Le forum reprend petit à petit de l'activité.
Allez-vous nous rejoindre ?
Bonne rentrée camarades ♥️

Retrouvailles [TERMINÉ]

 :: Le monde :: Tak’Nayu :: Forêt de l’Eveil de Cherby Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 10 Mai 2016 - 9:56
Depuis qu’elle m’avait laissé derrière, je buvais pour oublier. Tout alcool y passait. Je ne supportais pas d’être éloignée de la mzékils. Ma mzékils. J’étais ivre du soir au matin et du matin au soir. Sazan ne savait que faire pour que je lâche ces maudites bouteilles. Elle essaya bien de me parler en disant que Morianne allait revenir mais je n’étais sûre de rien. Sazan avait fini par abandonner le dialogue et me laissais seule avec ma boisson dans la tente. Tout cela était de ma faute, si Morianne ne m’avait pas rencontré, elle n’aurait pas été malade. Je me maudis d’exister. Je maudis ma mère de m’avoir donné la vie. Et je bus.  Encore et encore. Jusqu’à m’écrouler en pleurant. Je finissais toujours par m’endormir, la bouche grande ouverte. Et dès que j’ouvrais un œil, je cherchais une bouteille avec encore de l’alcool. J’étais dans un état pitoyable. J’étais à deux doigts de perdre la raison et de sombrer définitivement dans l’alcool. J’étais perdue. Une petite souris multicolore entra dans la tente qui empesté la sueur et l’alcool. J’attrapais la première chose qui me vint et hurlais :

Ta faute si elle est partie ! Dégage !

La souris sembla rire et vint se poser sur moi. Elle plongea ses petits yeux noirs dans mon regard. Ralentie par l’alcool j’échouais dans la tentative de l’attraper. Sazan, qui avait dû m’entendre crier, entra dans la tente. La souris disparut dans un nuage bleuté. L’arcaëllienne me regarda avec dégoût et finis par attraper mon bras droit. Elle me traina hors de la tente puis jusqu’à un étant. Elle m’ordonna de me dévêtir et de me laver. J’hésitais un instant puis obéit. Je plongeais dans l’eau glacée du soir. Je sentis mon corps se réveiller à ce contact glacial.

C’est pas en buvant que tu vas sauver Morianne !

Lâcha la prêtresse de Ge-Ban. Elle se leva et dégaina son arme afin de faire quelques mouvements pendant que je m’astiquais.
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Mai 2016 - 13:11
Le chemin fut long pour rejoindre la forêt de Cherby, là où j'avais laissé Sëya, mais cette fois-ci ce n'était pas mes propres problèmes qui me faisaient sentir le temps long, c'était surtout l'impatience de retrouver ma douce mzékils. Je me demandai comment elle allait, mal j'imaginais… Il fallait à tout prix faire au plus vite pour la rassurer sur mon sort, pour lui dire que je pouvais enfin rester auprès d'elle, sereinement, sans qu'elle ne craigne quoique se soit. J'espérai qu'elle ne soit pas trop effondrée de chagrin…

Le campement était proche à présent, encore une demi-journée de marche et nous arriverions bientôt à destination. Nous prîmes une petite pause pour manger et nous reposer un peu les ailes. Brohmac semblait plutôt satisfait depuis quelques jours, même s'il restait silencieux la plupart du temps, son visage était plus rayonnant, plus joyeux. Quant à Maïa… Et bien Maïa était toujours à me materner, s'occupant de mes repas et me faisant faire ma toilette, insistant sur le fait que je devais me coiffer et ne pas faire la souillon. Elle était un peu casse-pied par moment mais j'avais fini par l'apprécier. Nous finîmes par devenir bonnes amies et à discuter de choses et d'autres.

Nous arrivâmes finalement dans la soirée au campement. Brohmac alla s'enquérir auprès de Sazan mais elle n'était visiblement pas là.

Elle est près de la rivière, elle est allée donner un bain à votre amie, me dit un elfe aux cheveux noirs.
Merci beaucoup ! Allons les voir, ordonnai-je à Maïa et Brohmac.

La prêtresse de Ge-Ban était là, en train de faire des moulinets avec son épée, tandis que Sëya était plus loin, dans l'eau, en train de se laver. Brohmac et Maïa s'avancèrent avec un air grave vers Sazan.

Ah ! Vous êtes de retour !! s'écria la prêtresse. Enfin ! Mais… où est Morianne ?
Elle… commença Maïa.
Elle est… soupira Brohmac.

Sazan fit un pas en arrière et fut mortifiée pendant un instant, craignant qu'ils n'annoncent une mauvaise nouvelle. Le lorcq laissa échapper un sourire malicieux et pointa du doigt une zone d'ombre.

… juste là ! finit-il par dire.

Je sortis de cette zone d'ombre, le sourire aux lèvres, uniquement vêtue de ma robe. J'avais laissé tomber mes chaussures, mes brassards et tout le reste. La prêtresse soupira de soulagement et se mit à hurler sur ses compagnons.

Non mais vous êtes cons ou quoi ? Me faites pas de frayeurs comme ça !

La tahora et le lorcq se mirent à rire tous les deux tandis que je courrais dans l'eau pour rejoindre ma bien-aimée. Je lui fit face et avec un sourire plein de larmes je lui tendis les bras, dévoilant par la même occasion le chapelet d'argent à mon poignet gauche.

Je… Je suis revenue Sëya ! Je te l'avais promis, je suis là, je suis guérie.
Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Mai 2016 - 14:07
Je faisais des bulles dans l’eau avec ma bouche sans trop bouger. J’avalais une lampée d’eau et m’étouffais à demi avec. La voix de Morianne, lointaine, ma parvins. M’aidant de mes bras je fis volte-face toujours en faisant des bulles dans l’eau. J’arquais un sourcil, essayant de chasser l’alcool de mon esprit. Morianne était devant moi, dans sa robe, les bras tendue. Je me redressais, complètement nue, et m’approchais de ma bien-aimée. Je tapotais son visage et, lorsque je me rendis compte que ce n’était pas une hallucination, je bondis sur elle, la coulant à moitié.

T’es… T’es vraiment là ? Nan parce que si c’est le cas faut fêter ça avec un bon verre... Hic !

Dis-je la voix pâteuse à cause de la boisson. Je posais ma tête sur Morianne ou du moins je crus poser ma tête sur elle et fis un plongeon. Je m’écroulais dans l’eau en poussant un petit cri surpris.

Au cas où tu n’aurais pas remarqué, elle est ivre morte… Elle a noyé son chagrin dans la boisson…

Sazan avait les mains sur ses hanches et me regardais avec une certaine colère mêlé à de l’amusement. Je recommençais à faire des bulle dans l’eau puis me jetais sur Morianne et l’embrassais avec passion. Les rires sur la rive ne me parvinrent pas. Je regardais Morianne dans les yeux, bien que les miens soient à demi fermés.

T’es bien là… Je lui mis une gifle et ajoutais : Désolée mais ne me laisse plus jamais sans toi…
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9


Retrouvailles [TERMINÉ]  Zali

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Mai 2016 - 14:43
Lorsque Sëya se jeta sur moi, manquant de me noyer par maladresse, et qu'elle prit finalement la parole pour la première fois, je sentis qu'il y avait quelque chose qui clochait dans son état. Était-elle malade ? Non… vu ses réactions et son manque de coordination je me rendis vite compte qu'elle était sous l'emprise de l'alcool.

M… Moi aussi je suis contente de te revoir Sëya mais… cette odeur… Tu a traîné avec Loghiam ou quoi ? Tu sens l'alcool…

Sazan me confirma se fait et m'expliqua qu'elle avait noyé son chagrin dans l'alcool. Je fronçais légèrement les sourcils et soupira. Elle se jeta à nouveau sur moi, pour m'embrasser cette fois. Cela faisait si longtemps que je ne l'avais embrassé… Mon cœur fit un bond dans ma poitrine et une fois notre baiser achevé, nous nous regardâmes dans les yeux. Je sentais dans son regard qu'elle était tout de même ivre… Elle me colla finalement une gifle et j'en restai bouche bée.

Désolée mais ne me laisse plus jamais sans toi… me dit-elle.
O… ok… Je… Je l'ai peut-être mérité celle là… Je… Je suis désolée Sëya… Je te laisserai plus jamais toute seule. Je te le promets.

Je la pris dans mes bras et la serrai fort contre moi, passant mes doigts dans ses cheveux et l'embrassant sur le front. Je me mis à pleurer, probablement de joie de la retrouver, même si clairement elle n'était pas en état d'avoir une vraie discussion sensée.

Pardonne-moi, Sëya… Je t'aime ! Je partirai plus loin de toi… promis…

Je l'embrassai alors langoureusement, malgré l'odeur d'alcool qui se dégageait de sa bouche. Je m'en moquais totalement. C'était ma Sëya, qu'elle soit ivre ou non, je l'aimai. Derrière nous Brohmac et Sazan semblaient gênés et commencèrent à se décider à partir tandis que Maïa nous regardait avec des yeux brillant d'émotion.

Hum… On ferait peut-être mieux de les laisser seules un moment, suggéra le lorcq.
Heu… Ouais ! Bonne idée ! approuva Sazan. Maïa !!
Oui oui… juste deux minutes… dit-elle d'un air absent.

Sazan et Brohmac la saisirent et l'emmenèrent avec eux. La tahora protesta, de petites larmes aux yeux.

Naaaaan !!! Laissez-moi encore un peu ! Je voulais voir la suite moi !!
Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Mai 2016 - 14:55
Elle s’excusa et je me dandinais d’un pied sur l’autre dans l’eau. J’avais envie qu’elle me touche à certains endroits bien précis, j’étais une vraie petite perverse ma parole ! Je chuchotais des mots sans queue ni tête à l’oreille de Morianne, la pauvre ne dû rien comprendre. Mais bon, après tout, j’étais ivre alors se faire comprendre n’était pas ma priorité. Je m’accroupie dans l’eau et recommençais à faire des bulle avec ma bouche.

T’es vraiment là ? Nan mais, c’est pas un rêve ? Jveux dire, t’es pas morte hein ? Je me redressais et l’embrassais avant qu’elle n’ait le temps de répondre. Ha bah oui t’es là. Je commençais à caresser son corps de façon maladroite et finie par arrêter. Suis bourrée jcrois… Dis-je d’une voix endormie. Tu m’aides à sortir de l’eau ?

Je commençais à avoir froid. D’ailleurs je grelottais dans l’eau. Et puis j’avais soif. Pas d’eau, non, ni d’alcool, non. J’avais soif de sexe. Avec Morianne. Je lâchais un rot puissant et malodorant en plein dans la direction de Morianne. Je m’excusais d’une voix embrumée par l’alcool. Je me jurais de ne plus boire outre mesure. Enfin jusqu’à la prochaine fois. Non, je ne devais pas penser ainsi.

Tu partiras plus, hein ?
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9


Retrouvailles [TERMINÉ]  Zali

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Mai 2016 - 20:01
Je la regardai avec quelque peu d'étonnement. Elle m'avait murmuré des paroles incompréhensibles et faisait des bulles dans l'eau à présent. Je me mis à rire doucement, amusée par son état. Je n'aurai pas du m'en amuser, je le savais bien, mais c'était tout de même très drôle.

Elle ne semblait toujours pas croire en ma présence, probablement parce que l'alcool trompait ses sens. Elle voulait sortir de l'eau, évidemment, je l'aidai alors à marcher jusqu'au rivage. Elle lâcha un rot mal odorant alors que je tournai mon visage vers elle. Je grimaçai légèrement alors qu'elle s'excusait. J'allai alors lui chercher de quoi se sécher, et la frictionna avec une peau de bête, sèche.

Tu partiras plus, hein ? me demanda-t-elle.
Non… je ne partirai plus… promis Sëya… Je suis désolée que ça t'es mise dans cette état…

La peau que j'avais utilisé pour la sécher tomba au sol, la laissant entièrement nue. La vue de son corps me donnait envie, non pas de la dévorer cette fois, mais de lui faire l'amour. C'était mal… Elle était ivre, mais je ne pouvais m'en empêcher, c'était plus fort que moi. Je la poussai délicatement afin qu'elle s'allonge sur la peau et l'enjambai pour me positionner au dessus d'elle. J'approchai mon visage de sa nuque et commençai à le lui embrasser. Mes mains glissèrent sur son corps, j'étais ivre moi aussi, mais ivre de désir et d'amour. Comme je l'aimai cette arcaëllienne.

Je cru vaguement entendre un gémissement étouffé plus loin… ce n'était probablement que mon imagination. Je retournai mon regard vers ma bien-aimée, lui susurrant des mots doux.
Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Mai 2016 - 14:55
Elle m’aida à sortir de l’eau et me frictionna avec une peau de bête afin de me sécher. Puis, elle m’étendit sur le sol et commença à embrasser ma nuque ce qui me fit pousser un soupir de bien-être. Mes mains, tremblantes, parcouraient son corps et bien vite elle fut nue à son tour. J’avais envie de consumer ces retrouvailles. Même si le lendemain je risquais d’avoir que de vagues souvenirs. Un peu excité, j’eus des mouvements maladroits. Je cessais tous gestes lorsqu’elle me murmura des mots tendre à l’oreille. Elle était là, bien là. Je me mis à pleurer en l’embrassant avec ferveur. Elle semblait guérie, en forme et désireuse de me prendre avec tendresse. Je donnais un coup de rein pour échanger nos positions. Au-dessus d’elle je commençais à parcourir son corps à l’aide de baisers. Je m’arrêtais devant son intimité et commençait à y introduire un petit intrus. Ma langue, quant à elle, faisait un travail de professionnel dans la fleur de Morianne. Je remontais ensuite vers son visage et l’embrassais une fois de plus. Malgré la fraîcheur du soir, j’avais horriblement chaud. Mon corps ondulait contre le sien et ma main se montrait fort active. Je soupirais et gémissais à son contact. Je voulais que cet instant dure une éternité. Mais, les vœux ne sont pas toujours exaucés. Une brindille craqua et un cri retenti. Ça venait du campement. Il y avait de la bagarre au campement ? Je me redressais et vis Maïa en train de nous regarder avec délice. Quelqu’un lui sauta dessus et l’emmena vers le campement où j’entendis des rires et des chansons. J’avais halluciné la baston. Je retournais donc à mon exercice favori, faire jouir Morianne.
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9


Retrouvailles [TERMINÉ]  Zali

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Mai 2016 - 15:40
Je n'avais même pas commencé à la caresser et à regretter d'avoir profité de l'occasion que Sëya se jetais sur moi, me retirant mes vêtements et inversant nos positions. Elle m'embrassa partout le long de mon corps. Elle était quelque peu maladroite à cause de l'ivresse mais le plaisir était bel et bien là. Elle me dévora avec délice, et je ne pus étouffer un soupir d'extase. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas eut un échange si intime avec ma bien aimée, le plaisir en était du coup terriblement décuplé.

Puis elle remonta et m'embrassa, continuant de me caresser la fleur. Tremblante de plaisir et d'envie, je glissai à mon tour mes doigts vers son intimité. Je n'avais plus envie que ça s'arrête, je n'avais plus envie de la quitter. Je voulais que nos corps s'unissent pour l'éternité, au fond il n'y avait plus rien autour de nous, en tout cas c'est l'impression que j'avais… Hélas ce n'était pas vraiment le cas. J'entendis une branche craquer et tourna mon regard en arrière. Maïa nous regardait, cachée dans l'ombre, elle semblait couverte de sueur et à moitié débraillée. Elle poussa un petit cri quand elle se fit attraper par derrière par une elfe qui n'était autre que Sazan. Elle la houspilla et la traîna avec elle vers le campement.

Cela m'avait un peu refroidi de voir Maïa nous reluquer, mais cette sensation ne dura pas longtemps. Je retournai à mes occupations avec Sëya, je trouvai même cela amusant que la tahora nous ait regardé faire. J'étais tout de même soulagée de nous savoir enfin seules, ma bien-aimée et moi. Je me frottai alors plus énergiquement a elle et passai mes doigts dans ses cheveux avant de l'embrasser partout et de faire gigoter les doigts de mon autre main en elle.

Nous continuâmes un moment ainsi à faire l'amour. Vint alors un moment où Sëya finit par s'écrouler de fatigue, probablement à cause de la trop grande quantité d'alcool quelle avait ingéré mais aussi du fait qu'elle ait passé pas mal de temps à pleurer. J'avais pleuré aussi, de joie, et aussi peut-être un peu de tristesse. En tout cas les émotions furent fortes cette nuit là. Je l'étendis sur la peau et la pris dans mes bras pour la soulever et la ramener à notre tente. Je passai alors devant les deux trois membres du camp encore éveillés, dont Sazan, Maïa et Brohmac faisaient partie. La tahora ne manqua pas de me reluquer au passage avant de se prendre une claque à l'arrière de la tête par Sazan qui trouvait son indiscrétion totalement déplacée.

Mais tu vas arrêter, oui ?
Mais… j'ai rien fait ! pleurnicha Maïa.
Trouves-toi une copine… Ces deux là sont déjà prises… soupira Brohmac.
Mais… Mais… Mais n'importe quoi !! s'écria Maïa.

Ils se mirent tous à rire sauf Maïa qui tentait de se défendre vainement. Je pénétrai alors dans la tente et y déposai ma douce avant de m'allonger à ses côtés et la serrer fort dans mes bras. Je ne sais pas ce qui nous attendait demain, je ne sais pas ce que nous allions décider de faire, ce qui était sûr, c'est que nous étions à nouveau ensemble. Je jetai un dernier regard à mon chapelet en argent, puis retourna à ma contemplation de ma tendre et douce avant de sombrer dans le sommeil à mon tour.
Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Mai 2016 - 10:17
J’étais paisiblement endormie, ronflant comme pas possible à cause de l’alcool. Les jambes écartées, la bouche ouverte, j’offrais un spectacle pittoresque à quiconque me regardais. Heureusement, il n’y avait que Morianne dans la tente où je m’éveillée avec un mal de crâne du feu des Dieux. Je grognais de mécontentement et me demandais si je n’avais pas rêvé le retour de ma douce. J’ouvris un œil qui fut bien vite refermé à cause de la lumière ambiante. Je décidais donc de tâtonner à gauche et à droite pour voir s’il y avait un corps près du mien. Et ma main entra en contact avec l’entre jambe de quelqu’un.

Oops, désolée…

Je retirais ma main de la partie intime de la personne près de moi et tenter une nouvelle fois d’ouvrir les paupières. Je vis une paire de seins devant me yeux. Je remontais un peu et aperçus son visage. J’eus envie de crier mais me retins, elle dormait. Du moins en apparence. Je me souvenais vaguement de la partie de jambes en l’air qu’on avait eu la veille. Je soupirais de bien-être et fermais les yeux. J’enfouis mon visage dans le corsage de Morianne et me rendormie.

Il devait être midi quand j’ouvris à nouveau les paupières. Morianne était toujours là mais cette fois elle était éveillée et me regardais. Je me redressais et m’assis sur mon arrière train et lui fis un petit signe de la main. Je n’avais pas rêvé ! Elle était bel et bien là ! Tudieu !

Tu as bien dormi ?
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9


Retrouvailles [TERMINÉ]  Zali

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Mai 2016 - 11:10
J'étais paisiblement endormie, près de ma mzékils. Il faisait à peine jour quand je sentis quelque chose me frôler l'entrejambe. Je sursautais et ouvris légèrement les yeux. Ce n'était que la main de Sëya qui avait glissé. Je l'entendis s'excuser mais ne répondis rien, elle se blottit contre ma poitrine et je passai alors une main sur sa tête pour la caresser. Je l'embrassai sur le front et me rendormis aussitôt. J'étais épuisée mais contente d'être aux côtés de ma tendre et douce.

Quelques instants plus tard, j'ouvris à nouveau les yeux. Ma Sëya continuait de dormir paisiblement  contre moi. Je la caressais paisiblement, dans le dos, ou au niveau de la tête. Je ne me lassai pas de la regarder dormir et décidai alors d'attendre qu'elle se réveille, ce qui ne tarda pas. Elle se redressa et me fit un signe de la main que je saisis délicatement.

Tu as bien dormi ? me demanda-t-elle.
Oui… très bien même ! Ça faisait un moment que je n'avais pas aussi bien dormi ! Et toi, ça va ? Remise de ta cuite ? demandai-je en ricanant.

Je l'embrassai avec tendresse et lui proposait alors de nous habiller pour aller manger un morceau dehors. Sauf que j'avais oublié la veille de récupérer nos vêtements sur la rive du fleuve. Nous n'avions plus rien à nous mettre.

Heu… je… Je crois que j'ai oublié nos vêtements près de la rivière hier soir… dis-je finalement avec embarras.
Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Mai 2016 - 15:52
Heu… je… Je crois que j'ai oublié nos vêtements près de la rivière hier soir… dit-elle avec embarras.

Un sourire se dessina sur mes lèvres, je lui dis que c’était une tête en l’air puis me mis à rire bêtement. Je m’enroulais ensuite dans une peau de bête et me levais un peu trop brusquement. La tête me tourna et le sol aussi, je tombais à genoux. Je mis une main devant ma bouche lâchais un rot bruyant. Je demandais pardon à Morianne et tentais de me relever, échec critique. L’alcool que j’avais ingurgité faisait encore son petit effet. Je restais donc sur mes genoux et retirais la peau de bête en disant à ma bien-aimée qu’elle devrait aller seule chercher nos affaires. C’est alors que Maïa apparut dans l’entrebâillement de la tente. Elle avait un grand sourire et ne semblait nullement dérangée par notre nudité. Je me cachais prestement dans une peau de bête en poussant un petit cri de souris. Elle se mit à rire en disant :

J’en ai vu d’autre, haha !

Elle tenait dans ses mains nos vêtements et les déposa dans la tente puis, après avoir reluquée une dernière fois, elle s’en alla. Je me jetais sur mon pantalon et mon haut que j’enfilais prestement. J’embrassais Morianne et tentais une dernière fois de me mettre debout. Cette fois ci je restais cambrer sur mes jambes mais le sol tournait dangereusement. Je parvins tout de même à sortir de la tente et me diriger vers le lieu de repas.
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9


Retrouvailles [TERMINÉ]  Zali

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Mai 2016 - 0:33
Je m'habillai rapidement devant les yeux gourmands de Maïa qui finit par partir, voyant que nous étions gênée par son regard quelque peu insistant. La jeune tahora n'était pas déplaisante, mais très sincèrement, je trouvais cela bizarre qu'elle soit à ce point attirée par nous deux. Je n'osais même pas imaginer ce qu'elle pouvait bien avoir comme pensées en tête en nous regardant ainsi. Je n'aurai en tout cas jamais pensé ça d'elle, elle qui était pourtant si gentille, si timide.

Nous avions finalement terminé de nous rhabiller et allâmes nous sustenter. Je pouffais de rire en voyant Sëya galérer à essayer de tenir debout sur ses jambes. Je lui pris la main et l'aidai à marcher jusqu'au cercle formé par les compagnons de Sazan qui attaquaient le repas du midi. Cette dernière nous fit signe de nous installer et nous salua, non sans une petite pointe de moquerie.

Alors ? Bien dormi les amoureuses ? Sëya a pas trop ronflé ? dit-elle avant de rire.
Je ne sais pas… je n'ai pas trop fait attention ! répondis-je innocemment.
Laisses les respirer… soupira Brohmac qui prit notre défense. Elles ont vécu des moments compliqués…
C'est vrai, ajouta Maïa, elles en ont drôlement bavé… un peu de repos n'était pas de trop. [/color]

Maïa nous servit à manger avec un grand sourire radieux. Je la remerciai et lui rendis son sourire avant qu'elle ne me fasse un petit clin d’œil. Sazan remua un peu sur la souche sur laquelle elle était assise et prit un air sérieux.

Justement… en parlant de ça… Tu as parlé de ta particularité ?
Ma… particularité ? m'étonnai-je.
Elle parle de ton chapelet d'argent, précisa Maïa avec douceur.
Oh… heu… oui c'est vrai…

Je me tournai vers Sëya avec une tête un peu déconfite. Ce que j'allais lui dire n'était pas très évident à énoncer, mais il fallait que je le fasse. Après tout, elle devait savoir, elle devait connaître la vérité.

Et bien… Écoute, Sëya… Je suis guérie de mon mal, tu l'as bien vu… seulement il y a une toute petite légère condition à cela. Je… Je dois porter cette chaîne en argent en permanence, dis-je en tendant mon poignet revêtant le chapelet. Il me permet de rester normale et de ne plus être… sous l'influence d'Özan… Mais si par malheur, ce chapelet m'était retiré… je redeviendrai un monstre… il y a aussi une chance pour que je meurs si je le perds… Alors… Tu comprends à quel point il est important ? Voilà… tu sais tout maintenant…
Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Mai 2016 - 8:08
Assise sur un rondin, je mangeais une part de viande lorsque Morianne me parla. Elle me montra un bijou qu’il ne fallait en aucun cas retirer. J’hochais la tête pour lui montrer que j’avais bien compris. Je mordis à pleine dent dans mon morceau de lapin et mâchais longuement. J’avoue, je ne savais pas quoi dire. La vie de celle que j’aimais dépendait d’une breloque… Assez pittoresque, non ? Les discussions autour du feu allaient bon train mais moi je gardais le silence. Elle pouvait mourir si on lui retirait. Je baissais la tête, dormant à moitié sur ma viande qui me brûlait les doigts. J’étais épuisée, comme si je m’étais battue toute la nuit. Maïa nous lançait des regards de coin, espérant sûrement que l’on fasse quelque chose. Je me contentais de lui faire signe ce qui la mit dans l’embarra. Je pouffais de rire. Soudain je dis à Morianne que je voulais voir ma mère. Ma mère adoptive. Cela faisait longtemps que l’on ne s’était vu. Et… Elle me manquait. Mais pour aller la voir, il faudrait prendre un bateau. Le mal de mer, tout ça, très peu pour moi. Mais avais-je le choix ? Vous me direz qu’on a toujours le choix.

Alors que j’étais dans mes pensée il y eut un grondement sourd suivit de cri de guerre. Des Hayert’Vaäl ? Encore ? Je me levais prestement et le regrettais immédiatement lorsque mes jambes se dérobèrent sous moi. Je vis quatre arcaëlliens courir vers le campement mais aucun n’arriva au centre de ce lieu. Le premier, un lorcq, se prit une flèche en pleine tête, la seconde, une elfin, se prit la foudre sur la tête et s’écroula raide morte, la troisième, une aracnor, fut écraser par un pied lorsqu’elle se transforma en une tarentule de quelques centimètres et enfin, le quatrième, un mzékils, fut décapité par Sazan. Tous reprirent leur place comme si rien ne s’était passé. Quant à moi ? Je vomissais trippes et boyaux derrière un arbre.
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9


Retrouvailles [TERMINÉ]  Zali

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Mai 2016 - 9:05
Elle ne répondit rien à mon explication mais elle avait compris. Cela sembla la plonger dans une intense réflexion… à moins qu'elle soit complètement dans le vague avec sa gueule de bois. Je la laissai à ses réflexions et retournai aux miennes. Finalement elle me dit vouloir voir sa mère adoptive. Je réfléchis un instant et trouvait l'idée très intéressante. Je voulais revoir mes parents aussi… si nous allions à Yban pour voir sa mère, nous pourrions en profiter pour aller les voir afin que je leur présente Sëya.

Je voulus confirmer cette idée, lui dire que j'étais d'accord, quand soudain une bande de quatre arcaëlliens se jeta sur nous. Ils n'eurent pas même le temps de s'approcher que déjà Maïa se chargea d'en foudroyer un, tandis que l'elfe au cheveu noir décochait une flèche pour transpercer la tête d'un autre. Une aracnor, sous la forme d'une araignée par plus grosse que le poing, voulu faire son approche avec plus de discrétion mais Brohmac l'avait repéré et la piétina sans la moindre forme de pitié. Sazan acheva le dernier membre en le décapitant net… et les discussions reprirent autour du feu comme si tout allait bien.

J'étais restée figée pendant tout le déroulement de la scène, incapable de bouger le petit doigt, les yeux et la bouche grand ouverts. Maïa me secoua légèrement et se mit à rigoler doucement.

Ne fait pas cette tête voyons ! Tu vas avaler des mouches si tu garde la bouche ouverte comme ça ! Hi hi !
Hum… heu… je… oui… heu… c'est vrai… Heu… Sëya ??? Sëya où es-tu ?
Je crois qu'elle a… mal digéré la viande, soupira Brohmac. La gueule de bois c'est assez terrible…

Je me levai pour aller voir ce qu'il en était, mais il suffisait de tendre un peu l'oreille pour entendre ma douce mzékils en proie à des nausées atroces. J'allai la rejoindre quand Brohmac me saisit le bras.

Attends… grogna-t-il.
Mais que…

Il mit un flacon dans ma main qu'il referma pardessus avec fermeté.

Tiens… c'est pour les nausées et… tout autre effet de la gueule de bois… ça devrait la soulager un peu… et éviter l'haleine de… enfin tu vois… dit Brohmac avec attention.
Heu… je… merci… Je ne savais pas que tu étais…
Ça m'arrive de préparer quelques décoctions… et aussi de prendre des cuites mémorables, ajouta-t-il en ricanant légèrement. Aller, va la rejoindre !

Je rejoignis donc ma bien-aimée qui était toujours le ventre plié en deux, se tenant à l'arbre pour ne pas tomber dans son propre vomi. Je m'approchai alors d'elle et lui tendis le remède que Brohmac m'avait donné, en lui expliquant que ça lui ferait du bien. J'en profitai aussi pour lui parler de son idée de voyage jusqu'à Yban pour y retrouver sa mère adoptive. J'étais plutôt d'accord pour qu'on s'y rende et lui expliquait que j'aimerai en profiter pour voir mes parents également afin de les lui présenter, ainsi que Gayël, ma bsurt de sœur.
Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Mai 2016 - 10:19
Je vomissais à n’en plus finir. Quand je pensais que c’était enfin terminé, ça reprenait de plus belle. Morianne arriva avec une fiole qu’elle me tendit en me disant que ça me ferait du bien. Je l’avalais d’une traite, ne sentant même pas le goût. Mon estomac émit un gargouillis bruyant et je cessais de vomir. J’hochais la tête devant la proposition de ma bien-aimée tout en me dirigeant vers l’étang. Je retirais mes vêtements et plongeais dans l’eau froide afin de me vivifier. Je proposais à Morianne de me rejoindre dans l’eau froide. Je me laissais alors couler sous l’eau et remontais rapidement pour reprendre mon souffle. Je restais ensuite assise sur un rocher plat près de l’eau. Le soleil, chaud et brillant, réchauffait mon corps affaiblit par l’alcool. Je finis par m’allonger sur la pierre pour profiter pleinement de la chaleur naturelle de l’astre du jour. Je me sentais bien, observée certes, mais bien.

Maia ! Fiche le camp tout de suite !

Gronda Sazan qui s’approchait de moi. J’entendis bougonner et râler puis plus rien. La prêtresse de Ge-Ban m’informa qu’il levait le camp le lendemain et que si nous voulions nous pouvions les suivre. Je lui expliquais donc notre décision de revoir nos familles. Respectant tout à fait ça, elle fit demi-tour et retourna au campement en trainant Maia par l’oreille.
Niveau 9
Sëya Nazen
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 359

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez - Ka - Aän
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 9


Retrouvailles [TERMINÉ]  Zali

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Mai 2016 - 18:31
Je rejoignis Sëya dans l'eau, laissant mes habits derrière moi. Je me jetai alors dans l'eau fraîche, sentant ma peau frissonner à son contact. Quel délice ce fut de pouvoir profiter ainsi d'une eau si claire et si douce. Je plongeai la tête sous l'eau et ouvrit les yeux pour observer les profondeurs de l'étang. Il y avait de petits poissons qui dansaient autour de mes jambes, je ressortis rapidement la tête de l'eau pour reprendre de l'air. J'étirai mes bras et mon corps, le sourire aux lèvres je me tournai vers le soleil. J'étais si bien, je me sentais si vivante.

Sëya était posée au bord de l'eau alors que je faisais la gamine à éclabousser partout autour de moi. Je vis un petit écureuil s'avancer au bord de l'eau et m'en approcha doucement. J'avais à peine fait quelques mètres vers lui qu'il s'enfuit à toute allure. Je soupirai alors avec tristesse… Habituellement les créatures n'avaient pas si peur de moi… pas autant en tout cas… C'était peut-être de la paranoïa mais j'avais l'impression que depuis que j'avais subit ma transformation et malgré mon exorcisme, j'effrayai les bêtes.

J'arrêtai brutalement de jouer dans l'eau et regardai mon chapelet avec attention. Derrière moi j'entendais la voix de Sazan réprimander Maïa qui était encore en train de nous observer en cachette. « Qu'elle idiote… Elle aurait pu venir se baigner avec nous… » me dis-je, elle n'aurait rien fait de mal dans ce cas là… La prêtresse de Ge-Ban vint nous avertir qu'ils levaient le camps le lendemain. Sëya lui répondit, moi je fis comme si je n'avais rien entendu. Je pris une pierre au fond du lac et l'envoya au loin. Elle retomba lourdement dans l'eau, produisant des petites vagues à la surface de l'étang. Je sortis de l'eau et allai me coller à ma mzékils. J'étais d'humeur grognonne et chagrine, j'avais besoin d'un câlin pour me remonter le moral.

Après un moment à rester au soleil pour nous sécher toutes les deux, nous nous rhabillâmes et passâmes le reste de la journée à parler un peu, à organiser notre voyage pour demain, et surtout à choisir d'un itinéraire viable. Dans tous les cas il fallait nous rendre à Tak'Loö pour y reprendre la mer et partir sur le continent d'Yban. La soirée se passa agréablement bien, autour d'un feu de camps. Nous avions ri, mangé et pour certains bu. C'était peut-être notre dernier moment ensemble avec eux. Maïa semblait toute attristée à l'idée que nous ne restions pas avec eux, à l'idée qu'on ne se reverrait peut-être jamais. Je la consolai, la prenant dans mes bras et lui disant qu'elle me manquerait aussi. Après tout elle était devenue une amie pour moi… Il était donc normal qu'elle me manquerait.

Après un repas agréable, nous allâmes tous nous coucher. Je me blottis dans les bras de ma bien-aimée et n'eus pas trop de mal à m'endormir rapidement. Au cours de la nuit, peu avant le lever du soleil, je sentis alors Sëya revenir de je ne sais où. Probablement avait-elle eut un besoin pressant. Je me mis simplement à grogner car elle m'avait légèrement réveillé de ce fait. Par chance le sommeil me revint très vite et je pus dormir jusqu'au petit matin.

Le lendemain, nous défîmes la tente et préparèrent nos bagages. Après quelques préparatifs de départ, Sazan et sa troupe nous dirent au revoir une dernière fois avant de partir. Évidemment, Maïa se jeta sur moi pour me faire un câlin et pleurer dans mes bras. Je lui tapotai doucement le dos et lui promis qu'on se reverrait un jour. Elle finit par me lâcher et parti avec les autres. Nous les saluâmes une dernière fois et partîmes pour notre long voyage vers Yban.

Niveau 6
Morianne
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 194

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan, Khan
Groupes: Principauté
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Tak’Nayu :: Forêt de l’Eveil de Cherby-