Take me home, country road.

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 17 Juin - 19:20











Parceque j'aime beaucoup ce son.:
 

Les semaines que dura le voyage de retard me semblèrent interminable. Je ne pensais qu'à une chose, retrouver mon épouse et mes enfants. Nous avions réussi à trouver une embarcation abandonnée le long du fleuve qui remonte jusqu'à Tromayan, nous avons donc pris possession de celle ci pour alléger notre voyage.
Nous avons d'abord atteint Tromayan, la cité en pleine reconstruction, quasiment peuplé que de soldats et d'ouvrier. Le commandant de la cité en attendant qu'elle soit remise à une autorité civil nous fit alors escorté en calèche jusqu'à Wasdkioljer, s'assurant que des messagers nous précèdent afin de prévenir de notre retour. 
À Wasdkioljer, nous ne prenions qu'une journée de repos avant de repartir en convoi pour la capitale. La jeune fille de Lazare avait souhaité nous accompagner. 
Après encore quelques jours, ce fut un véritable bonheur que de revoir les hauts remparts de la capitale, nous passions par les portes du fort sud et sommes entré sous le regard des habitants qui reconnaissant nos visages saluèrent le convoi qui filait jusqu'au manoir. 
Le manoir... Mon foyer, ma maison. Je descendis de la calèche pour marcher avec ma fidèle veste et un nouveau chapeau dans l'allée ornée de statue que mes fils avaient fait sculpté pour honorer des héros du Domaine. En passant devant celle de Béorn, sa carrure et son air sauvage parfaitement retranscrit, je murmurais avec nostalgie.
"Tu manques bien des combats épiques mon ami."
Je marchais alors jusqu'aux portes du manoir. Mes compagnons sur les talons, je poussais les portes doubles de l'édifice de manière théâtrale et me tint sur le seuil, observant le hall avec ses escaliers qui menait à l'étage. Je vis alors une petite silhouette filé dans ma direction et venir se coller à ma joue, de minuscule larme coulant sur celles de ma mère. Alors que je retirais d'une main mon chapeau en riant de joie, deux petites filles se jetèrent dans mes jambes en sanglotant de bonheur. Je posais mon chapeau sur Valya en câlinant les cheveux de Malya. 
Je tournais la tête vers Anna pour voir une petite fille blonde qui s'était hissée dans les bras de la grande dame aux roses. Puis toute la famille arrivait, formant un groupe compact qui se retenait vainement de sangloter. Erikar arrivait alors, son vieux sourire sur le visage en nous fixant avec tendresse, derrière lui vint une femme aux longs cheveux d'un bleu océan, portant un petit être dans ses bras. Elle vint jusqu'à moi, me volant un baiser et se tint devant Wraith. Avec douceur, elle lui mit son fils dans les bras, lui montrant comment bien le tenir.
"Ce petit à besoin de son père, de sa famille." Dit elle avec un sourire avant de venir se blottir à moi. 

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 563

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juin - 11:51
Wraith

Durant tous le voyage jusqu'à chez Grégoire, on prit soin de me requinquer. On ne m'a pas tout de suite expliquer ce qu'il s'est passé, voulant d'abord que je me rétablisse pourtant je n'ai pas arrêté de me questionner. Quand enfin on m'expliqua que mon oncle a voulu raser le monde je me suis soudain demandé si on ne m'en voulais pas un petit peu. C'est à cause d'un membre de ma famille s'il y a eu tous ces morts et ce remue-ménage. Cependant, ils semblèrent tous content que je sois parmi eux. Je dis bien "ils" car en plus de mon ami Grégoire, il avait ramené une petite trouve, une fille nommée Halsym je crois et une dame en armure, Anna, qui veilla sur moi comme si sa vie en dépendait. Maintenant que j'y pense, je me souvient que c'était elle qui est venu me chercher et elle a de la forme pour m'avoir porté ainsi comme... Une princesse. Une princesse dans de beaux habits blancs brodés de fils d'or. Elle me demanda souvent si j'allais bien, si je ne manqua de rien? Elle était, pendant toute la durée du voyage, à mes petits soins. Pendant la journée de repos avant d'atteindre la cité, je leur avait joué un petit air de mandoline qui égailla tous le monde.

Il n'y avait pas que Grégoire et ses compagnons qui me sauva des songes, il y avait aussi Jürgen et Dewey qui avait essayé tous seuls. Jürgen m'expliqua alors toutes leur épopées et pourquoi Dewey fait la tronche. Kidnapper Grégoire... Je sais bien que l'un était un ancien soldat de la principauté et que l'autre est le fils d'un bandit mais tout de même, on ne kidnappe pas les gens comme ça ! Alors, comme des enfants ayant fait une bêtise, je leur demanda de s'excuser auprès de mon ami. Jürgen s'excusa comme un soldat ayant fait une faute grave et impardonnable avec tous les gestes qu'il faut. Je dû même l'empêcher de mettre fin à ses jours... . Et Dewey, lui, s'excusait comme un enfant qui boude et se sens obligé de s'excuser. Dewey est en effet, encore un enfant. Un petit de douze ans. Même s'il en parait un peu plus vu qu'il a beaucoup prit du Lorcq. Tous les deux ne sont pas de mauvaises personnes mais ils manquent cruellement de sociabilité et de règle de bonne conduite. Leur apprendre l'éthique ne sera pas quelque chose de facile. Surtout qu'ils sont tous les deux peu bavards sauf Dewey pour râler.

Parmi tous ce petite monde, il y a aussi "le batteur", mon... Jumeaux. C'est vrai qu'on se ressemble beaucoup. Malgré tout, nous avons suffisamment de différences pour ne pas nous confondre. L'iris de ses yeux sont à l'opposés des miens, ses couleurs en général plus ternes et surtout, en plus de nos vêtements, lui a des ailes. Même s'il me confia qu'il ne sait pas s'en servir. Sur ce point, je ne peux pas vraiment l'aider. "Le batteur" est très étrange, il parle parfois avec des termes que l'on comprends pas toujours mais, quand on a du mal à suivre, il râle comme un professeur puis se calme en nous disant :"Bon, vous n'êtes pas qu'une planète de barbares archaïques... Je vais faire un effort." Dans son charabias il m'expliqua qu'il fut bébé, emmené par notre père dans une autre planète pour que l'on puisse plus tard, "prendre la grande décision" disait-il. Puis en sentent qu'il m'étais arrivé quelque chose, il demanda à son dieu, un... Chat. Passons. Il demanda à ce Juge de venir me sauver ce qu'il accepta. Il me dit que pour le moment, il ne sait pas comment retourner chez lui sans mourir. C'est effectivement embêtant. Il me parle alors de mon père, de nous et d'un tas de trucs pas facile à assimiler. Puis, il me raconta à nous deux, on pourrait former le nouveau "sorcier des dimensions", ce qu'était mon père avant qu'ils se "divise" en donnant une partie de lui à chacun de nous. Il me dit alors que c'est à moi qu'appartient le choix : fusionner avec mon frère ou rester deux. J'ai donc choisit la deuxième option. Je ne sais pas si c'est ça qu'il aurait souhaité mais ma vie me convient comme elle est et je veux rester dans ce monde. "Batteur" a du mal à s'intégrer, il se sent comme un invité indésirable. C'est alors que j'eu une idée. Quand il repartira de chez Grégoire, il ira seul, à la découverte du monde comme moi je l'ai fait. Il va se faire lui aussi sa propre opinons du monde. Voyager va lui faire du bien, il va pouvoir apprendre à s'intégrer dans son nouveau monde et va vivre des aventures. Il était un peu retissant à cet idée mais au fer et à mesure que j'insistait, il fini par accepter.

Une fois l'ordre remit dans les nouveaux membres de ma nouvelle famille, on arriva chez Grégoire qui se fait chaleureusement accueillir. C'était du baume au cœur de les voir tous réunit. Grégoire est la grande star de la maison après tout. Et là, la plus jolie des mamans arriva avec mon petit mini-moi, le sourire aux lèvres.

- Ce petit à besoin de son père, de sa famille. Dit-elle avec sa douce voix mélodieuse avant de se blottir dans les bras de son mari, après m'avoir remit mon petit colis.

Cela faisait du bien de voir Saphira comme ça, mon amie et ma professeur d'instruments de musique et de chants. Grégoire à beaucoup de chance d'avoir une femme si aimante et douce. Quant à moi, j'ai mon petit bébé qui semble un peu me reconnaître. Il resta sagement dans mes bras lorsque je le présenta à mon frère, très surprit que je soit père. Je suis un très jeune papa c'est vrai mais bon, il est arrivé comme ça je n'y peut rien. Nous nous dirigeons alors vers le grand salon du manoir pour nous désaltérer et raconter à toute la petite troupe les aventure de leur papa. Je remarque alors que l'une des petite demoiselles était resté collé à Anna, rassurée qu'elle soit là. Nous étions tous les trois très attendus. Jürgen resta près de moi, tel un garde du corps et Dewey aussi mais plutôt comme un enfant timide qui voit trop de monde, essayant malgré tout de paraître digne. Il a toujours son masque, je lui demanda de l'enlever, celui-ci exécuta et ne se senti pas bien lorsqu'il se vit observé. J'essaie alors de le rassurer mais il semble nerveux. Quelques uns avait reconnu son père "roi des bandits" dans ses traits. Quant à Jürgen, il semble impassible qu'on lui reconnaisse son habits pourtant en mauvais état de commandant d'une parcelle de troupes de la principauté. C'est deux-là sont décidément très voyants. Je demanda alors à mon ami s'il pouvait nous permettre de rester un peu ici le temps que nous nous trouvions une maison au domaine. Il semble surprit.

- Et bien oui Grégoire, je pense que je veux faire parti des habitants du Domaine, se sera une nouvelle vie qui commence. J'ai trouvé de la famille et j'ai envie qu'il est un toit. Je ne sais pas encore en quoi on peut t'être utile mais si tu as besoin de nous, nous seront ici. Jürgen est un très bon combattant, Dewey est encore jeune donc peut-être pas tout de suite, Batteur va d'abord faire un voyage initiatique avant de revenir ici et moi je ne suis pas un combattant mais je sais faire pas mal de choses. Alors, si tu es d'accord, j'aimerai bien devenir un Dominian.

Jürgen semble adopter l'idée, Dewey râle un peu, bébé Dorcas sourit innocemment sans comprendre et batteur semble pensif. Ça va aller, Les Dorcas vont être une petite famille unit dans un endroit très sympa !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 131

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): AÄN
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Juin - 15:08
Le Domaine, enfin nous rentrions chez nous. Après des semaines d’absence, plus d’un mois même, nous étions en fin revenu chez nous. J’avais pris grandement soin de Wraith lors de notre voyage retour. Le jeune xen avait retrouvé l’usage de la parole et de ses jambes. J’étais soulagée, même s’il avait fallu, après cela, lui expliquer ce qui était arrivé. C’est avec une grande tristesse que je lui expliquais les faits, ainsi que le sacrifice final de son oncle. C’est plus ou moins à ce moment là que je lui fis également part du fait que c’était également pour cela que je tenais à sa sécurité et à son bien-être. Ma promesse envers son oncle...

Un jour, celui précédent notre arrivée, alors que nous campions à une demi-journée de voyage du Domaine, Wraith nous égaya d’une mélodie que je trouvai fort ravissante. Son visage paisible, son enthousiasme naturel, était contagieux, et je crois que je n’avais pas autant souri depuis longtemps que ce jour là. Axel me le fit d’ailleurs remarquer et j’en rougis de gêne, ne manquant pas de lui coller un coup dans l’épaule pour lui faire cesser ses calomnies douteuses.

Mes tracas furent cependant bien vite oubliés lorsque nous nous retrouvâmes au Domaine. A peine eûmes-nous le temps d’arriver à la demeure, qu’une petite tête blonde me sauta dans les bras. Sans même que je n’y fasse attention, un sourire se dessina sur mon visage. Je soulevais Rebecca et la serra contre moi, avec la plus grande des tendresses. La jeune fille en pleurait de joie.

- Tu as été sage, j’espère, lui demandai-je à demi-mots.
- Et toi alors ? Hi hi hi !
- Petite chipie… Et bien… Je ne peux pas en dire autant, mais tu vois… j’ai sauvé une personne très importante à nos yeux et empêché le néant d’engloutir le monde pour toujours !
- Ouaaaah !!! Il faut que tu me racontes !
- Hin hin ! Ce n’est pas une histoire pour les enfants.
- Alleeeeeez ! S’te plait ! S’te plait ! S’te plait !
- On dit : S’iiiil te plaît ! Et non, peut-être… pas tout, mais une partie de l’histoire.

Axel s’approcha et en ricanant, dit :

- La partie où vous prenez Wraith dans vos bras et vous en allez au soleil levant, montés sur un cheval blanc ?
- Que… QUOI ??? m’emportai-je.
- Ooooh ! C’est vrai ? s’exclama Rebecca. T’as un amoureux ?
- Mais… que… mais pas du tout !!! m’insurgeai-je en rougissant terriblement.
- Ça y ressemblait bien, pourtant ! Insista Axel.
- Ouaaaah ! Sauf que la princesse en détresse était un prince, et le chevalier en armure, une femme en armure ! Trop coooool ! s’exclama la jeune fille.
- Non… Ce n’est pas… Axel !!! Vous allez me le payer… soupirai-je alors que ce dernier ricanait.

Nous gagnâmes ainsi les jardins intérieurs du Domaine, profitant du climat favorable pour nous retrouver tous en une grande « famille ». Je portais Rebecca sur mes épaules, qui chantonnait gaiement, dodelinant de la tête. C’est alors que Wraith nous révéla vouloir devenir dominian et résider au sein de notre citée. Je réfléchis un instant avant de me dire que l’opportunité était trop belle pour ne pas la saisir.

- J’ai peut-être une solution pour vous. Je comptais faire bâtir une petite demeure ici, cela me serait très utile pour mes déplacements, quand je viens ici. Seulement je n’y serais pas toujours… Mes devoirs font que je dois souvent partir loin. J’avais pensé que je pourrais laisser cette habitation à des personnes qui en prendraient soin durant mon absence. Cela pourrait être vous, si vous le désirez.
- Ouaaaah !! Ça serait trop bien ! s’exclama Rebecca. On pourrait vivre ensemble !! Et même qu’Anna pourrait se marier avec Wraith, et on fondrait une vraie famille !

Je me mis à rougir à nouveau. Cette petite me mettait décidément dans l’embarras. Je me mis à bégayer et rouspéter.

- Hein ??? Que… m… mais… quoi ? Tu… Tu racontes n’importe quoi ! Qu’est-ce qui te fait penser un truc pareil ?
- Ben quoi ? C’est Axel qui l’a dit ! T’as sauvé Wraith et tu l’as emmené sur ton cheval, comme dans les contes de fée. Vous allez tomber amoureux et vous marier, non ?
- Ah… ahahahah… Quelle… quelle imagination… Ahahaha…

Je vais tuer Axel… Je vais décidément le réduire en cendres… Pourquoi a-t-il fallu qu’il la ramène ? Je jetais un regard embarrassé à Wraith et m’excusais.

- P… Pardon ! Elle… Elle a beaucoup d’imagination… hé hé…

Pas très convaincante… Mais c’était la seule chose qui me venait à l’esprit. Rebecca semblait toujours ravie d’imaginer que Wraith accepterait mon offre… et celle de la jeune fille. Pourquoi me sentais-je aussi embarrassée tout à coup ?

Rebecca:
 
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 440

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force, Régénération
Groupes: Domaine
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


"Des roses... de jolies roses rouges... partout..."

Artefacts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Juin - 15:43










Nous nous étions installé dans la cour intérieure du manoir,les parterres de fleurs de toutes formes et couleurs de Calysta emplissaient le jardun d'un parfum agréable alors que le soleil venait caresser nos peaux et nous réchauffer. Assis sur une table de bois avec ma mère sur l'épaule, j'écoutais Wraith nous faire sa demande de citoyenneté en quelques sortes. 
Sur ce avant que je ne puisse répondre, nous avons assisté à une scène des plus adorables entre la petite Rebecca qui s'était bille en tête qu'Anna allait finir par devenir l'épouse de Wraith. Il est vrai qu'ils étaient devenus proches durant le voyage, mais j'y vois surtout uen sorte d'effet que Wraith fait sur tout le monde, et aussi peut être une culpabilité d'Anna de n'avoir pu sauver l'oncle de Wraith de lui-même. L'idée de la demeure était interéssante, il y a toujours du travail pour ceux qui veulent participer à la vie du Domaine. 
Je m'éclaircis la gorge pour attirer l'attention de tout ce petit monde gloussant et après une gorgée d'un délicieux jus de fruit, je me levais et fis pousser d'un arbre trois morceaux de parchemin et une fine plume de feuille imbibée d'encre. Je me tint devant Wraith qui s'était levé et ses membres de famille. Tout en notant je déclarais de manière solennelle.


"Moi, Grégoire Boisdefer, Premier Citoyen et Haut Protecteur du Domaine de Kail.
Je fais maintenant de Wraith Dorcas, membre et citoyen de notre nation. Lui assurant par ce document, pouvoir prétendre au droit de citoyen Dominian, mais le soumettant aussi au devoir de citoyen pour assurer la sécurité, la subsistance et la pérennité du Domaine de Kail." 


Je répétais l'opération à Jurgen et Dewey, j'y apposais mon sceau et ma signature et leurs remis les documents. Faisant de ceux-ci, des membres à part entière des Dominians.
Je me rassis avec un grand sourire et portais un toast à nos nouveaux compatriotes et bu cul sec un fond d'hydromel, j'avais promis à Saphira de faire attention à ma consommation d'alcool.


La question de savoir quoi faire des trois nouveaux venu était sur toutes les lèvres, je laissais donc mes proches faire leurs propositions.
"Il est important pour un peuple de pouvoir se divertir, j'aimerais ouvrir une académie des arts. Ici à la capitale. Si Wraith est d'accord, il pourra y enseigner l'art de conteur  et de marionnettiste. Voir même celui de musiciens et chanteur, il s'en sort très bien." Proposais Saphira avec un sourire et enthousiasme.


"Si oncle Wraith rejoint l'académie, je serai vraiment heureux d'apprendre à jouer avec lui." S'exclamais le jeune Malek avec des étoiles dans les yeux.


Eh bien, ont dirait que tu as déjà été adopter mon ami, Je sentis que Ombrefeu se glissais se mes genoux et la blottit à moi sans un mot. j'étais heureux de la revoir. Nous ne nous disions rien, nous étions juste l'un près de l'autre. Alors que notre grande famille discutait de tout et de rien et surtout des voies possibles pour nos nouveaux compagnons.


"Jurgen pourrait demander à rejoindre nos forces armées, ou possiblement les limiers qui s'occupent d'enquêter sur les crimes." Je proposais au grand homme silencieux. "Et Dewey pourra profiter de l'éducation obligatoire Dominian pour penser à la voie qu'il veut emprunter quand le moment sera venu." Je dit au jeune garçon en lui faisant un clin d'oeil. "Et comme ça vous serez dans une demeure spacieuse pour élever le petit Dorcas en attendant de voir si vous voulez voler de vos propres ailes." Je terminais en lançant un regard amusé à Anna. 


La tête de Ombrefeu apparut alors du rebord de la table pour venir chiper de sa langue un morceau de viande qui traînait là, une main douce et fine vint alors lui câliner les oreilles, et ma fidèles soeur renarde allait sur les genoux de Saphira en quasiment ronronnant de plaisir.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 563

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Juin - 2:37
- J’ai peut-être une solution pour vous. Dit Anna. Je comptais faire bâtir une petite demeure ici, cela me serait très utile pour mes déplacements, quand je viens ici. Seulement je n’y serais pas toujours… Mes devoirs font que je dois souvent partir loin. J’avais pensé que je pourrais laisser cette habitation à des personnes qui en prendraient soin durant mon absence. Cela pourrait être vous, si vous le désirez.

Je n'eu pas le temps de répondre à sa proposition qu'une flopée d'exclamations de la part d'une petite près d'Anna résonne dans toute la pièce. Vient ensuite Anna qui tente de lui répondre et s'entame ensuite une petite conversation entre elles. Je ris légèrement, les trouvant adorables toutes les deux même si je suis quelque peu embarrassé. Maintenant que j'y pense, il est vrai que c'est elle qui est venu me chercher et m'a ramener sur son cheval blanc et... Tous cela ressemblait à un conte pour enfants. Comme ceux sur les Argonautes que me racontait Sylvester. L'histoire d'un groupe de personnes voulant devenir des héros en retrouvant la toison d'or. Anna est donc un peu comme l'une de ses Argonautes.

Grégoire se racle la gorge pour avoir la parole. Tous le monde se tient près à l'écouter. nous nous levons, moi et ma famille ainsi que Grégoire qui se tient comme pour faire un discourt solennel.

- Moi, Grégoire Boisdefer, Premier Citoyen et Haut Protecteur du Domaine de Kail.
Je fais maintenant de Wraith Dorcas, membre et citoyen de notre nation. Lui assurant par ce document, pouvoir prétendre au droit de citoyen Dominian, mais le soumettant aussi au devoir de citoyen pour assurer la sécurité, la subsistance et la pérennité du Domaine de Kail.

Je fais de grands yeux, entendant bien que ma demande fût accepté. Je n'ai pas bien comprit comment je suis censé assurer la sécurité et la subsistance à Kaïl et je ne sais pas ce que veut dire "pérennité" mais je lui demanderais quand nous seront tous les deux pour les modalités. Il fait de même pour Jürgen, Dewey et mon frère. L'imagine que bébé Wraith ce n'est pas la peine. D'autant plus qu'il n'a toujours pas de prénom. Il se rassoit comme nous puis trinque à ses nouveaux membres. Jürgen fat la même chose sans sourciller, interdisant Dewey d'en boire par son jeune âge. Mon jumeau goûte au breuvage et grimace comme quelqu'un ayant jamais bu d'alcool de sa vie. Je bois deux petites gorgées pour ma part. Grégoire se charge alors de nos attributions.

- Moi ? Professeur ? Et bien...

- Si oncle Wraith rejoint l'académie, je serai vraiment heureux d'apprendre à jouer avec lui. Dit alors un enfant de Grégoire.

- Pourquoi pas, je ferais sûrement des fêtes aussi avec ma mandoline. Bientôt, tout Arcaëlle parlera de nos incroyables événements festifs.

Il propose ensuite à Jürgen un poste dans l'armée. Celui d'enquêteur semble l'attirer.

- Je mettrais à profit mes talents pour enquêter. Merci de nous accepter.

Clair, sans écart, du Jürgen tout craché. Il fera un bon enquêteur intimidant. Quant à Dewey l'idée d'apprendre pour se faire une nouvelle vie doit sembler pour lui irréel. Il rosit au clin d’œil lancé par Grégoire et fait sa petite moue habituel : tête sur le côté, le regard fuyant et les sourcils froncés. Il est adorable avec cette petite tête. Beaucoup mieux qu'avec ce masque en bois. Il ne dit à propos du batteur, je pense qu'il attend de voir comment il va évoluer après son voyage à la découverte du monde. Il fera un très bon aventurier dominian.

- Et comme ça vous serez dans une demeure spacieuse pour élever le petit Dorcas en attendant de voir si vous voulez voler de vos propres ailes.

Je peux sentir le rouge me monter aux joues. J'avais oublié cette histoire. Je tente cependant de garder mon calme. Je respire un grand coup avant de sourire à Anna avec douceur.

- Je serais ravit que vous nous partagiez votre demeure. J'espère qu'à quatre et demi en comptant le petit on ne vous encombrera pas trop. Merci pour tous ce que vous faites pour moi et pour nous en général dame Anna. Nous essayeront de participer du mieux que l'on pourra à la vie dans votre demeure.

Je marque une pause en regardant bébé Wraith qui agite un peu ses ailes de Xen en me regardant avec ses deux grands yeux, l'un noir abyssal et l'autre galaxie. Il est vraiment adorable.

- Il va falloir lui trouver un nom à ce petit, il ne peut pas s'appeler mini-moi, "bébé-wraith" toute sa vie. Pour le moment il s'en fiche mais il ne peut pas rester comme ça. Hum... Des suggestions de prénom ? Je ne sais pas trop comment l'appeler... .

Quelques noms défilent dans ma tête mais je ne parviens pas à me décider. Par rapport à sa tête, quel prénom peut-il bien porter ? A-t-il une tête à s'appeler par un prénom long ou court ? Avec quel consonance ? Faut-il des prénom qui nous fasse penser à quelque chose ou quelqu'un ? Ce n'est pas facile à en donner un. C'est pareil pour "le batteur" mais il trouvera lui-même un prénom, il est assez grand pour ça tout de même. Or, le petit Dorcas non alors on va se décarcasser pour sa petite frimousse toute innocente. Je vais essayer de trouver quelque chose pour mon adorable garçon. Déjà, j'annonce que c'est un petit mec à tous le monde au cas où et tourne son visage pour que tous le monde puisse voir son visage pour une éventuelle idée. Il regarde tous ce monde et tombe en arrière sur mon bide. Il rit gaiement en voyant ses pieds et essaie de les attraper. Il prit ses petites jambes et les prends avec ses petites mains, trouvant ses pieds incroyables.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 131

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): AÄN
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil - 17:42
J’écoutais silencieusement et en toute solennité Grégoire déclarer la citoyenneté au Domaine de Wraith et de tous ses proches. J’étais satisfaite de cette décision et état de fait. Le conteur serait plus en sécurité parmi nous et j’aurai plus de facilité à tenir ma promesse envers son oncle. Je n’étais d’ailleurs toujours pas décidée sur la suite des événements.  Il fallait que je m’assure de sa sécurité, et en même temps je devais remplir mes impératifs auprès du Domaine et de mes propres intérêts marchands.

En tout cas, il sembla intéressé par le poste que lui proposait Grégoire au sein de la futur académie d’art. Un projet pour lequel j’étais très enthousiaste. Moi qui adorait la littérature et les beaux arts depuis mon plus jeune âge, elle représentait une opportunité non négligeable de découvrir de nouveaux talents. Wraith pourrait s’en doute faire apprendre des choses à beaucoup, tout comme il pourrait en apprendre d’eux. L’idée était vraiment intéressante à mon sens. Je songeais alors que mon nouveau protégé aurait possiblement besoin d’un espace pour encourager son inspiration, son imagination, s’il acceptait ma proposition de venir habiter dans la demeure que je pensais faire construire.

La réponse que j’attendais ne tarda d’ailleurs pas à venir.

- Je serais ravi que vous nous partagiez votre demeure. J'espère qu'à quatre et demi en comptant le petit on ne vous encombrera pas trop. Merci pour tout ce que vous faites pour moi et pour nous en général dame Anna. Nous essayeront de participer du mieux que l'on pourra à la vie dans votre demeure.
- Je vous en pries, Wraith ! C’est tout à fait normal. Je serais heureuse et soulagée de vous savoir à l’abri, avec un toit au-dessus de la tête.

Un sourire m’échappa à nouveau. Rebecca pouffa de rire en me voyant si béatement m’exprimer. Je soupirai et réprima son air moqueur d’un regard réprobateur. Elle cessa, affichant toujours un sourire amusé, contenant avec difficulté sa facétie. Wraith repris la parole :

- Il va falloir lui trouver un nom à ce petit, il ne peut pas s'appeler mini-moi, "bébé-wraith" toute sa vie. Pour le moment il s'en fiche mais il ne peut pas rester comme ça. Hum... Des suggestions de prénom ? Je ne sais pas trop comment l'appeler…

Je réfléchissais… A part Grégoire et Wraith, je n’avais connu que très peu d’hommes qui m’avaient inspiré une bonne image. Je n’avais que de mauvais exemple. Il y avait bien les personnages des livres que j’adorais dévorer, mais aucun qui ne m’inspira un nom qui me plaisait.

- Et bien… Cela va paraître vous sembler stupide ou inapproprié… mais votre oncle, malgré tout le tort qu’il a causé, s’est sacrifié au dernier moment pour vous, Wraith… Et si vous lui rendiez hommage en offrant son prénom à votre enfant ? Sylvester, c’est un joli patronyme, je trouve, déclarai-je avec le plus grand des sérieux.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 440

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force, Régénération
Groupes: Domaine
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


"Des roses... de jolies roses rouges... partout..."

Artefacts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Juil - 20:05










Sylvester? Oui... C'était un beau prénom. Lui rendre ses lettres de noblesses ne serait pas si stupide ou déplacé. Je me levais alors de ma chaise, aussitôt agrippé par deux petites puces aux yeux adorables. Je soupirais avec amusement. J'étais partis trop longtemps... Beaucoup trop. 


"Anna, Wraith. je vous laisse régler les derniers détails pour votre emménagement commun. Je vais me balader avec ma petite famille dans les jardins.." Je prévenais mes amis en gloussant. 


J'ai incliné la tête vers Jurgen et Dewey, j'ai même fais une révérene à la petite Rebecca tout en noblesse, avant de prendre les mains de mes petites aracnors adoré et de me diriger vers les jardins aménagé autours du manoir. je pourrais peut être attraper une pomme ou deux. 
Mes garçons me bombardaient de question sur mes voyages, Saphira restait étrangement silencieuse, parfois gloussant face à l'enthousiasme de mes enfants. Je pense qu'elle voulait vraiment que je renoue le lien avec mes enfants. Peut être pas de mon sang, mais de mon coeur. 
Ce fût une soirée très agréable pour un premier jour de retour à la maison.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 563

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Je suis le Premier Citoyen, du Domaine!:
 




Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Juil - 19:49
Anna propose alors comme prénom celui de mon oncle : "Sylvester", pour honorer sa mémoire. Hum... Si on l'appel comme ça, j'espère que sa destinée ne sera pas la même que celui de mon oncle. Il va falloir le nourrir de beaucoup d'amour et de joie pour qu'il ne trouve pas le monde aussi moche que l'avait décrit mon oncle. Tous le monde s'accorde à dire que c'est un beau prénom. Je regarde le petit Xen en souriant, il semble joyeux et plein de vie. Je vais faire en sorte qu'il reste ainsi, émerveillé et plein de joie tous les jours. Nous nous levons, Grégoire part faire une balade avec ses enfants et Saphira.

- Bien, alors tu seras mon petit Sylvester. Déclarais-je en souriant.

Je le lève au-dessus de moi, il sourit avec sa bouche ouverte et sa bave tombe dans ma bouche. Beurk... C'était une mauvaise idée. Et évidemment, ça amuse le petit qui rit gaiement en bougeant ses petits membres. Je regarde le reste de ma famille en leur souriant. Alors... Voyons voir... .

- Qui veut le porter ? "Batteur" peut-être ?

- Je passe mon tour, c'est pleins de microbes...

- hein ?

- De micro- ... Laisse tomber.

- Aller, si tu ne le soulève pas comme moi il ne te bavera pas dans la bouche.

Je lui confie le bébé qui, à son contacte, lui pète dessus avant de faire de grands yeux. Il semble surprit de son propre pet. Je ris de bon cœur, Sylvester me suis. "batteur" est outré. Jürgen soupir puis reprend le petit de sa propre initiative, disant qu'il a l'habitude de porter des charges comme celles-ci longtemps. Il semble étonnement bien s'y prendre avec le bébé qui gazouille dans ses bras. Je me dirige vers Anna.

- Nous te suivons, nous sommes prêt, merci Anna. Dis-je en souriant à la demoiselle.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 131

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): AÄN
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-