Une chanson à boire

 :: Le monde :: Zaï’Lou :: Ouest :: Youëh Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 3 Mai - 17:44
Le printemps était enfin là. Avec les allergies qui suivent. J’aimais voir renaitre la nature mais, parfois, c’était casse-pieds. Je sentie venir un éternuement colossale et plaçais ma main devant ma bouche. Il arriva avec bruit et fracas. Heureusement j’étais seule dans mon bureau. Je maudis le pollen et repris mon travail. Je recevais des factures, des dons et le paiement pour mes élèves. Et oui ce n’est pas gratuit d’étudier ici. Après je n’étais pas du genre à m’enrichir sur le dos des gens. Selon les revenus des familles, je faisais un prix. Le tarif le plus élevé se montait à dix pièces d’or pour trois mois de scolarité. Ce qui, en soi, est raisonnable.

Je soupirais et m’adossais contre mon siège. Tahiri me manquais un peu. Mais avec son travail je devais m’attendre à ne la voir que rarement. Je pinçais l’arête de mon nez en grognant. Quelle heure était-il ? Dix-sept heure, peut être dix-huit. Je souris doucement, c’était l’heure de l’apéritif. Me levant avec grâce, je me dirigeais vers une armoire imposante que j’ouvris délicatement. Là se trouvaient vins, hydromels, verres et autres liqueurs. Je pris un récipient et une bouteille d’alcool de miel.

La nuit était tombée depuis une bonne heure. J’avais vidé ma bouteille et je n’étais pas ivre. L’envie de voir du monde me poussa à aller à la taverne. Je m’étirais en baillant bruyamment puis me levais. J’enfilais ma cape rouge et noire en velours. Puis, d’un pas sûr, j’alliais vers la porte. Je l’ouvris et la fermais à clef. Puis je descendis les marches vers le porche. Je ne croisais âmes qui vivent. Haussant les épaules je m’engageais dans la rue menant à la taverne du Nain Jaune. Pas très réputée mais leur cervoise à la framboise était un pur bonheur.

J’arrivais devant le bâtiment et poussais la porte. La patronne, une tahora rondouillarde, me salua et m’invita à aller m’asseoir près de la cheminée où cuisait un porcelet. L’odeur était alléchante et enivrante. Une serveuse, sûrement la fille de la patronne, vint à moi. Elle me demanda ce que je désirais. Je lui demandais un morceau de porc grillé et une cervoise à la framboise. Elle hocha la tête et alla quérir ma commande.

J’observais la salle. La plupart était des habitués. Je remarquais un virenpien aux écailles noires qui buvait une bière en fumant une pipe. Je détournais le regard de cet inconnu. La serveuse revint avec une assiette bien garnie et une choppe débordante. Je réglais la somme demandais et me mis à manger. De temps à autre je buvais.

Repue, je m’affalais sur ma chaise. La porte s’ouvris mais je ne prêtais aucune attention au nouvel arrivant.









Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mai - 22:36
Long fût mon voyage, mais j'arrivais enfin à un lieu où poser mes bottes, du moins le temps de quelques jours avant de continuer vers Mar'Baal. Après deux jours de marche rapide depuis la côté ouest de Zaï'Lou j'atteignais Youëh. Je ne me perdis pas en recherche de taverne et ouvris les portes de la première qui se présentait à moi. Elle était pleine à craquer, bien évidement. Néanmoins, il y avait une chaise libre devant une jeune femme, sûrement humaine. Mes pas lourd faisaient grincer les planches de bois du parquet alors que je posais mon lourd sac de voyage, mon fusil et ma hache sur le côté de la table avant de m'asseoir avec précaution sur la chaise de bois libre. 
Une tahora, jeune, vint à moi un peu craintive... Je dois ressembler à un vagabond, mais quand même. Je fixe de mes yeux d'or la femme ailée en la saluant poliment. Elle finit par me demander si je souhaite boire et manger, je réponds par l'affirmative, demandant un morceau de porc et de l'eau et une nouvelle chope pour la jeune femme à qui je viens de déranger sa tranquillité. 
"Pour payer le droit de prendre part à votre table." J'expliquais avec courtoisie mais sans plus à la demoiselle. 
Je sors mon journal, mon encre et ma plume et note distraitement les rumeurs que j'entends des clients qui discutaillent entre eux. Lorsque mon plat arrive, je remercie distraitement la serveuse en payant ma dette en or et de continuer à écrire et relire quelques notes. D'après la carte en remontant le fleuve j'atteindrais la cité portirèe du nord, de là arriver à Mar'Baal sera plus simple... Hm, je devrais trouver place sur un bateau fluviale, ou marcher.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


L'équipage du capitaine Tyr Mimir et du "Dragon Noir":
 


Le Dragon Noir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 15:43
Mon attention se tourna vers le nouvel arrivant qui devait être un lorcq malgré sa « petite » taille pour la race. Il avait pris place à ma table. Dire que ces arcaëlliens pouvaient atteindre les deux mètres quarante une fois adulte. Il passa commande m’offrant, au passage, une autre cervoise. Je lui fis un sourire enjôleur et le remerciais.

Une barde prit place sur la scène. Elle entama un chant dans la langue des anciens.


Observant la jeune arcaëllienne blonde, je tapais en rythme sur la table du bout de l’index droit. Sa voix était merveilleuse et enivrante. Je finis ma choppe et entamais la seconde. La barde termina son chant et j’applaudis chaleureusement. Elle entama une seconde mélodie.


Je tournais la tête vers le potentiel lorcq. Je me présentais avec douceur. Une fois fait j’attendis qu’il en fasse de même. Pour patienté je bus une longue gorgée de ma choppe. La seconde chanson fut courte. Il y eut quelques applaudissements épars. Elle entama une autre de ses chansons.

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 18:04
Je fus détourné de mon carnet de voyage par une douce voix m'interpellant. Je ressortis de mes pensées pour prêter à nouveau attention au gens alentours. Oh, une barde faisait partager sa voix aux clients et la femme, aux étranges yeux violets, devant moi se présentait. Dame Loumez, oui, je connais ce nom. Plusieurs écoles de dressage, commerce florissant. Elle ne fait pas usage d'esclaves aux dernières nouvelles, ce qui en faisait une femme des plus respectable à mes yeux. 
"Je m'appelle Tyr Mimir, de Niamed à l'est d'Yban. Je suis ravi de faire votre connaissance dame Loumez. Vos talents pour le commerce m'est parvenu aux oreilles, malgré mes déplacements fréquent." Je lui répondit avec un sourire courtois. 
De part ma grande taille, même si pour les gens de ma race, j'étais encore petit. D'après ma mère, un de nos ancêtres aurait été un humain, grand, mais quand même petit pour un lorcq. Je vis à la taille de mon interlocutrice, une ceinture... Elle semblait démodé depuis plus de deux siècles, j'ai l'impression. 
Je ne pus retenir ma curiosité et demandais à la dame:
"Une bien étrange relique que vous portez dame Loumez. Serait-ce si hasardeux de ma part de dire quelle doit être magique ?
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


L'équipage du capitaine Tyr Mimir et du "Dragon Noir":
 


Le Dragon Noir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 18:47
Ainsi son nom était Tyr Mimir. Pas courant comme patronyme. Cependant je hochais la tête et bus à nouveau. La barde continuait d’égrener son répertoire pour ravir nos oreilles. Je posais ma chope et me levais un bref instant pour remonter mon pantalon. Je vis le regard du lorcq s’arrêter sur ma ceinture ouverte. Je pris de nouveau place sur la chaise qui grinça sous mon poids. Ainsi il me connaissait de par ma réputation. Intéressant. Avais-je donc une si grande réputation ? Après tout j’avais atteint le statut de « Princesse » Marchande. Un titre pas évident à obtenir en ces temps troublés.

Il me posa alors une question sur la ceinture et je ris doucement, amusée de voir quelqu’un d’aussi perspicace. Je lui racontais comment je l’avais obtenu mais me tus sur son pouvoir. Je ne tenais pas à me la faire chaparder par un lorcq.

Alors que ma choppe se vidait, je fis signe à la jeune tahora en service de venir me voir. Je commandais une nouvelle cervoise en gratifiant la jeune arcaëllienne de mon plus beau sourire. Elle hocha la tête et partie prendre ma commande au comptoir où la patronne discutait avec un virenpien aux écailles oranges.

Je réglais ma commande lorsque l’on me la servit. Je regardais Tyr d’un œil amusé. Pouvais-je lui faire confiance ? C’était comme tirait sa vie à pile ou face. Je décidais, un peu hasardeusement, de croire en son honnêteté. Je lui confiais, d’une voix basse mais intelligible, que la ceinture me rendait invisible quand je la bouclais. Un sourire enfantin illumina mon visage.

Je fixais Tyr d’un œil amusé et enjôleur. Je fis silence, attendant sa réaction. Pendant ce temps, je bus à nouveau.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 21:20
Sacré histoire que l'obtention de cet artefact, mais le plus surprenant fut la révélation de la jeune femme sur les pouvoirs de celui ci. Invisible hein? Eh bien, j'imagine que les implications tactiques devaient en être fabuleuses. 
"Un artefact du plus fou que tout voleur ou sombre assassin souhaiteraient obtenir." Je commentais l'histoire de la jeune femme. 
Néanmoins, après tout l'alcool que cette femme avait bu et son attitude corporelle, était elle vraiment honnête ? La curiosité était forte et l'air de rien j'ajoutais.
"Me feriez vous une démonstration? Ce n'est pas tout les jours que je peux assister à ce genre de chose.
À vrai dire. À part des sentiers de terres battues et quelques bagarres avec des bandits à la petite semaine, je ne voyais pas grande chose ces derniers temps. J'aurais préféré rester à Yban pour y calculer ma vengeance sur mon père, mais... Ce vieux fou de Mérillin m'avais convaincu de me rendre à Bazken, soit disant que quelqu'un là-bas me donnerais une grosse sommes pour retrouver son enfant disparu depuis plus de 20 ans. Hélas, j'avais besoin d'or, essentiel pour monter une armée, obtenir des informations ou tout simplement m'équiper. ce qui me fit penser que je devrais demander à al dame si elle allait vers Bazken, faire route avec elle serait plus simple, plus sûr et plus confortable que par moi même.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


L'équipage du capitaine Tyr Mimir et du "Dragon Noir":
 


Le Dragon Noir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mai - 14:27
L’alcool faisait son office, je commençais à osciller de droite à gauche au rythme de la musique. Je portais, avec une certaine difficulté, ma choppe vers ma bouche. Je descendis la moitié restante dans mon gosier et en commandais une autre à la serveuse qui passait tout juste au bon moment à côté de moi.

Je regardais Tyr avec étonnement lorsqu’il me demanda de lui montrer le pouvoir de mon artéfact. Je me mis à rire à gorge déployée. Faire ça ici c’était risqué la convoitise des clients ivres ou non. Surtout ceux pas ivres en fait. Après une bonne minute à rire, je lui dis que je ne pouvais décemment pas faire usage de mon bien en publique. Je lui proposais alors, de façon aimable, de venir avec moi chez moi. J’en profitais pour lui demander s’il avait lieu et place où dormir.

La jeune tahora m’apporta ma cervoise, je la réglais immédiatement en la gratifiant d’un merci puant l’alcool. Je fixais ma choppe et la portais à mes lèvres avec avidité. Dieux ! C’était foutrement bon ! La porte s’ouvrit soudainement et je vis entrer une mzékils à l’allure délurée. Elle se posa au comptoir et commanda. Je quittais du regard l’arcaëllienne à la chevelure rose et aux yeux rougeoyant.

Tyr n’avait toujours pas répondu alors je réitérais mes questions. Je regardais d’un œil embué par l’alcool le lorcq. Je lui avouais alors que j’avais de bonnes bouteilles chez moi et que les partager avec lui serait un plaisir non dissimulé.

Je remarquais soudainement qu’il n’y avait plus de musique. Je regardais la scène et vis que la barde n’y était plus. Je soupirais. Quel dommage, sa voix était si belle. Je vidais ma choppe et invitais l’arcaëllien à ma table à me suivre jusque chez moi.

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 11:11
Par les dieux, cette demoiselle est totalement ivre. Je n'aimais guère les gens ne sachant pas se contenir avec ce genre de chose, mais la bonne conduite me dicte de raccompagner cette pauvre femme chez elle. Ensuite, je pourrais m'éclipser avant qu'elle n'essaie d'être trop... Entreprenante. 
J'acceptais l'offre de la dame avec courtoisie et rangeais mes affaires avant de l'accompagner dans les rues de la cité. la nuit était bien tombé et seul quelques lampadaire à huile épars offraient un peu de lumière à la rue pavé que nous empruntions. 
Après une dizaine de minutes à marcher, je commençais à me demander si la demoiselle se souvenait encore où elle habitait tant nous faisions des détours improbable à travers rue et ruelle toujours plus désagréable. J'étais certains que quelqu'un nous suivait, mais avec un bras pour tenir dame Loumez debout et mes yeux m'assurant qu'elle ne trébuche pas sur ses propres bottes... Bah, s'il se découvre j'espère pour lui qu'i laura de pacifique intention. Mes poings sont capables de briser aussi sûrement que ma hache tranche les chaires. Mais j'aimerais ne pas laisser de corps sur mon sillage.
"Dame Loumez, vous souvenez vous au moins de votre foyer ? Dormir à une auberge serait peut-être pluis simple dans votre état... Festif." Je finis par lui demander calmement.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


L'équipage du capitaine Tyr Mimir et du "Dragon Noir":
 


Le Dragon Noir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 11:58
Tyr m’aidait à rester debout. Cependant je n’étais pas si ivre que ça, il m’en fallait bien plus. La cervoise n’était pas l’alcool le plus fort. J’aurais bu la même dose de rhum là oui je serais ivre morte. Il me parla et je secouais la tête. Nous étions presque arrivés. Je voyais mon domaine apparaître au loin.

Nous passâmes l’arche d’entrée pour arriver dans une grande cours. J’emmenais ensuite Tyr vers ma demeure. Je lui fis passer la porte puis monter les escaliers vers mon bureau. Une fois dans la pièce, je l’invitais à s’asseoir sur l’un des fauteuils devant mon bureau. Une fois qu’il fut à son aise je lui demandais s’il était prêt à voir fonctionner ma ceinture.

Sans attendre de réponse, je boucler l’objet autour de ma taille et disparue. Je regardais Tyr pour essayer de voir s’il était surpris. Je fus vite lassée de ce petit tour et débouclais ma ceinture pour redevenir visible.

J’observais le lorcq et lui demandais ce qu’il en pensait. Je me dirigeais vers mon « comptoir » qui était un meuble basique où se trouvaient verres et boissons. J’attrapais un vieil hydromel et deux verres. Je servis Tyr puis je me versais une rasade. Une fois fait, je rangeais ma bouteille et pris place sur mon siège. Un peu curieuse, je demandais à mon invité ce qu’il faisait dans la vie car, ma réputation m’ayant devancée, il savait ce que je faisais. Mais j’ignorais tout de lui. Peut-être était-il un voyou ou un assassin.

Je soupirais et m’affalais dans mon fauteuil en portant ma délicate boisson vers ma bouche fine et rieuse. Je bus avec délectation mon hydromel vieux de dix ans. Il était un peu fort, ce qui me fit tousser allégrement. Je déposais le verre sur le plateau de mon bureau. Je souris à Tyr et restais silencieuse.



Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 14:31
Alors que je craignais de déambuler dans les rues obscures de la cité pendant encore des heures, la demoiselle finit par me guider jusqu'à une demeure plutôt grande. Voilà un sacré bien immobilier sur un continent annexé depuis peu. 

Nous voilà donc installé à son bureau, enfin c'est ce que cela avait l'air d'être. je ne fus pas vraiment étonné de voir encore de l'alcool apparaître bientôt pour finir dans le gosier de dame Loumez. Mais le plus fascinant fut la petite démonstration de l'artefact par mon hôte... Je restais un instant pour étudier la chose. Pas de vibrations dans l'air, pas d'odeur... Seul le son était encore perceptible. 

"Un artefact fascinant. Il vous donne un belle avantage." Je dis distraitement, toujours à repenser à la ceinture... Pas d'odeur ni aucune diffraction de lumière... Seul le bruit pour parer l'objet. je devais m’entraîner à pouvoir gérer ce genre d'objet. 

La demoiselle me demandait alors ce que je faisais de mon existence, une question bien particulière. Je sortis mon carnet et ma plume pour y noter les propriété de l'artefact tout en lui répondant, refusant gentiment l'alcool. Je n'en buvais que de manière très occasionnel. 

"Disons que je suis en quête de savoir et de richesse. j'aide les gens que je peut lors de mes voyages. En plus d'un siècle de vie j'ai eu mon lot d'aventure mais je n'ai pas encore pu réunir ce dont j'ai besoin pour en finir avec mon objectif." Je montrais mon carnet rapidement alors que j'étais en train de faire un croquis de l'artefact. "Et je note ce que je découvre ici. Je garde dans des repaires les anciens carnets, l'or et tout ce que je ne peux ou n'ai pas besoin de porter." 
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


L'équipage du capitaine Tyr Mimir et du "Dragon Noir":
 


Le Dragon Noir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 16:37
Il sembla étonné et subjugué par la ceinture. Devais-je me méfier de lui ? Lorsqu’il m’expliqua son but dans la vie ainsi que son désir de connaissances et d’or, je fus à demi soulagée. Il pouvait vendre ma ceinture très cher au marché noir. Je soupirais. Il ne semblait pas être un voleur à la sauvette ou professionnel. Non, à dire vrai il semblait honnête.

Je vidais mon godet, me levais et l’invitais à me suivre. Je sortie du bureau, Tyr sur mes pas, je lui dis que je lui offrais le gîte et le couvert. Gratuitement. Je lui expliquais que le petit-déjeuner était servi à partir de sept heure du matin et se terminé à dix heure.

Nous arrivâmes devant une porte en bois de chêne. Dans la serrure il y avait une clef. Je la tendis à l’arcaëllien et lui souhaitais la bonne nuit. Une fois fait, je me rendis dans ma piaule et, après avoir verrouillé soigneusement la porte, je me déshabillais puis me glissais dans les draps frais.

La nuit fut bonne et réparatrice. Il devait être sept heure et demi. Je m’étirais en baillant dans mon lit. Une fois bien détendue, je me levais et me lavais vite fait le visage. Ensuite je m’habillais puis descendis au réfectoire. Il y avait déjà pas mal d’élèves qui me saluèrent à mon passage. Je m’assis en bout de table et me servit un chocolat chaud avec une tartine de pain avec du miel dessus.

Je demandais à la cantinière si elle avait vu Tyr, que je décrivis dans le moindre détail. Elle me répondit que non. Peut-être dormait-il encore… Je rédigeais à la hâte une courte lettre le remerciant pour la soirée d’hier et le priant de bien vouloir m’excuser de ne pas le saluer ce matin. En effet j’avais un cours à donner à huit heure aux premières années. Je donnais le mot à l’intendante et m’en allait.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Mai - 14:59
J'avais été invité à dormir chez la demoiselle, gracieusement, je la remerciais avec respect de son offre et pris place dans la chambre qu'elle m'avais fourni via la clé. Une chambre de bonne qualité, mais pour moi qui n'avait pas vu un lit depuis des semaines voir des mois... C'était la vie de château ! Je posais mes affaires dans le placard de bois de la chambre et profitais avec délice de ce lit pour les quelques heures qui restaient avant que le fatidique lever du soleil ne m'y enlève. 

Les instructeurs disaient toujours. "Profitez de chaque moment de libre pour prendre du repos et refaire vos forces, vous ne pouvez savoir quand une telle occasion se représentera.

Je me réveillais peu avant les premiers rayons du soleil et en profitais pour me faire une toilette et explorer les lieux plus en détails. L’endroit ressemblait à une sorte d'école. Il y avait des écurie à l'arrière, un grand enclos et le bruit de plusieurs animaux ainsi que leurs odeurs me parvenaient sans peine lors de ma balade matinale.  Je passais devant les box où étaient laissé les montures et alors que je pouvais voir surtout des chevaux une gueule tentait de passer par les interstice entre  les barreaux de sa cage alors que je passais devant ceux ci. Je m'approchais prudent pour constater que c'était un bsurt, plutôt jeune encore, il était sensé être aussi grand que moi, lui devait faire 1 mètre 20. Il était encore fougueux, je ne pense pas que cela dura après son séjour ici, les montures de dame Loumez sont connu pour être docile envers leurs maître. Le bsurt pressait à nouveau sa grande tête contre la cage. 


"Qu'est ce que tu a? Ta envie de te dégourdir les pattes?" Je regardais autours de moi... Mon idée st pas bonne, mais cela serait amusant de montrer aux jeunes de dame Loumez que les lorcq sont de bon dompteur. je me souviens de Artémia, une bsurt de combat comme j'aurais voulu en avoir des centaines.  Je l'ai eu pendant toute ma campagne dans les montagnes. J'espère que mon père ne lui a pas fait de mal quand je suis partis. 


J'étais là, à ruminer quand je vis que le bsurt me fixais avec de grand yeux, ses crocs dévoilé à cause de ses babines retenu par les barreaux de la cage qu'il tentait encore de forcer. 


"Par Othab, en voilà de grand crocs. Comment est-ce que tu t'appel mon garçon?" Je murmurais plus à moi même qu'autre chose. 
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 19:01
Le cours se passa sans encombre. Les premières années n’apprenaient que la théorie. La pratique venait en deuxième année. Les élèves, âgée de onze à treize ans, étaient des plus attentifs à ce que je disais. Des fois une ou plusieurs mains se levaient pour me questionner. Je répondais avec patience et pédagogie.

Lorsque le cours fut fini, je laissais les élèves dans leur salle et m’en allait vers la cours. Une fois dehors, j’aperçus Tyr Mimir près des box. Je m’approchais de lui en silence et l’écoutais parler à Jazbre, un bsurt de huit mois. L’animal n’était pas encore tout à fait prêt à être monté. Mais j’avais de bons espoirs le concernant.

Je me grattais la gorge pour signaler ma présence au lorcq. Ensuite, poliment, je le saluais avec douceur et lui demandais s’il avait bien dormi. Je souriais aimablement à Tyr. Avant qu’il n’ait le temps de répondre je lui présentais le bsurt. Je m’approchais du box et parlais doucement à Jazbre. L’animal s’apaisa en entendant ma voix douce et calme.

Je proposais à l’arcaëllien de lui vendre une monture dressée pour pas grand-chose. J’avais un étalon gris qui était très docile et apte aux combats. Je proposais au lorcq de lui présenter la bête. Le bsurt était calme et ne montrait plus de signes d’impatience. Les cinquièmes années allaient, à tour de rôle, se mesurer à lui dans l’après-midi. Mais je n’animais pas ce cours. C’était le rôle d’un professeur.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 21:00
Alors comme ça le petit gars s'appelait Jazbre. La demoiselle me proposais une monture, mais je déclinais gentiment l'offre. Je risquais de passer beaucoup de temps en mer dans les semaines à venir. Je ne pourrais pas m'en occuper convenablement. 
Néanmoins alors que nous discutions j'entendis deux lèves passer près de nous et s'arrêter en voyant que nous étions devant l'enclos de Jazbre. 

"Dame Loumez à un client pour Jazbre?"


"Mais ont doit le monter tout à l'heure nan?" 

Murmurais les deux jeunes filles en pensant ne pas être entendu, hélas je suis un lorcq et j'ai une ouïe des plus fine. Je me redressais et fixais le "petit" bsurt avec mes yeux doré. 


"Je manque cruellement d’exercice, auriez vous une monture qui a besoin d'être dressé dame Loumez? Cela me permettra de payer ma nuit ici à ma façon. Ma mère disait toujours que les bons comptes font de bons amis." Je disais à haute voix me tournant vers mon hôte.

Faisant mine de remarquer les deux élèves, je m'inclinais et reculais pour les laisser passer pour préparer Jazbre pour l'après midi. Mon regard restais rivé dans celui du grand canidé, c'est un survivant? Un prédateur? Un compagnon loyal? je me revoyais sur les contreforts des monts d'Elban'Han... Je revois les bsurts qui s'élancent à la charge des bsurts adverse. les crocs, les lames et les griffes. 
C'est quand dame Loumez m'appel que je reviens de mes souvenirs. je lui souris aimablement, repoussant mon passé loin de mon présent.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


L'équipage du capitaine Tyr Mimir et du "Dragon Noir":
 


Le Dragon Noir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 11:05
Le lorcq refusa la monture. Je fis une moue dépitée mais ne fis pas de remarques. Deux élèves passèrent près de nous et s’inquiétèrent de voir le bsurt vendu. Je souris doucement et ne dis rien au deux jeunes arcaëlliennes. J’aimais mettre du suspens dans la vie de mes étudiants. Tyr proposa de dresser l’une de mes bêtes. Je fus amusée par la demande car, c’était une évidence pour moi, on ne pouvait dresser un animal en une journée. Il fallait des semaines voir un ou deux mois.

Le lorcq sembla aspiré par ses pensées lointaines. Je me demandais à quoi il pouvait songer mais ne dis rien. Les deux jeunes damoiselles partirent vers leur cours en chuchotant. Je fixais l’arcaëllien d’un œil amusé et lui proposais de faire ses preuves avec Jazbre. Il sembla revenir de loin lorsqu’il réalisa que je lui adressais la parole.

Je réitérais ma proposition tout en ajoutant, par expérience, qu’il ne le dresserait pas en quelques heures. Ce genre de bête demandait de la patience et du temps. Bien qu’il soit à demi sauvage. J’attrapais une longe et un collier. J’ouvris la porte du box du bsurt et l’attachais solidement. Une fois fait, je le fis sortir de son étable et invitais Tyr à me suivre vers la zone de dressage. L’animal trottait joyeusement derrière moi.

Nous arrivâmes dans l’enclos numéro trois. Détachant Jazbre j’invitais le lorcq à me montrer ses capacités. Le bsurt courrait partout dans l’enclos. Je dis à l’arcaëllien que c’était à lui de jouer.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 21:56
J'eus un un léger sourire aux mots de la dame et lui répondais avec amusement que en effet, j'avais mal choisis mes mots. Dresser dans le sens qu'elle entendait prenait parfois des années. Mais j'ai l'avantage d'avoir côtoyer des bsurt pendant très longtemps, cela me permettra au moins de lui apprendre un petit tour. 

J'étais alors dans l'enclos avec le le jeune fauve qui gambadait joyeusement. Je retirais ma cape et mon haut, restant torse nu et m'approchais du bsurt l'air de rien. Nous nous sommes tourné autours durant quelques minutes avant qu'il ne finisse par approcher ,intrigué. j'avais appris qu'avant d'apprendre quoique ce soit ,la méthode avait peut être changer depuis le temps, mais à l'époque il fallait montrer à l'animal qui était le plus fort, le chef de meute. 

j'ai émis quelques grognement en fixant l'animal dans les yeux, après un instant il acceptait le défie et nous nous approché l'un de l'autre avant de nous lancer dans une épreuve de force. Ma tête collé à son crâne et poussant de toutes mes forces sur les muscles de mes clavicules pour faire baisser la tête à Jazbre. Quand il fut un peu plus fatigué du traitement , sans utiliser mes mains, je pris entre mes dents sa nuque, comme le ferait un chef de meute et le pinçait légèrement. Il poussait un petit couinement et je le relâchais en crachant les poils dans ma bouche. Je m'écartais du centre de l'enclos terreux où nous nous étions amusé pour attraper un peu de viande dans un sceau à ses abords et me baissais au niveau de Jazbre. Evidemment il voulu la viande mais je saisis sa truffe d'une main  et lui fis baisser la tête. De là, je lui ai fait m'amener des objets en mimant le geste moi même et mimant ma récompense en viande. 
Durant une demi heure je lui fit m'amener des objets , une pierre ,un bâton, une sandale... Et chaque fois je lui donnais un peu de viande, chaque fois un plus gros morceau. Chaque fois en mimant un peu moins pour juste désigner l'objet. Quand, ensuite je jouais avec lui, les jeunes ont besoin de montrer leurs forces et leurs vitesse, les mortels ne sont pas si différents des animaux. Puis après une heure de jeux où j'avais furtivement fait faire encore l’exercice à Jazbre... Je parcourait les alentours de l'enclos des yeux et vis un bien beau chapeau sur la tête d'une jeune elfe. 
je fis venir Jazbre à moi, lui montrais tout le reste de viande et pointais du doigt l'elfe et désignant plus fortement le chapeau. Le bsurt filait comme le vent, chipant de manière fort délicate le chapeau voulu et couru à moi. je le félicitais et lui offrit le reste de viande en récupérant l'objet pour le rendre à sa propriétaire. 


"Si vous avez besoin d'un coup de main pour un peu de nettoyage ou autre ,je serais heureux de vous aider avant de partir dans la soirée." Je vins proposer à dame Loumez en approchant de l'endroit où était resté mes affaires.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


L'équipage du capitaine Tyr Mimir et du "Dragon Noir":
 


Le Dragon Noir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Mai - 17:13
Je restais sans voix, stupéfaite. Où avait-il appris ces manières de faire ? Le lorcq avait mordu mon bsurt et je n’étais pas satisfaite. Ce n’était pas conventionnel et c’était totalement barbare… Pour évacuer ma colère, je fis un aller-retour dans la chambre froide où l’on gardait la viande pour les bêtes. J’accrochais un sceau à l’endroit prévu à cet effet.

J’observais, avec méfiance, le lorcq. Jazbre était obéissant mais à quel prix ? Un traumatisme qui le ferait se méfier des arcaëlliens. Cependant, par politesse, je ne dis rien.

Lorsque Tyr eut fini son « dressage », il me demanda s’il pouvait me rendre service. J’entrais dans l’enclos et attachais le bsurt. Je répondis à l’arcaëllien qu’il n’y avait rien à faire. Les élèves et le personnel étaient là pour ça.

Cependant, par politesse, je l’invitais à prendre le déjeuner avec nous. Ce midi c’était porc et haricots blancs. Je lui proposais de garder un bout de viande crue pour lui. En effet le fluide était plus dense lorsque l’animal n’était pas cuit.

Je lui proposais ensuite de se promener dans la demeure et, pourquoi pas, se perdre dans la bibliothèque. Je l’informais qu’une cloche sonnait pour annoncer l’heure du repas. Une fois tout cela dit et sa réponse donnée, je le saluais et m’en allais vers mon bureau.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Mai - 10:55
J'avais bien remarquer que la méthode des lorcq de l'est n'était pas la préféré de dame Loumez aussi je fis profil bas et acceptais de rester quelques heures avant de repartir. L'évocation de la bibliothèque me fascinais quelques peu, aussi je me rendis près d'un ruisseau voisin du domaine de dame Loumez. Ayant retirer mes vêtements je me lavais de la sueur de ce petit exercice physique et malgré l'air frais du matin je revins pour visiter la dite bibliothèque.

Il y avait là une quantité tout à fait respectable de livres et des fauteuils pour les lecteurs, je me perdis plusieurs heures dans les livres, j'avais surement raté le repas du midi, mais je n'avais guère faim. Je notais dans mon carnet  s les informations essentiels et me rendis au bureau de dame Loumez. Je m'excusais pour mon absence au repas de midi et lui demandais ce qu'elle savais du "Domaine" et si elle savait si des navires du continent faisais la jonction avec le nouveau pays. J'avais entendu parlé de la nouvelle nation auprès de marin lors de mes voyages récents. J'avais beaucoup de question à ce sujet, sur son fonctionnement et savoir si je pourrais me servir de la nation comme de tremplin.

"Connaissez vous son dirigeant?" Je demandais avec respect.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 249

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Mai - 15:14
Je ne vis pas le lorcq au repas de midi. Cela ne me dérangea pas, après tout il était suffisamment grand pour se nourrir. J’engloutissais mon déjeuner rapidement et retournais à mon bureau. J’avais une tonne de paperasses à faire et cela ne m’enchantais guère.

Les heures s’égrenèrent rapidement. Alors que j’étais penchée sur un document, on frappa à la porte. J’invitais l’inconnu à entrer et vis qu’il s’agissait de Tyr. Il me parla du domaine. Je soupirais. Je n’avais pas que ça à faire que de parler de Grégoire et de son pays. Cependant, ravalant mon venin, j’invitais le lorcq à s’asseoir sur un des fauteuils confortable devant mon bureau.

Je lui parlais de ma première rencontre avec l’arcaëllien devenu monarque. Ensuite je lui expliquais le fonctionnement du Domaine. Sa guerre contre les Hayert’Vaäl et la Démocratie. La discussion dura bien deux heures. Cela m’agaça un peu, j’avais beaucoup de travail et ne voulais pas empiéter sur ma soirée.

Une fois qu’il eut toutes les informations qu’il désirait, Tyr me salua et passa la porte. Je regardais par la fenêtre, il devait être dix-sept heure… La poisse ! Je me maudis d’être si gentille. J’attrapais un parchemin sur ma gauche et le lus. C’était une inscription pour l’année prochaine. Une candidature en somme. C’était pour une jeune xen du nom de Sanaëlle Jazbter. Elle avait douze ans et était très motivée. Je pris un parchemin vierge et commençais à répondre.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Zaï’Lou :: Ouest :: Youëh-