voulais pas attirer sur mes gens la colère de ces puissants assassins sans y être obligé, j'attendais alors la fin du combat en espérant que Lilith était plus forte que l'homme ailé.
J'y ai cru un instant, j'avais presque l'espoir que cela allait s'arranger sans que je doive mettre ma faction dans la balance, mais comme beaucoup de choses... Je me trompais.


Le mezkil avait par une élégante et fluide botte réussis à mettre à terre la jeune femme et s'apprêtait à l'achever. Je posais mon chapeau dans les mains de ma fille et la poussais prestement vers Douce-Brise, elle se cachait sans tarder de manière peu efficace derrière la jument qui soufflait fort des nasaux comme en proie à une certaine colère envers le mezkil.


Je levais la main et comme un marionnettiste, je saisis l'énergie du khan dans le sol et ramenais brusquement en arrière la main en la serrant en un poing. Le sol tremblait face au mezkil et une racine massive et véloce sortis de terre derrière la tête de Lilith pour frapper le torse de l'assassin qui se réceptionnais avec grâce face à moi malgré le coup reçu. Je levais ma lance vers lui laissant l'écorce de bois de fer sortir du sol en s'enroulant autour de mes jambes et rejoindre mon bras pour former partiellement mon armure.


"Tu es sur mon domaine et le meurtre y est considéré comme un crime dont là la peine est la mort... Je ne souhaite pas la guerre entre ta faction et les miens, mais sur mes terres, tu obéis à mes lois, je ne peux te laisser tuer cette femme sans agir. Part et la paix continuera entre les tiens et les miens." Je clamais avec fermeté et une teinte de glace dans la voix.


J'espérais qu'il se résoudrait à partir, je ne veux pas la guerre sur mes terres. De plus se battre à deux contre un malgré sa force le mettrais dans une position difficile. J’espérais qu'il serait raisonnable.
(c) Never-Utopia
Niveau 6
Grégoire Boisdefer
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 389

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mar 2016 - 17:16
Hùlikcz était à cheval sur ma poitrine, une lame sur ma gorge. Il fut cependant éjecté par des racines qui l’envoyèrent bouler au sol. Je retrouvais ma respiration, une main sur ma gorge. J’avais les yeux exorbités comme si l’on m’avait étranglé. Reprenant mes esprits, j’entendis Grégoire parler mais ne saisis pas le sens de ses mots. L’arcaëllien qui m’avait agressé se mit à rire et répondit :

Te mêle pas de ça bouseux ! Tes lois ne sont pas les miennes.

Il se releva en même temps que moi et me défia du regard. Il fit un geste obscène et disparut dans la nature. Il reviendrait, je le savais. Je soupirais, mal à l’aise. Mon regard alla vers la gosse et je tentais de lui faire un sourire rassurant et compatissant.

Merci Grégoire mais… je m’en sortais pas trop mal.

Dis-je avec une pointe d’humour décalé. Je frottais mes vêtements et ramassais mes affaires. J’observais le marais un instant et finis par lâcher :

Je reviendrais quand ce sera plus calme dans ma vie.

Je sautais sur le dos de mon cheval et partie au grand galop vers les plaines verdoyante. Je savais qu’Hùlikcz m’attendrait à la sortie mais ça ne me faisait pas peur. A peine eussé-je passée le dernier arbre qu’il se faufila devant moi faisant se cabrer mon cheval. J’atterris douloureusement sur les fesses en pestant. Mon regard se plongea dans celui de mon ennemi. J’attrapais ma lance et me mis en position de combat. Il fonça sur moi et, au moment où il ne fut qu’à trois enjambées, je me transformais en bsurt – arrachant au passage mes vêtements – de couleur blanche. Je grondais férocement et me lançais sur lui tous crocs et toutes griffes dehors. Ma patte droite écorcha son torse pendant que la gauche griffait son visage. Le sang afflua. Il pesta. Prenant sa lance, il me mit en joue. J’ouvris grand ma mâchoire et attrapais l’arme qui se brisa entre mes dents. Une fois fait, ce fut le tour de sa tête de sauter comme un bouchon de vin bulleux. Son corps, sans vie, s’écroula comme un chiffon usagé. Je repris forme xen et lui dérobais ses habits. Ils étaient bien trop grands mais en attendant ça ferait l’affaire.

La nuit allait tomber et j’établis un campement entre deux grands rochers. J’étais dans les plaines.
Niveau 5
Lilith Yakan
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 250

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcaelle.blogspot.com/
Niveau 5


Épaulette du lion:
 




J'écris en #F6CED8
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Marais de la Ghyuerf-