Raconte nous une histoire!

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 2 Mai - 11:18





Raconte nous une histoire!
feat Un aracnor chasseur de monstre à la retraite, un bébé hybride araigéne et papillon et une enfant ancienen esclave.





Grégoire, toujours en vadrouille. Et moi je suis obligé de rassurer tout ce petit monde. Le manoir est quasiment devenu une garderie pour enfant de la famille ! Heureusement, je peux compter sur la femme de mon neveu pour m'aider à canaliser tout ce petit monde dans la fleur de l'âge. 
Le soleil est peu à peu de retour sur les terres de l'ouest, aussi ai-je récupéré de quoi faire une victuaille et disposer le tout avec l'aide de la très douce Awilda, sur une table du jardin intérieur. 
Narrateur, Erikar, ancien chasseur de monstre et ocle adoptif du Premier Citoyen haha!:
 
"Tu semble pensif mon tendre ami." Soufflais la petite drekk, perché sur mon épaule.
"Je repense à tout ce que ces jeunes à enduré et accomplis. Cela me rappel ma jeunesse. J'espère que cela sera bientôt fini." Je répondis. 
"Grégoire n'a jamais su tenir en place, même avec l'aide de ton frère quand nous étions encore dans la forêt, il arrivait à s'attirer des ennuis." Gloussais doucement la drekk. 
"Humpf, mon frère, était un aracnor à ennui malgré qu'il faisait tout pour les éviter." Je pouffais.
Nous avons plus tard fait venir toute la famille, il est important qu'ils ne pensent pas trop à l'absence de leurs père. Je ne peux rien faire pour retirer Aleksandar ou Marina de leurs obligations. Mais je peux m'assurer que les petits puisse le temps de moments heureux ne pas y penser. 
Ainsi, tout le monde était là. Saphira avec l'enfant de Wraith dans les bras. Le petit bonhomme gazouillait joyeusement dans les bras de la dame des océans. Valay et Malya avaient avec elle la petite Rébecca avec qui elles s'étaient très vite lié d'amitié. Puis vinrent les plus agé. Malek, Ykvar et la reconnaissable Calysta et so nfidèle chapeau.
"Où est votre frère Arakar?" Demandait Awilda.
"Il passe son temps avec le capitaine Marius Septimus. Il préfère gérer son inquiétude par le travail, j'ai l'impression." Nous informais Ykvar. "Il fait le dur, mais c'est un sensible au fond." 
Saphira vint poser Le bébé Dorcas sur ses genoux et lui donnait de minuscules morceaux de nourriturre pour l'habituer à manger autre chsoe que du lait. Calysta elle se mit à discuter avec Awilda, avec qui elle entretenait une grande relation d'amitié, elle l'appelait parfois mami quand elle était sûr de ne pas être entendu. Malek et Ykvar eux me regardaient comme deux chouettes à l'affût. 
"Non ,pas d'histoire de chasseur de monstre." Je dis avec sérieux de ma voix grave.
"Allez tonton Erikar!" S'exclamèrent ils en coeur.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 466

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 0:15
Le petit Wraith, du haut de ses un an, veut déjà partir à l'aventure. Sa quête épique du jour, explorer la nouvelle demeure. Il suffit que Saphira le quitte des yeux pour donner des directives pour que le petit Wraith, sentant qu'il ne capte plus l'attention, glisse sur les fesses pour se déplacer, ne trouvant pas de meuble pour s'accrocher. Voyant que la belle Saphira reporte de nouveau son attention sur lui, il se baisse pour lui montrer qu'il veut descendre pour tenter la marche. Il montre du doigt le sol puis regarde Saphira en souriant. Seulement, la demoiselle est encore très demandé en l'absence de son mari et dépose le bébé dans un endroit sécuriser avant d'aller vers la personne qui lui parle, documents à la main. Soudain prit de peur, il commence à appeler Saphira qui a disparu de son champs de vision. L'inquiétude monte et bébé Wraith se met à pleurer. La dame des océans revient et prends Wraith qui cesse immédiatement de pleurer, son cœur battant encore à la chamade. Elle est avec plusieurs personnes mais garde le bébé contre elle, ce dernier gazouillant en la regardant. Bébé Dorcas voit ensuite le sol se rapprochant de lui, enfin... Plutôt lui se rapprochant du sol. Tout en étant sur ses genoux, il regarde la main de Saphira lui donner des petites choses à grignoter. Petit Wraith prend les petits morceaux dans ses mains, rit en sentant la texture avant de les mettre dans sa bouche en se dandinant.

- Ham !

Le petit être donne de sa minuscule main un morceau à Saphira, ne voyant qu'elle. Quelque chose semble le fasciner chez cette femme Ashila. Puis vient les voix de deux jeunes gens qui le sort un peu de sa bulle. Il regarde tous le petit monde avec un grand intérêt avant qu'il n'attrape le hoquet. Étonné, il fait de grands yeux et regarde Saphira tout en ayant ce fameux hoquet. Il rit de plus en plus au fer et à mesure jusqu'à surplomber les voix des autres.

- Hic ! Héhéhé ! Hic ! Hahahaha !

Spoiler:
 
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 357

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): AÄN
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Mai - 23:10
La jeune Rebecca regardait en silence tout ce beau monde. Elle ne se sentait pas encore dans son élément parmi cette famille qui lui était complètement inconnue. Elle aimait bien la compagnie de Valya et Malya, mais elle avait bien envie d'embêter également les plus jeunes garçons qu'étaient Ykvar et Malek. Ces deux derniers réclamaient un histoire de chasseur de monstres au vieil Erikar qui ne semblait pas du tout emballé par la perspective. La jeune fille eut un petit sourire malin et s'approcha des deux garçons.

- Moi j'en connais une, d'histoire de monstres !
- Ouaaaah ! Vraiment ? s'étonna Malek.
- Rebecca... soupira le vieil aracnor. Tu vas les énerver, voir pire...

Rebecca fit signe aux deux garçons de la suivre et ils se mirent en cercle avec Valya et Malya, comme une bande de jeune gens qui se racontent des histoires autour d'un feu de camps. La jeune pupille d'Anna prit une profonde inspiration, mettant déjà en haleine son auditoire. Tous étaient pendus à ses lèvres. Elle prit un air mystérieux et commença alors son récit.

- Ceci est une histoire vraie ! Je vais vous raconter l'histoire du père fouettard et du monstre aux yeux d'or.

Elle prit une pause tandis que bébé Wraith s'amusait à gazouiller et à mâchonner ses morceaux de biscuit.

- C'était l'histoire d'une petite fille jeune et aimée par ses parents. Ils la chérissaient comme si elle avait été une princesse. Les parents de la jeune fille aurait tout donné pour la voir heureuse. Mais un jour, la mère et le père, tombèrent gravement malades...

Tout le monde retint sa respiration, sauf bébé Wraith qui continuait à hoqueter joyeusement, ce qui agaçait très légèrement Rebecca pour son récit.

- Ils furent tellement malade, que Jurk et Gar'Haz eurent pitié d'eux et les invitèrent à rejoindre leur Royaume, laissant la pauvre petite fille toute seule au monde.

La fratrie aracnor se blottit les uns contre les autres, mais ils étaient à présent curieux de savoir ce qui allait arriver à la petite fille.  

- Un jour, alors que la fille essayait tant bien que mal de survivre en cherchant désespérément à manger... dit-elle d'une voix pleine de mystère, jetant un œil à petit Wraith qui se traînait à quatre pattes pour chercher un bout de biscuit. Un gros méchant bonhomme s'approcha d'elle. C'était le père fouettard !!!

Rebecca s'approcha de mini-Wraith d'un air menaçant et l'attrapa par la taille pour le prendre dans ses bras. Le bambin se mit à gazouiller et à rire alors que la jeune fille prit une grosse voix.

- Ah ah ! Je te tiens petite fille ! Tu es à moi maintenant ! Fini de t'amuser, tu vas travailler pour moi, ou je te donnerais des coups de fouet !

Tout son auditoire poussa un « Oh ! » d'effarement. Valya susurra même des petits « oh non non non ! » tandis que Rebecca reposait bébé Wraith qui ne comprenait rien mais trouvait cela amusant et rigolait, ce qui n'était pas trop dans le ton du récit.

- Et la pauvre petite fille dû faire tout ce que le vilain monsieur lui ordonnait de faire. A chaque fois qu'elle ne le faisait pas correctement, elle prenait des coups de fouet ! Et même quand elle le faisait bien, le père fouettard trouvait toujours une excuse pour lui en donnait quelques uns !

Erikar semblait écouter avec attention, comme si l'histoire, malgré son côté très inquiétant et peu recommandable, pourrait lui apprendre quelque chose sur la jeune conteuse.

- La pauvre petite fille pleurait toutes les nuits, seule, abandonnée, et triste... Elle avait mal partout sur son petit corps meurtri, mais surtout, elle avait mal dans son petit cœur. Elle repensait à ses parents qui l'avaient, malgré eux, abandonnée à son triste sort. Elle priait tous les soirs Jurk et Gar'Haz de lui rendre ses parents, ou de lui permettre de les rejoindre. Des fois, quand elle pleurait trop fort, le père fouettard l'entendait, alors il se levait et lui collait une rouste !!! dit-elle brutalement.

Les enfants sursautèrent, même Ykvar ne faisait pas le malin devant un tel récit. Malya et Valya s'était toutes les deux blotties l'une contre l'autre.

- Mais un soir, alors que la petite fille pleurait et implorait, et que le père fouettard s'était levé pour la punir encore une fois... Il est apparu ! Le monstre aux yeux d'or. Drapé de noir, seuls ses yeux et sa chevelure d'or brillaient dans les ténèbres de la nuit.

Tout le monde retenait à présent son souffle devant Rebecca qui prenait son temps pour observer son auditoire complètement subjugué par son récit d'épouvante. Seul le petit Wraith la regardait avec des petits yeux doux, pleins d'amour et de curiosité.

- Elle brandit alors sa griffe toute noire et luisante d'une lumière rouge inquiétante. Elle se mit à arracher la peau du père fouettard avant de braquer ses yeux phosphorescents vers la petite fille. Tout comme vous en ce moment, elle eut une peur terriiiiiible !!! Elle voulait se cacher, s'enfuir. Elle avait peur du monstre au yeux d'or.

Rebecca se tournait vers Wraith et le fixa comme le monstre aurait fixé la petite fille, puis elle se tourna vers le père fouettard imaginaire et d'une intonation de voix qui sembla familière à certains, elle déclara :

- Tu vas payer pour tes crimes, dit le monstre qui se saisit du fouet du méchant bonhomme avant de le fouetter. Le père fouettard hurla de toute son âme et promit qu'il ne recommencerait plus. Le monstre lui affirma, d'un ton menaçant, qu'il ne le referait plus, et pour cause... Il lui demanda de tendre ses mains ! Le père fouettard se mit alors à hurler et à pleurer qu'il ne le referait plus, il demanda pitié, mais le monstre aux yeux jaunes n'écouta pas, et pour punir le méchant bonhomme, il lui coupa les mains, pour être sûr que celui-ci tienne sa promesse. Plus jamais il ne pourrait fouetter qui que se soit.

La tension était à son comble et le conte semblait mal partir, mais Rebecca avait encore une carte à jouer, la carte décisive, celle qui ferait de cette histoire, quelque chose de moins sombre.  

- Le monstre aux yeux d'or s'approcha alors de la petite fille qui était terrorisée. Il lui promit que le père fouettard ne lui ferait plus aucun mal, et même plus ! Il jura de protéger la jeune fille et de lui offrir un toit. Et depuis ce jour, la petite fille ne fut plus jamais seule ! Le monstre aux yeux d'or était devenu sa nouvelle famille.

Tout le monde en resta silencieux, sauf Wraith qui se mit à rire aux éclats et à faire bravo avec les mains. Rebecca fit un grand sourire au bébé et le prit dans ses bras pour lui faire un câlin.

- On dirait qu'il y en a au moins un qui a aimé mon histoire !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 418

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force, Régénération
Groupes: Domaine
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


"Des roses... de jolies roses rouges... partout..."

Artefacts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Mai - 15:57
La belle Saphira était aux anges. S'occuper de ce petit être, même s'il n'était pas de son ventre, avait fait ressortir ses instincts maternelles les plus enfouies. Elle était aimante et tendre avec les enfants aracnors, mais ils étaient grands pour la plupart, jamais elle n'avait pu avoir dans ses bras un bébé à chérir. Elle profitait de chaque instant et Awilda et Erikar le voyais bien, avec une nuance de peine, sachant que les deux peuples d'omù était originaire Grégoire et Saphira, n'était pas compatible pour enfanter. 
Mais cela n'empêchait pas Saphira de faire de grand yeux angoissé en voyant Rébecca porter avec tant d'énergie le bébé Dorcas qui prenait à ce qu'il semble, un plaisir non-négligeable à être ainsi porté et papouiller. 
C'est Erikar Qui repris le petit chenapan après l'histoire de Rebecca. le vieil aracnor posant le petit demi aracnor sur la table devant lui en s'amusant à faire frémir sa moustache grise. Awilda en profitait alors pour venir avec un morceau de tissu essuyer la petite bouille baveuse du petit garçon en voletant totu autours de lui. 
"J'espère qu'il ne volera pas trop tôt.... Si Grégoire avait su voler, il m'aurait fait mourir de peur depuis des années !" Riait à moitié la petite drekk faisant rire le vieil Erikar.
Pendant ce temps Saphira avait fait venir tout autour d'elle les autres enfants pour leur raconter aussi une histoire. 
"C'est une histoire bie ntriste, heureusement que le monstre aux yeux d'or à prix la petite fille sous son aile huhu... Cela me rappel quelqu'un ce monstre." Gloussait Saphira à Rébecca en lui souriant. 
Saphira leurs racontait alors l'histoire d'un ancien roi. Il était très aimé du peuple, courageux et compatissant, il avait repousser nombre de périls de son royaume et de ses gens. Mais son frère, jaloux, avait fait un pacte avec une vile créature... En échange d'un être aimé, le frère eu la force de vaincre le roi et son épée magique. Mais le roi réussi à sauver son fils et à envoyer l'épée si loin, que personne ne la retrouva jamais même après des anénes à la chercher. 
Ykvar en demandait alors plus, pourquoi ont ne retrouvait pas l'épée? Et Malya voulu savoir où était le fils du roi. Alors Saphria continuait l'histoire.
Le jeune prince, encore enfant, pas plus grand que bébé Dorcas, fut retrouvé par des femmes d'un lieu ma lfamé qui faisait de triste chose pour survivre. Elles prirent soin du garçon. Le garçon, vécu alros de petit larcins et de filouterie. Il apprit à se battre auprès d'un maître du combat venu de très loin. Le garçon fut battu durant très longtemps, mais chaque jour il revenait et chaque jour il tenait de plus plus longtemps face à ses adversaires. Chaque jour, il trouvait de l'or qu'il cachait pour réussir à offrir aux femmes qui l'avait élévé, un meilleur avenir. 
Mais le garçon était devenu un sacré filou. Souvent arrogant, et toujours très agaçant hormis avec deux amis qu'ils s'étaient faits dans les rues pauvres. Si bien qu'après des années. Il fut retrouvé par des partisans de son père. Mais le garçon ne les croyait pas, les renvoyait avec mépris. Mais le nouveau roi lui... Avait eu vent de la rencontre et il fit capturer les femmes qui avait élévé le prince, ils prirent l'or cacher par celu ici et le trainèrent devant son oncle fratricide. Son oncle ne pouvait user de l'épée magique, seul l'héritier légitime le pouvait. alors il voulu forcer le prince maintenant jeune adulte à prendre l'épée retrouvé, poru prouver qu'il était le roi légitime.
Mais le garçon refusait, pour protéger les femmes qu'ils l'avaient élève. Mais son oncle n'en eut  cure! Et il fit assassiner devant le prince les pauvres femmes. C'est là que les partisant de l'ancien roi arrivèrent, libérant le prince fou de colère. La colère du prince fut tellement forte. Qu'il accepta de rejoindre les fidèles à son père, pas pour devenir roi mais pour se venger de son oncle. 
La magicienne lui enseigna alors comment vaincre ses peurs enfouies, pour maitriser l'épée magique. Et affrontant mille périls aux royaumes des esprits, il put enfin renouer avec son passer. Là, il sut ce qui devait être fait. Son oncle avait fait tuer l'un de ses amis pour venger sa fuite. L'oncle avait réduit la maison de son maître au combat en cendre. Et plus le prince apprenait cela alors qu'il s'entraînait plus, sa colère grandissait. Alors, quand il fut prêt enfin. Avec l'aide de l'ancienne magicienne du roi. 


Vengeance:
 



Il se présentait au château de son oncle ,seul et lui offrant l'épée magique. Son oncle le forçait à mettre genou à terre alors même que le prince résistait à cela en fixant silencieusement son oncle dans les yeux. Là, un serpent se jetait au visage de l'usurpateur, qui dégainait l'épée magique pour tuer le serpent du simple tranchant de l'épée, qui dans le mouvement se plantait dans un pilier de pierre, coincé. Il eut un silence, et là, invoqué par la magicienne, un énorme serpent défonçait la porte de la salle du trône, ravageant tout sur son passage. Le roi félon prit la fuite. Le prince, se libérait alors que le serpent géant repartait. Et il fit un avec l'épée magique. La légende disait que :
"Et le prince prit la garde de l'épée à deux mains. les runes bleu apparurent sur la lame et les yeux du roi légitime prirent la même teinte luisante. Les fidèles de l'usurpateur chargèrent le vrai roi! Mais... C'est comme ci Ge Ban en personne maniait l'arme. Le roi fit un mouvement de l'arme et une onde de choc envoyait les serviteurs félons dans les airs. Ceux qui réussissaient à approcher, furent dépassés par la vitesse du roi qui esquivait sans peine les lames et les flèches! D'un simple mouvement il réduisit en poussière totu un pan de muraille où des archers tentaient vainement de le tuer!"
Et le prince suivit son oncle, son oncle qui une nouvelle fois sacrifiait à la vile créature, un être aimé, sa fille. Pour avoir la force de tuer le prince. Alors que les habitants, en ayant assez de la tyrannie du roi félon, envahissaient le château en battant les serviteurs de l'usurpateur... Le prince et son oncle se combattaient dans un duel à mort. 
L'oncle, surpassé par son neveu demandait alors fou de rage:
"Mais d'où te vient cette force?!"
Et le prince lui répondit :
"C'est toi qui me l'as donné." Et il combattit. "C'est toi qui m'as jeté à la rue !" Et il brisa la lame de son oncle. "C'est toi qui m'as pris ce que j'aimais le plus." Et il plantait sa lame dans le corps de son oncle. "C'est toi, qui m'as crée de toute pièce... Et pour cela, je te rends grâce,de donner sens au mal.
Et ainsi le prince vengea ses parents et les femmes qui l'avaient élevé, reprenant le royaume avec plus de justice que jamais car il avait connu la vie du peuple et pouvait agir en conséquence. 
Ykvar applaudit à pleine main, ayant adoré l'histoire. Malek également alors que Malya et Valya elles voulaient savoir si le prince avait épousé la magicienne.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 466

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mai - 19:08
Rebecca écoutait avec attention le récit de Saphira. L'histoire ne lui parlait pas tellement mais l'Aassila avait le don de raconter les histoires. Sa voix avait quelque chose de si captivant que la jeune fille ne pouvait faire autrement que de se plonger dans son récit.

A la toute fin, Rebecca esquissa un grand sourire à l'Aassila et applaudit avec douceur. Toute la petite marmaille ainsi que les plus grands, décidèrent finalement qu'il était temps de laisser les récits de côté et de profiter de la collation qui s'offrait à eux. Mez'Han qui était allongé depuis un moment près de la jeune pupille d'Anna se rapprocha d'elle. Elle posa sa main sur la tête de l'animal, caressant doucement sa crinière majestueuse tout en picorant dans son assiette. Il arrivait parfois que la jeune fille donne discrètement quelques victuailles au Noil'Kal qui mangeait plus pour lui faire plaisir que par réel nécessité.

Ce dernier avait tendance d'ailleurs à dialoguer avec la famille « Boisdefer ». Il se montrait très aimable et de temps en temps, partageait avec eux son expérience de la vie. C'était bien pratique d'être télépathe pour ainsi pouvoir communiquer avec n'importe quel être. En tout cas, tout le monde avait bien compris que Mez'Han n'était pas un simple animal de compagnie mais un être à part entière, avec une intelligence parfois même supérieure à celle des Arcaëlliens bipèdes et une personnalité forte.

Vint finalement son tour de conter une histoire. Elle était pour le moins originale car le héros en était un Septënn, ce qui ne manqua pas de plaire à Valya. Dans ce récit, il était question du courageux et téméraire Loug'dranir, qui était la mère d'une portée de petits Septënns. Loug'dranir vivait avec sa petite famille, paisiblement, dans la campagne de Kaïl, non loin du Pic de Thäa.

Un jour, alors que Loug'dranir apprenait à ses enfants à chasser et se nourrir seuls, vint un braconnier. Ce dernier, après une lutte acharnée contre la mère des petits, finit par tous les attraper et les mettre en cage. Ils furent tous vendus, chacun séparément, a des familles de bipèdes, tous sans exception. Loug'dranir était quant à elle destinée à la cruauté des bipèdes, pour finir dépecée. Mais la courageuse Septënn ne l'entendit pas de cette oreille. A la première occasion, elle réussit à se dérober de son tortionnaire et prit la poudre d'escampette, échappant de peu à une mort atroce et douloureuse.

Bientôt, Loug'dranir se mit en quête de ses enfants, se battant à la fois contre les éléments, mais également contre tous les arcaëlliens qui eurent dans l'idée de lui barrer le chemin. Cela passa d'abord par une horde de bsurts qui avaient tant faim qu'ils auraient bien croqué la petite septëen en une bouchée. Mais l'arcaëllienne était maline et rusée, aussi n'eut elle pas trop de mal à leur échapper et à gagner la ville la plus proche pour retrouver son premier enfant.

Ce fut ensuite fasse à un terrible orage qu'elle dut lutter pour protéger l'enfant qu'elle avait à nouveau sous sa protection et rejoindre le lieu où se trouvait une autre de ses filles. L'orage fut tellement violent qu'il faillit les emporter toutes deux dans un torrent d'eau et de tourbes infernaux. Heureusement pour elles, Gadvaoi eut pitié et finit par apaiser cette tempête, leur permettant ainsi de continuer leur chemin.

Ce fut non sans mal que la petite septënn fut sauvée des griffes d'une famille de lorcq qui s'amusaient à épuiser la pauvre enfant en lui tirant son énergie vitale. Loug'dranir profita de l'obscurité de la nuit pour extirper sa fille de là et elles quittèrent toutes les trois la ville pour aller chercher l'un des trois frères qui manquaient à l'appel.

C'est dans la ville de Tromayan que se trouvait le premier des trois. Pour pénétrer dans la citée, les trois septënns durent non seulement s'aventurer dans les canaux souterrains de la citée, mais aussi faire face à une horde de rats sournois et belliqueux qui y vivaient.

Une fois sorties de cet enfer lugubre, les septënns réussir à se glisser dans l'habitation des bipèdes qui détenaient le plus petit des frères. Celui-ci ne semblait pas maltraité, bien au contraire, et il se retrouva fort en peine lorsque sa mère et ses sœurs lui demandèrent de venir avec elles. Sa nouvelle vie lui plaisait et il ne voulait pas causer de peine à la petite virenpienne qui était devenue sa plus grande amie. Aussi décida-t-il de rester après avoir expliquer à sa mère pourquoi il avait fait ce choix. Elle comprit et l'accepta à contre-cœur, ne pouvant se résigner à forcer son fils à la suivre.

Il ne restait plus alors qu'à retrouver les deux derniers frères qui se trouvaient dans un petit village, non loin de Tromayan. Il ne fut pas facile de faire la route, car à présent, c'était au tour de la maladie de faire barrage à Loug'dranir et sa famille. La première des sœurs tomba malade, la fièvre lui sapant tous ses efforts pour rester sur ses quatre pattes. La pauvre enfant se vit donc portée par sa mère qui n'eut d'autre choix que de la mettre sur son dos, ce qui ralentit considérablement leur avancée. Les corbeaux et les vautours fixaient d'un air sombre, inquiétant voir même avide la petite septënn.

Par chance, la petite famille de septënn tomba sur une druidesse au grand cœur. Elle avait assez étudié la nature, la science des plantes et des animaux pour savoir comment guérir la pauvrette. En quelques jours, la septënn fut guérie et elles purent ainsi toutes partir, en remerciant la druidesse comme elles le purent, car le dialogue ne fut pas facile étant donné qu'elles ne parlaient pas la même langue que la druidesse.

C'est finalement après cette heureuse rencontre que les septënns purent tous se retrouver, les deux frères échappant aux griffes des capricieux bipèdes qui leur en faisaient voir de toutes les couleurs. La famille fut enfin réunie et vécue de longs jours paisibles et heureux.

Lorsque le Noil'Kal eut fini son récit, les plus jeunes s'étaient endormi paisiblement, même Rebecca avait succombé à l'appel du sommeil et ne rouvrit pas l’œil.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 418

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force, Régénération
Groupes: Domaine
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


"Des roses... de jolies roses rouges... partout..."

Artefacts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Juin - 0:36
Bébé Wraith qui avait tout écouté plutôt attentivement toutes les histoires, reste bien sage dans les bras protecteurs de la douce Saphira. Il adore les histoires et se retient de dormir rien que pour écouter les gens raconter. Bien sûr, il ne comprenait pas grand chose à ce qu'il s'y passe mais quelque chose d'autre le captive : les émotions autour ! Leur visages tous si illuminés, imaginant les moultes aventures des héros des différentes histoires. Mais aussi le gestuel, ce que l'on montre par les signes et aussi, le ton qu'ils mettaient dans leur voix, l'engouement des spectateurs et de ses conteurs. Tout cela émerveille le petit Wraith qui n'a jamais vraiment connu ces moments familiaux uniques. Comme sa mémoire n'est pas aussi développé et aussi plutôt sélective, il oublie vite sa méchante mère Aracnor dont il a hérité certains aspects. Alors qu'il angoissait quand son père a mystérieusement disparu, toute inquiétude s'était dissipé car il y a la dame des eaux. Sentant l'aura rassurante d'une mère, il ne veux plus la quitter.

- Ba ! Ba ! Baaa ! Dit-il en regardant Saphira en la pointant du doigt.

Il la regarde comme pour l'admirer une nouvelle fois puis, pour l'impressionner, il se mit sur ses fesses puis à quatre pattes et enfin, en se tenant sur les genoux de Saphira, se met debout. Il regarde la dame des océans, tout fier en restant un moment avant de réaliser qu'il peut faire plus impressionnant. Il enlève une main en baragouinant, essayant de se concentrer pour enlever l'autre mais perd l'équilibre et atterrit sur les fesses. Il fait alors une tête surprise et avant que celle-ci n'ai eu le temps de faire quoi que se soit il se mit à rire plutôt fort. Au bout de quelques secondes, il baille longuement et fait de petits besoins dans sa couche. Il alerte alors la jolie maman qui part le changer. Il se laisse faire en la regardant, les yeux demi-clos.

- Ah ! Ayah ! Shhahaha !

Il lui attrape quelques cheveux et la gentille dame du Domaine le berce pour l'endormir afin de pouvoir enfin le coucher. Le petit visite alors bien vite le monde des songes dans son landau tout propre, rêvant peut-être des histoires contés plus tôt.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 357

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): AÄN
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-