Apprentissage

 :: Le monde :: Zaï’Lou :: Ouest :: Youëh Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 27 Juin - 15:17
Vince m’avais suivi, il me posa une question, enfin plusieurs, mais je n’y répondis pas immédiatement. Je cherchais Tahiri. Après elle résidait à Zaï’Han. Je soupirais en ne l’apercevant pas. Je répondis donc à Vince.

Je lui dis que les ailes pouvaient avoir des similitudes mais que rarement elles étaient identiques. Même chez les jumeaux ou quadruplés. Je lui répondis que je cherchais une très bonne amie mais elle ne semblait pas être là. Je tapotais l’épaule du xen et lui dis de filer.

J’étais dans mon bureau, assise sur mon fauteuil en velours. Les élèves avaient été heureux de me revoir. J’espérais que Vince trouverais mon habitation. J’avais demandé à ce que l’on prépare une chambre pour mon invité.

Je réglais quelques soucis bureaucratiques, répondant à l’un, écrivant une missive de relance à l’autre. Un vrai travail de bureau en somme. On m’avait déjà dit de prendre un comptable. Mais, même si ça me faisait suer, la paperasse n’était pas dérangeante pour moi.

L’heure du dîner approchait et le jeune Dorcas n’était pas encore rentré. Je me levais et allait me servir un vin de fraises des bois. Je me délectais du breuvage quand on frappa délicatement à la porte. J’invitais la personne à entrer.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juin - 20:47
Le nombre de chose qu'elle sait est impressionnant. Malgré sa jeune apparence, elle peut très bien être bien plus âgés que moi et mon frère réunit. Elle est capable de me dire avec précision des choses sur les ailes de Xen sans être pourtant de cette race. Peut-être est-ce dans cette école qu'on apprend ce genre de choses ? Vÿdareen me laisse à présent seul avec le plan dans cette immense ville. D'après le plan, c'est... Tout droit, pour le moment. J'en profite pour regarder autour de moi les choses qui s'y trouve. Des bars et autres commerce comme dans les autres villes, des temples aussi ainsi qu'une sorte de... Caserne bizarre où traîne des gens louches. Je m'y approche légèrement.

- Hey mon ami ! Dit quelqu'un à la voix enjôleur arrivant vers moi.

Un type très étrange s'approche, habillé d'un chapeau haute-forme noir, des habits extravagants et coiffé d'une moustache bien entretenue décorant son grand sourire.

- je ne...

- Vous semblez perdu ! Peut-être qu'un petit tour de magie vous plaira et vous aidera dans votre quête.

- Non merci.

Alors que je voulais continuer mon chemin et l'éviter comme on éviterait la mort, il enlève son chapeau en me bloquant et faisant une courbette exagérée, laissant apparaître son crâne peu velu.

- Permettez-moi de me présenter, je suis monsieur Zeppeli, magicien itinérant ! Et je crois que vous avez perdu votre bandeau noir qui se ressert dans mon chapeau.

Il sort de son chapeau mon "bandeau noir", un chouchou que j'avais complètement oublié d'enlever de l'autre monde, et le tient entre ses deux longs doigts avec un sourire plus persistant. Il sent l'arnaque à plein nez.

- Vous pouvez le garder si ça vous amuse, je suis pressé.

- Oh non non non ! Ceci est à vous. Répond-t-il. Vous voulez un vrai tour de magie ?

Il a un visage plutôt étrange en me faisant cette requête. Un air... Lugubre. J'ai envie de le frapper avec une batte qui apparaîtrait pile poile dans ma main comme ça.

- Celui où vous vous tirez de ma vue ?

- Presque ! On est joueur ! Dit-il avec un clin d’œil. Celui où vous disparaissez !

Je les ai tous senti. Je me tourne en donnant un violant coup de pieds et voit qu'il atterri dans le ventre d'un aracnor. Soudain je vois noir et l'on me soulève. Je suis dans un grand sac et une personne vraiment très costaud me porte. J'entends l'aracnor se plaindre de son coup avant d'en sentir un sur moi. Un deuxième me frappe, je peux à présent certifier que c'est un bâton et supposer qu'il est en bois. Le gros beugle de me frapper la tête pour m'assommer. Je lance un sort de fatigue intense sur tous le groupe. Concentrant mon énergie à ce sort pour qu'il soit très rapide. Je sens plusieurs coups de bâton alors que je me débat puis plus rien. La voix que je reconnais être celle du "magicien" dit que l'aracnor n'est qu'un incompétent qu'il va s'en charger. Je sens comme des grosses pattes venir sur moi de tous les côtés. Des pattes venu voir où se trouvait ma tête. Elles s'en vont, je me protège la tête avec mes bras en attendant les pattes revenir. Elles ne tardent pas et donnent de petits coups qui m'entaille légèrement un peu partout. J'en choppe une qui se débat déjà. Au lieu de faire un petit trou léger dans le sac, elle l'agrandit et fait une grande entaille se qui laisse voir la tête. J'entend un "Ils arrivent vers nous !" de la part de l'aracnor qui tient à se barrer. Le type au chapeau est donc lui aussi un aracnor. Le grand baraquer s'énerve à cause de la fatigue et de l'empressement et se tourne vers eux.

- Non mais qu'est-ce que vous foutez ?!!

Je déchire la toile d'un coup sec qui l'ouvre en deux et tombe comme une goutte d'eau sur le sol. Le grand se retourne de nouveau pour me frapper mais je décampe d'ici. Il me cours après avec les deux autres et m'enfonce dans les rues étroites. La fatigue fait plus d'effet sur les deux autres, surtout le magicien charlatan et je décide de faire un sort de vitesse sur moi-même pour les fatiguer plus vite. Au bout de quelques centaines de mètres le gros s'arrête enfin. Je me retourne, mes cheveux que je prends en pleine tronche m'empêche de voir correctement la scène. Je les retire de mon visage puis va vers le gros, épuisé. Il tient une trop lourde arme pour moi. Je vais vers l'aracnor dont j'avais précédemment frappé au ventre puis lui prend sa dague. Je le menace avec tout en le dépouillant de ses biens. Il me menace aussi de revenir plus fort me buter avec ses copains. D'autres aracnor j'imagine. C'est un coin reculé, je ne vois pas de personne au alentour. Désolé mais je viens de me rendre compte de quelque chose d'important. Je ressemble à mon frère. Vraiment beaucoup. Si je me fais des ennemies et qu'il le voit, ils peuvent se venger sur lui. Wraith n'aura pas d'ennuis par ma faute. Même si je rompe sa promesse, je le fais pour sa sécurité. Elle doit passer avant tout. Tu vas devoir gentiment mourir pour sa paix. D'un coup sec je lui tranche la gorge puis je vois "Zeppeli" utiliser ses dernières forces pour venir à moi avec ses pattes d'araignées infectes. Je cours vers lui, lui en coupe une, je me prends un coup en même temps. Il hurle d'un crie strident, je lui perfore la gorge avec sa propre patte coupante. Je la lui reprend, le dépouille également en portant son chapeau que je trouve plutôt pas mal. Je me dirige ensuite machinalement vers le plus costaud. Il s'est à moitié relever, je fonce vers lui et lui plante le couteau, il le pare avec sa main mais je le lâche et lui tranche la jugulaire avant d'attendre qu'il tombe à son tour. Je le dépouille d'affaires légères et met tous dans le sac en faisant pleins de nœuds pour les trous. J'entends du monde venir, je déguerpis vite fait.  

Je suis perdu, je ne me trouve pas sur la carte. Étrangement, j'ai dû mal à me concentrer. Je repense sans arrêt aux trois bandits. Avais-je eu raison de les tuer ? Alors c'est ça de tuer des êtres vivants ? Je n'avais jamais tué personne auparavant. Mes mains en tremblent encore. je me sens transpirer avec une grande envie de vomir. Je n'ai jamais fait preuve d'autant de violence envers les êtres vivants. Je déglutis, je ne me sens pas bien. Non pas par mes blessures, mes nerds semblent se concentrer autre part. Je ne sens plus rien dans mon être. Comme quelque chose de changer. Quelque chose de perdu et qui ne reviendra jamais. J'ai tué des êtres vivants. Rien que cette penser et tous ce sang qui sortait abondamment des corps. Mes techniques je les utilisais sur les êtres déjà morts, pour qu'ils reposent en paix. Jamais sur des vivants. Je n'y ai pas vraiment pensé. J'avais ma batte. Et je ne voulais pas l'utiliser. C'est comme si... Je pensais que les vivants n'aurais rien. Que les non-vivants seuls tombaient comme ça. Dans un silence paisible. Mais ce silence-là fut lourd. Je me mords la lèvres inférieurs à sang. Je ne suis pas seulement perdu parce que je ne suis plus sur le bon chemin. Je suis perdu tout court.

Je déambule dans les ruelles, le visage à l'expression vide. Pas neutre comme à mon habitude, vide. J'ai vomit le reste de mon repas puis deux autres fois de la bile vu que plus rien ne pouvait sortir. J'avais tué trois personnes. Deux aracnors et un d'une race inconnu. Simplement parce que je n'ai pas prit le temps d'analyser correctement la situation. Mes cheveux à présent libre de leur mouvements virevoltent dans l'air que je respire et dont, je suis le seul à sentir encore l'odeur de la mort planer. Elle inonde l'endroit, non, elle m'inonde moi. Je la sens partout sur moi. Je plane telle la mort munit de sa faucheuse, un bout de patte d'araignée. Je me rend compte que c'était vivant, je la lâche immédiatement. Je possède aussi bien des choses d'eux. Dans le sac. Que je traîne. Sur le sol à moitié.

Je reprend la carte, tous ce mélange mais cette fontaine. Cette fontaine. Je suis presque arrivé. D'après la carte que j'ai réouverte, je suis tout proche. J'ai fait beaucoup de détours mais je suis proche de la fin. Je tourne alors comme s'est indiqué puis tombe sur de belles baraques. Il y a sûrement celle de Vÿdareen pas loin. Le but est d'arriver. On verra ensuite. J'arrive devant sa porte, je frappe puis entre. Je referme la porte, lâche le sac dans le couloir puis frappe à la porte de son bureau.

- Désolé pour le retard.

Je ne pouvais m'empêcher de baisser la tête, comme quand je fais à Juge quand je pense d'avoir déçu ou attristé. J'attends qu'elle m'ouvre.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil - 10:41
La personne qui entra n’était autre que Vince Dorcas. Il semblait quelque peu mal à l’aise. Il parla en disant s’excuser pour son retard. Je haussais les épaules et lui dis qu’il était pile à l’heure pour le dîner. Je lui proposais de faire le tour du propriétaire après son repas du soir. Ma demeure était plutôt grande et accueillait en son sein une multitude d’élèves et de professeur ainsi qu’une grande écurie. Il y avait également un dortoir et des latrines.

Je me redressais dans mon fauteuil et demandais au jeune arcaëllien s’il avait envie de boire quelque chose avant d’aller ripaille. Sans attendre sa réponse, je me levais et allais vers un meuble finement ouvragé. Je tournais la clef dans la serrure et dévoilais ma collection d’alcool. Ça allait du simple vin à des boissons plus recherchées comme le vin de mirabelles.

J’exposais à Vince ce que j’avais en boisson et le laissais réfléchir pendant que je me servais un verre d’hydromel. Je restais plantée à côté de mon buffet à boissons, attenant la réponse du xen.

Je portais mon verre à ma bouche. J’avalais quelques lampées et déposais mon hydromel sur le plateau de mon bureau. On frappa alors à la porte. J’invitais la personne à entrer. Lounäer, mon ami lupan, entra. Il m’indiqua que le dîner allait être servi dans trente minutes. Je remerciais mon ami et il partit sans un mot. Ramassant mon verre je bus longuement. Lounäer était fidèle et serviable mais aussi un peu trop impulsif. Son plus gros défaut était le jeu et, tant qu’à faire, avec paris.

Je demandais à Vince s’il avait choisi sa boisson.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Juil - 23:08
J'entre dans la pièce, je constate qu'il s'agit bien de son bureau personnel. Elle hausse les épaules en me regardant, me disant que j'étais pile à l'heure pour le dîner. Alors qu'elle me parle, je repensais à ce qu'il s'est passé dehors. Cela m'a tout de suite fait tiqué. Ne remarque-t-elle pas que je suis blessé et que mon apparence à quelque peu changé ? Peut-être ne veut-elle pas en faire allusion ? Pourtant l'autre fois elle a bien vu mes blessures. Elle est décidément très bizarre. Quoi que, elle me sort des bouteilles d'alcools différents en m'en proposant tout en buvant un verre. C'est peut-être l'alcool qui la rend moins... Enfin, qu'elle perçoit moins les choses. Ou alors elle ne veut pas aborder le sujet ? Ou alors elle s'en fou ? Pourquoi s'en foutre maintenant ? Raaah, je ne les comprends pas ces Arcaëlliennes !

- Pas tout de suite, je goûterais à tous ça plus tard. J'aimerai bien prendre une douche. Enfin je veux dire un bain. Oui voilà, ça, vous en avez. Vu l'évolution...

Ouai, ce ne sera pas avant un long moment l'invention de la douche. La bonne douche. Bien chaude. Elle me manque. Avec les douces brises pas trop chaude pour t'essuyer. Le bonheur. Un type entre, ah non ! Un Lupan entre. Les hommes loups. J'ai toujours été curieux de ces êtres. Il nous déclare que le dîner est prêt. J'aimerai tellement pouvoir toucher ses attributs de loup... . Les Lupans, je suis très curieux à leurs sujets. J'aimerai bien voir le crâne d'un Lupan pour voir la forme et leur dents. Avant, on pouvait choper les connaissances et techniques des autres mondes, prendre ce que l'on voulait mais ici, ce n'est pas le cas. Le serviteur ou employé je ne sais pas, Lupan, repart déjà alors que je n'ai pas fini de le regarder. Elle a un Lupan à la maison à son service, la chance. C'est une super dresseuse alors. A ce propos, je ne vois aucune présence masculine dans cette demeure, vit-elle "seule" ? Elle m'intrigue autant que les Lupans. Et si elle ne remarque rien, il se pourrait que mes crimes soient passé totalement inaperçu aux yeux de tous. Ah, il y a encore le sac dans le couloir. Et elle n'est pas seule. Mince.

- Je prendrais le bain après du coup. Merci pour le repas.

On sort donc du bureau pour aller dans la salle à manger, peut-être a-t-elle des enfants ? On verra aux nombres de couverts sur la table. Ou bien, peut-être sommes-nous que tous les deux ? Je n'y avais pas pensé en rentrant. J'avais autre chose en tête. Elle fait peut-être semblant de ne rien voir mais ce n'est pas forcément le cas des autres occupants de la maison.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Juil - 11:28
Je remarquais, alors qu’il refusait mon offre, qu’il était blessé. C’était-il battu ? Je soupirais. Je n’allais pas me mêler de ses affaires tout de même. J’étais pourtant titillée… Alors que nous avancions dans le couloir menant au réfectoire, je lui demandais ce qui lui était arrivé. J’observais aussi qu’il y avait quelque chose de différent en lui mais je ne sus quoi. Avant que l’on quitte mon bureau il avait exprimé son désir de prendre un bain. J’alpaguais une servante et lui demandais de préparer un bain pour notre invité. J’ajoutais qu’il devait être prêt pour après le repas. Julia hocha la tête et monta les escaliers que l’on venait de descendre.

Nous arrivâmes devant le réfectoire, je poussais la porte, les élèves étaient installés à diverses tables dans la pièce immense. Je lançais un « bonsoir » joyeux et mes apprentis répondirent gaiement. J’invitais Vince à me suivre jusqu’à la table du corps enseignant. Elle était sur une estrade. Je m’assis à côté d’un des professeurs et invitais le jeune Dorcas à faire de même.

Un nouveau professeur ? Me demanda Hélèna, elle enseignait le commerce.
Non ma chère, un nouvel élève.
N’est-il pas trop vieux ?
Il n’y a pas d’âge pour apprendre ! Répondis-je joyeusement et en tapotant la tête de Vince.
Si tu le dis, Vÿ… Et bien chers tous, bon appétit !

Nous mangeâmes gaiment dans un brouhaha fatiguant. Il y avait une trentaine d’élèves et une dizaine de professeurs. Tout ce petit monde logé ici. Les enseignants dans les chambres du manoir, les élèves ans le dortoir construit dans l’immense cour arrière. J’expliquais à Vince tout cela ajoutant qu’il y avait également des écuries et six salles de classe.

Le repas fut fini assez vite. Les élèves allaient vers la cour et le corps enseignant allait sûrement aller boire un verre à l’extérieur. J’invitais Vince à me suivre. Nous montâmes les escaliers menant au premier étage. Je le dirigeais vers la salle d’eau. Une fois devant, j’ouvris la porte. Dans le sol il y avait un grand bain où l’on pouvait tenir facilement à quatre. Sur le mur de droite il y avait des serviettes et du savon. Sur le mur de gauche il y avait une commode et deux chaises. Sur le mur du fond il y avait une décoration simple et une petite fenêtre très haute. Des bougies illuminaient le lieu. Je saluais Vince et lui souhaitais une bonne trempette.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Juil - 12:39
Nous avançons dans le couloir, un autre où je n'avais pas fait traîner mon sac pour aller dans le réfectoire. Je la remarque me regarder en soupirant. Ah, elle a remarqué. Et elle me demande ce qu'il s'est passé. Je lui répond que c'est une longue histoire que lui conterais tout à l'heure. Nous entrons donc et à ma grande surprise, la salle est immense et accueille les élèves qui mangent en même temps que les professeurs. Personne ne mangent dans son coin donc. Il y a environs une trentaine d'élèves facilement reconnaissables à leurs âges et pas mal de professeurs. Donc chez elle c'est son école. Où alors elle a un autre chez elle ? Donc cette immense baraque c'est l'école. J'y ai jamais mit les pieds, ça fait bizarre. Je m'assoie à côté de Vÿ' qui discute avec le personnel enseignant. Je les regarde tous, ils ont l'air curieux eux aussi.

J'observe aussi les élèves, il y a d'autres Lupans parmi eux. Ils jacassent tous joyeusement, le bruit en ai assez fatiguant. Leurs attributs bougent et même selon leurs humeurs. Leurs poils ont l'air doux, on dirait des peluches animées. Je regarde ensuite mon assiette et tous ces aliments dont je ne connais pas la moitié. Je goutte à chacun d'eux. C'est plutôt bon. Et ce truc qu'ils nomme "viande" est très bon aussi. Arcaëlle a beaucoup d'aliments différents là où on en avait que trois. Leur truc jaune est trop acide pour moi par contre, j'en grimace un peu. Vÿ' me parle alors de l'endroit et comment tout est organisé jusqu'à la fin du repas. Nous montons alors ensuite les escaliers qui mène à une porte, celle de la salle d'eau. Elle ouvre alors et entre pour me la montrer. Une grande baignoire au milieu, des bougies qui décore la pièce, il y a des serviettes et du savon et ainsi que quelques meubles au font. Vÿ' me salue alors en me souhaitant une bonne trempette. Je la remercie et lui dit que je l'a rejoindrais plus tard si elle est à nouveau dans son bureau pour la question de toute à l'heure.

Je me déshabille donc en enlevant ses fringues poisseuses et plonge dans l'eau. Elle est chaude. Ça me détend un peu. Je mets la tête dans l'eau puis la relève. Je me savonne vite en regardant les parties de mon corps endommagés. Je soupir puis regarde mes ailes. C'est si contraignant d'en avoir. Tout à l'heure dans le sac ça me faisais mal. C'est peut-être pour ça que Wraith en a plus. Non... Il m'enviait du regard en fixant mes ailes. Il y a rien à envier lorsqu'on ne sait pas s'en servir. Tiens, il y a pas de shampoing ? Ah... Bah non, c'est vrai. Zut. Bon bah on va réutiliser le savon. Mes cheveux sont très long et pour cette nouvelle vie, ce n'est pas pratique du tout. Peut-être que je devrais les couper ? Comment ? A quelle longueur ? Court comme Jürgen ou Dewey ? Ou alors mi-long comme mon frère ? Quoi que... Ses cheveux sont plutôt long à lui aussi. Ou alors, j'attends un peu et quand je serais dresser des bêtes, je dresserais un super Lupan qui s'occupera de mes cheveux. Remarque, ils n'ont pas l'air d'être de gentils loups de compagnie. Peut-être sont-ils égaux avec les autres races ? Sûrement, je n'ai pas vu d'esclave depuis que je suis arrivé sur cette terre.

Ayant fini mon bain, j'attrape une serviette puis regarde dans la commode. Il doit bien y avoir des habits propres. Bingo. Ils sont légers c'est plutôt pas mal mais y'a pas de trou pour les ailes. Boarf... C'est pas grave. Je ramasse mes affaires sales puis me dirige dans les couloirs. Celui de l'entrée doit être par-là... Oui, c'est ça. Il y a encore mon sac, personne n'y a touché. Il doit y avoir mon chouchou. Ah, voilà. Je retourne dans la salle de bain puis attrape une brosse. Je mets donc des plombes à les coiffer avant de me les attacher en tresse. Une fois fait, je sors de la salle de bain à nouveau avec le sac puis va toquer à la porte du bureau de Vÿ'.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Juil - 16:00
Je laissais Vince seul à la salle d’eau. Je me dirigeais vers mon bureau, la tête ailleurs. Je soupirais, tournais la clef dans la serrure et entrais dans la pièce. J’ouvris la porte des alcools et me servis un hydromel, je m’assis derrière mon bureau dans mon fauteuil et commençais à lire les parchemins reçus.

Alors que j’étais concentrée sur une demande d’inscription, on frappa à la porte. Ce devait être Vince qui revenait de son bain. Je posais le parchemin sur le plateau du bureau et allais à la porte. J’ouvris et découvris le xen. Il me sembla un peu perturbé. Cependant je ne dis rien. Je remarquais que ses ailes étaient cachées par le haut, inadapté, qu’il portait. J’allais vers une petite commode et en sortis une dague finement ornée. Je retournais ensuite vers l’arcaëllien. Je me mis dans son dos et, avec douceur, je créais des fentes pour ses magnifiques ailes.

Voilà qui est mieux, non ?

J’allais m’asseoir et invité Vince à fermer la porte derrière lui. Une fois fait, touché au vif de la curiosité, je lui demandais ce qui lui était arrivé pour qu’il soit blessé. Je lui servis un verre d’hydromel et remplis mon verre vide. Je lui fis signe de s’asseoir, de boire et de me dire ce qu’il savait.

Avant qu’il n’est le temps de parler, Hélèna entra dans la pièce et me demanda si je voulais me joindre au corps enseignant pour une petite soirée sympathique à la taverne du « Loup d’Or ». Je déclinais l’offre lui expliquant que je devais m’occuper de Dorcas. Elle haussa les épaules et s’en alla. Une fois la porte close je demandais au xen de me conter ses aventures.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Juil - 13:13
Elle me laisse entrer dans son bureau puis tique sur directement sur le haut, pas du tout adapté aux personnes ailées. Elle prend un couteau puis entaille le t-shirt, mes ailes se place directement aux interstices. J'hoche la tête pour lui signifier qu'en effet, c'est beaucoup mieux. Je referme la porte derrière-moi puis m'assis sous sa demande. Je vois alors un verre d'un autre liquide qui m'est inconnu. Je le regarde, le contenant a une jolie couleur jaune/orangé. Je m'étonne alors en me rappelant qu'au tout début, je n'arrivais pas bien à apercevoir les couleurs chaudes avec leur rayons de lumières trop intenses pour mes yeux. Je me suis donc adapté. C'est une bonne chose. Quelqu'un entre, on lui demanda d'aller au "loup d'or" si elle voulait mais elle décline l'offre. La personne s'en alla. Je me demande ce qu'est cet endroit. Je ne sais pas si je l'ai déjà vu dans mes vagabondages. Bon, il est temps.

- Avez-vous déjà tué un être vivant ? Avant d'être "Vince Dorcas", je n'avais pas de nom. J'avais un titre. Et là où je vivais, j'étais une sorte... Hum.. Comme un fossoyeur vous voyez ? Je gardais les morts et quand ceux-là revenaient pour diverses raisons, on les abattaient pour que le cycle soit respecté entre autre.

Je ris légèrement.

- Je sais, c'est une histoire de dingue mais cela m'amène à vous dire que, je n'avais jamais tué de vivant. Éteindre le souffle d'une vie, entendre leur cœurs battre pour la dernière fois... On se demandait même, là-bas, si nous étions vivant. Qu'est-ce qui nous différenciait tant avec les morts que nous gardons dans nos sanctuaires. La frontière entre eux et nous est minime. Puis j'ai vu Arcaëlle et toutes ses couleurs. La vie était partout. je sentais que tout était différent. L'astre lumineux brûlais ma peau de sa chaleur, l'eau... Et puis j'ai sauvé mon frère, Wraith. On dirait... Un phare illuminant l'océan et tous les coins sombres qui pourrait l'entourer. Alors j'ai voulu d'y approcher, à travers les ombres et une fois arriver en haut il me donne comme mission d'aller explorer le monde pour le comprendre. Je suis partie pour lui faire plaisir malgré le fait que je voulais rester avec lui. Après diverses aventures plus ou moins bonnes, j'ai côtoyé de plus en plus les vivants.

Je prends le verre d'Hydromel pour goûter. Je suis un peu surprit du goût mais en même temps, après deux ou trois gorgées, je trouve ça bon.


- Lorsque vous m'avez laisser avec cette carte, j'ai dévié légèrement de ma trajectoire pour y voir un bâtiment étrange, une sorte de caserne. J'avais remarqué que les lieux sacrées étaient courants, les marchés, les tavernes... Mais pas ce genre de lieux. J'ai alors croisé une sorte de magicien, enfin, maintenant je sais que s'en était pas un. Il me faisais perdre mon temps avec ses tours d'illusions et ne voulait pas me laisser passer. J'ai senti deux autres êtres derrière-moi. Mais ils m'ont enfermé dans ce sac-là que j'ai traîné jusqu'ici. Après m'être battu contre eux et m'être libéré du sac j'ai couru partout à en perdre mon chemin. Ils m'ont suivit et là, j'ai repensé à Wraith. Lui qui me ressemble tant. J'ai réalisé quelque chose. Je ne pourrais jamais être comme lui. Un phare. Ni vraiment être auprès de lui. Si je veux pouvoir le protéger efficacement je ne dois pas mourir ou me faire attraper par eux. Si je veux pouvoir qu'il illumine encore l'océan, je dois rester dans l'ombre et le protéger. Mes ennuis ne doivent pas devenir ses ennuis. J'ai alors tué de sang froid les trois arcaëlliens et j'ai dérobé leur habits pour faire croire à autre chose. Pourtant... Il ne voulait pas que je fasse du mal à ses précieux arcaëlliens. Mais c'était moi ou eux. Le choix fut rapide. En quelques secondes, tout était déjà terminé. Le souffle de la vie les avaient quitté, ils ne sont plus que des tas de chairs et d'os dans une impasse malfamée.

Je bus tout l'hydromel avant de reposer délicatement le verre.

- J'ai alors réalisé le fossé qu'il y avait entre la vie et la mort. Le début et la fin. Tous le long du chemin jusqu'à vous je sentais l'odeur de la mort planer. Alors que j'avais fait ça des milliers de fois sur des morts qui se réanimaient sans jamais avoir l'impression d'avoir comme... Effacé quelque chose, pour cette seule différence de mort et de vivant, j'ai ressentit quelque chose différent. J'ai eu l'impression d'être devenu l'espace de tous ce trajet, la mort elle-même. Emportant leurs vies et leur biens. Ce qu'il fait qu'ils sont eux. Même si c'était de mauvaises personnes. Leurs vies ont été cueilli comme des fleurs dans un champs. Et maintenant que tout est redevenu calme ou plutôt silencieux, je vous avouerais que je ne sais pas trop quoi faire. Je ne veux pas devenir une sorte de Némésis de Wraith. Hum... Je veux dire, son total opposé. Suis-je obligé de le devenir pour l'équilibre ? Pour Wraith ? Je sais que je ne pourrais jamais être comme lui alors qu'est-ce que je pourrais être ?



Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Juil - 15:09
Il me demanda si j’avais déjà tué. Avant d’avoir le temps de répondre il se lança dans un long monologue. Avait-il pris un coup sur la tête ? Il semblait me dire qu’il venait d’un autre monde… Etait-ce possible ? Après tout, pourquoi pas. Je décidais de ne pas relever ce point. Je le laissais parler. Ainsi il avait tué trois personnes. Trois malfrats apparemment. Je me frottais la tête et continuais de l’écouter tout en buvant. Je le regardais, il semblait perdu et perturbé. Que devais-je lui dire ? Soupirant, je nous resservis et hochais la tête. Il avait tué, la belle affaire !

Tuer pour se défendre n’est pas un crime, du moins pour moi. J’ai tué à plusieurs reprises. Des bandits, des adorateurs du Dieu du chaos. Cela ne m’a jamais affecté car j’étais dans mon bon droit. Après, je l’admets, la première fois j’ai culpabilisé un peu. Mais ma maîtresse d’armes me rassura. Elle m’enseigna qu’il fallait toujours protéger sa vie à n’importe quel prix. Cela dit, je ne tue pas avec plaisir, non. A chaque mort, je pris Jurk et Gar’Haz. Et lorsque je chasse du gibier, je recommande l’esprit de l’animal à Othab. Alors, Vince, ne te prends pas la tête, tu as défendu ta vie et c’est là l’essentiel. Après Wraith est trop gentil. Ça lui jouera des tours…. Il finira par en mourir à ce rythme-là.  

Je pris mon verre et bus longuement, le vidant d’une traite. Dieux, que c’était bon ! L’hydromel restait mon alcool favori. Je soupirais en reposant mon verre sur le bureau. J’expliquais au xen que sa vie était le plus important. Je lui demandais ensuite s’il voulait un autre verre.

La soirée passa rapidement, après avoir bien bu, j’invitais Vince à me suivre pour le conduire à sa chambre. Je pris une clef sur un présentoir et nous sortîmes dans le couloir. Nous passâmes six portes en chêne. Arrivés à la septième je tendis la clef à Vince et lui souhaitais une bonne nuit. Je le laissais là et m’en allait.

J’ouvris la porte de ma piaule et entrais dedans. Je la fermais derrière moi et donnais un coup de clef. Je me mis nue et allait entre les draps afin de dormir. Une fois allongée, je resongeais à cette histoire d’autre monde. Vince n’était pas un arcaëllien ordinaire de prime abord. Je fermais les yeux et m’endormie rapidement.

Le soleil chatouillait mon visage. J’entre-ouvris les paupières et soupirais. Déjà le matin ? Je me levais, allait à une bassine sur une commode et fis une toilette de chat.  Une fois fraîche et disponible, je sortis de ma chambre. J’allais dans la cour et fis tinter une grosse cloche. Après deux minutes à le faire, je cessais et allais au réfectoire.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 11:23
J'écoute attentivement Vÿdareen et plus elle enchaîne ses paroles, plus je suis prit d'étonnement. Elle me répondit sans remord qu'elle avait déjà tué à plusieurs reprises, que quand elle tue pour manger elle fait une prière à un Dieu dont je ne me rappel même pas l'existence et que... Si Wraith ne fait pas comme nous, à sauver sa peau au détriment d'une autre, il en mourra. Je reprends un verre une fois resservit.

- Vous avez sûrement raison. Ici, peut-être que la majorité des gens font ce que vous dites une vérité. Tuer ou être tué. Il n'y avait pas ces questions-là avant, pour personne de vivant ou mort.

Je bu mon verre puis acquiesce pour en avoir un autre. C'est vrai que c'est plutôt bon comme boisson. Avec de l'alcool mais, c'est doux. Enfin, peut-être pas l'alcool, juste... Le goût.

- Merci Vÿdareen. Grâce à vous je comprends un peu mieux comment fonctionne ce monde.

Je bois mon dernier verre avant de me relever et constate que... J'ai un peu trop bu. J'ai vite repérer les premiers signes de d'ivresse. Ma vue et mon sens de l'équilibre. Déjà, j'ai bu trois verres, c'est mieux que la dernière fois. Mais c'était encore un alcool différent. Je me demande pourquoi ici, des boissons leur joues de mauvais tours. Je regarde les couloirs mais je suis sûr que j'arriverai pas à faire route arrière. Vÿ' m'amène jusqu'à ma chambre puis me laisse. J'entre alors dans la pièce et m'écroule dans le lit. J'ai envie de pisser. Il y'a pas de toilettes ici non ? Je sors du lit avec difficulté pour voir si dans ma chambre il y a de quoi se soulager. Non, pas de toilette. J'ouvre la porte menant au couloir. Si je pars d'ici, impossible de retrouver mon chemin. Dans les contes de fées ils ne disent jamais comment ils vont pisser. Je referme la porte puis me dirige vers la fenêtre, je l'ouvre. C'est haut. J'espère qu'il y a personne en-dessous. Heureusement, il fait noir, ça passera incognito. Pisser par la fenêtre... Moi qui pensait que je ne ferais jamais un truc pareil. Bon, voilà. Je la referme vite, personne ne m'a vu. Je tire les rideau pour ne pas être gêné par le Soleil demain puis me couche enfin. Demain est un autre jour.

~~~

J'entends quelque chose retentir au loin ? Serait-ce des cloches ? Hum... Je ne sais pas mais j'ai sommeil, je vais juste attendre qu'elles finissent leurs vacarmes.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 14:48
J’étais au réfectoire, quelques élèves et professeurs étaient là. J’allais m’asseoir à la table du corps enseignant. Une fois fait je saluais tout le monde d’un gracieux « Bonjour ». Je remarquais que Vince n’était pas là. Je n’en fis pas grand cas. Il devait dormir. Je pris un croissant et le portais à ma bouche.

Une fois le petit-déjeuner englouti, je me levais et quittais la pièce. Je me dirigeais vers mon bureau. J’entrais dans la pièce et allais directement à la fenêtre afin de l’ouvrir. La fraîcheur du matin allait me faire du bien. Les rues étaient encore calmes même si au loin je percevais la clameur des marchands ambulants installés pour le marché. Soupirant doucement, je posais mes fesses sur mon fauteuil et commençais à lire les missives.

Je répondis à une trentaine de courriers avant de m’inquiétais de l’absence de Vince. Je posais la missive que j’avais entre les mains et me levais avec douceur. J’allais dans le couloir et fermais mon bureau. Ensuite je pris la direction de la chambre de mon élève et invité.

Lorsque je fus devant la porte, je pris une grande inspiration et frappais gentiment contre le battant. Pas de réponses…. Je recommence et cette fois j’appelle le xen. J’entends un grognement. Un sourire se dessine sur mon visage et je dis d’une voix calme que l’arcaëllien a raté le petit-déjeuner et qu’il ferait bien de se lever pour que je lui apprenne quelques choses.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 15:36
J'entends toquer à la porte. J'ouvre un œil. J'entends cette fois-ci Vÿ me disant que si je voulais apprendre quelque chose, il va falloir que je quitte le lit. Apprendre... Oh putain ! Je me lève illico presto en manquant de tomber au sol puis fouille dans le sac où il y a la tenue d’illusionniste. Je cris à Vÿ' que j'arrivais tout de suite en enfilant les vêtements. Les seuls sur les cadavres à être à ma taille et à ne pas être sales et pouilleux. Je les mets avant de me endre compte que j'avais oublié que le type n'avais pas d'ailes et donc son haut n'avais pas de fentes... Ce n'est pas grave, j'ai récupéré son couteau. Voilà deux "belles" fentes. J'enfile aussi le chapeau avant d'ouvrir brusquement la porte et y voir Vÿ'.

- Je suis prêt !

Elle me sourit avant de me faire signe de la suivre. Encore des longs couloirs. Je me demande par quoi on va commencer. Elle a dit être professeur en théorie, ferais-je aussi un peu de pratique exceptionnellement ? Je me demande si je vais dompter des Lupans comme elle. Peut-être la monture qu'elle avait ? Ou alors des raaaah... Comment c'est déjà dans leur langue ? Il me semble que c'est pareil. Des dragons ! Une monture qui serait un dragon. Comme ça plus besoin de savoir voler. Bon, si je tombe par contre ça va être problématique. Je vais quand même apprendre à voler. Si on peut ici.

- On peut apprendre aussi à voler ici ? Oh et... Cela va vous paraître bizarre... Quoi qu'après ce que je vous ai raconté hier il y a déjà de grandes chances que vous me prenez pour un taré mais... J'ai entendu des cloches sonnées dans mon sommeil, ça j'en suis sûr. Des cloches ont biens sonnées n'est-ce pas ? C'est pour... Annoncer un mariage ? Comme dans vos contes de fées ?
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 17:51
Alors que nous enfilons les couloirs, il me pose des questions. Je soupire, n’ayant pas d’ailles je ne peux lui apprendre à voler. Je lui explique alors que pour cet apprentissage il faudrait qu’il se tourne vers quelqu’un possédant des ailles. Ensuite il parla de cloches tintant dans son sommeil et me demanda si ça annonçait un mariage. Je ris doucement et lui répondis que non. Que la cloche qu’il avait entendu était celle qui servait à réveiller les habitants de l’école.

Nous arrivâmes devant une porte, je frappais et l’on m’invita à entrer. Le professeur qui donnait un cours me salua. Le tahora me demanda ce qu’il pouvait pour moi. Je lui exposais que Vince voulait apprendre à voler et que je lui confiais cette tâche. Il hocha la tête. Dans la salle il n’y avait pas d’élèves. Je demandais à l’arcaëllien s’il avait des cours à donner aujourd’hui. Il me répondit que non.

Parfait ! Vous allez pouvoir donner des cours au jeune Vince Dorcas. Je vous le confie pour la journée. Vince voici Halazer Boniface. Professeur de dressage. Je te laisse entre de bonnes mains pour avoir quelques cours théoriques et pratiques en vol. Bon courage.

Je lui fis un sourire et sortis de la salle sans un mot de plus. J’allais vers une autre salle d’apprentissage. Dans cette pièce, une dizaine d’élèves d’une quinzaine d’années attendaient sagement. Je les saluais aimablement et allais vers le tableau. J’inscrivis la date du jour et commençais mon cours. Les élèves étaient très attentifs à mes mots.

La journée passa rapidement. Bientôt il fut l’heure du dîner. Je fis sortir mes derniers élèves de la journée pour qu’ils se rendent au réfectoire. Je fis de même. Je m’installais à table et me servit en jambon grillé et en pomme de terres rôties.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Juil - 14:12
Tiens, je l'ai fait rire. Je souris à mon tour tandis qu'elle me dit que c'est normalement pour réveiller tous le monde. On entre dans une salle où un professeur Tahora était seul. Vÿ' parle donc pour moi, lui demandant de m'apprendre à voler. Il hoche la tête en me regardant, commençant déjà à me scruter. Confiante, Vÿ' me laisse alors aux mains d'Halazer Boniface, un professeur de dressage. Une fois partie, nous nous retrouvons tous les deux. Le Tahora s'approche doucement tout en me regardant avec une face neutre.

- Tu n'as jamais essayé de voler ? Me lance-t-il.

- Là où j'ai grandit, personne n'avait d'ailes. Mes essaies ont toujours été des échecs notamment parce que rien n'était comme ici.

- Hum ? Bon, soupire-t-il. Montre moi ton dos.

Je retire le t-shirt puis me retourne. Après quelques secondes il décide de sortir avec moi pour que je lui montre comment je fais. Nous allons donc dans un endroit isolé où je peux m'envoler à partir d'une hauteur pour commencer. Je lui montre donc comment faire le saut de l'ange et atterrir comme un sac au sol. Cependant, il me rattrape pour que je ne tombe pas. Il Soigne toutes mes blessures d'hier avec facilités avant de remonter avec moi. Il m'explique théoriquement comment voler puis me fait une démonstration en s'envolant.

Nous avons donc passé toute la journée à me faire voler et tous ses efforts n'ont pas été vain. Je savais un peu près voler sous certaines conditions. Il me dit qu'on continuera jusqu'à ce que je sois capable de voler correctement qu'importe ce qui m'entoure. Le Tahora avait beaucoup de patience et malgré les milles et une question sur des sujets qui n'ont aucuns rapports il y a répondu avec toujours sa tête neutre. D'ailleurs c'est bien dommage que ça ne se dresse pas un Lupan et on ne peut pas en avoir comme animal de compagnie. Par contre, se marier avec tout ça va. Je me vois avec personne franchement. Je me dirige vers le réfectoire avec le Tahora et on rejoint alors le corps enseignant. Je regarde alors Vÿ', déjà à table. Le Tahora commence alors un bref rapport puis lui dit qu'il en fera un plus détailler par écrit pour avoir un suivit de mon évolution. Du coup voilà, tous le monde est au courant que je ne sais pas voler. Un des professeurs me regarde plus bizarrement que les autres. J'ai l'air louche... .

- Oui bah vous, vous êtes tous nul en astronomie et pourtant je ne vous regarde pas comme vous faites !

Eh merde... . Je me suis encore emporté. Depuis que je suis ici, les gens ne m'ayant pas regardé comme un intrus se comptent sur le doigt de la main. Une autre professeur me regarde, ayant l'air très surprit.

- Vous vous y connaissez en astronomie ? Me demande-t-il.

- Oui, j'ai tout apprit et je peux vous dire que vous êtes à la traîne. Mais je n'ai pas non plus tous les secrets de l'univers, seuls les créateurs, les "Dieux" peuvent voir ça de leurs propres yeux. De tous les être, c'est eux qui détiennent le plus de connaissances. Après eux, il y a quelque chose mais personne ne sait. C'est comme une voie inaccessible. Enfin bref, mangez et ne vous préoccupez pas de moi.

Je mange à nouveau de cette nourriture nommé viande. Le Tahora m'a dit que ça provient des animaux. Je me demande de quel animal vient celle-là... .
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Juil - 14:46
Je soupire aux mots de Vince cependant je ne relève pas et continue de manger. Halazer me fit un rapport sur les évènements de la journée. Je me contente de hocher la tête et de continuer à avaler mon repas.

J’étais dans mon bureau avec Vince, je le fixais sans dire un mot puis me levais de mon fauteuil et allais prendre à boire ainsi que deux verres. Je me posais nombre de questions au sujet du xen. D’abord, le plus important, d’où venait-il ? Ensuite pourquoi me semblait-il si différent de nous autres arcaëlliens ? Je me frotte le front puis me pince l’arête du nez. Je retourne m’asseoir et nous sert de la liqueur de mirabelles. Sucré mais fortement alcoolisé.

Après avoir vidé un verre dans un silence gêné, je demande à Vince ce qu’il compte faire de son apprentissage ici. Je me cale au fond de mon siège et fait tourner le liquide jaunâtre dans mon verre. Le soleil se couche et on commence à ne plus y voir. Je me lève et allume les chandeliers de la pièce. Une fois fait je me laisse tomber dans mon fauteuil et observe Vince.

Je lui fis un sourire. Qui était-il réellement ? Je renifle doucement puis soupire. Ce xen est un drôle d’énergumène quand même. Je ne suis même pas sûre de comprendre ce qu’il est et ce qu’il fait ici. Sa peau pâle lui donne un air maladif. Je bois mon verre et me resserre. Je lui demande s’il connait les Dieux d’Arcaëlle ainsi que leur charge. Je me lève, pose mon verre et me dirige vers la bibliothèque. J’attrape un premier livre qui doit faire une centaine de pages intitulé « Les Dieux et nous ». Je le pose devant Vince puis retourne vers les bouquins. Je saisis un volume de deux-cent pages environ nommé « Arcaëlliens, habitants de ce monde ». Je le pose devant le xen qui semble surpris. Je lui explique que grâce à ces deux livres il en apprendrait beaucoup sur notre univers.

Je vide mon verre et invite Vince à sortir de mon bureau. Je ferme la porte à double tour puis me dirige vers ma chambre. Je souhaite une excellente nuit à l’arcaëllien. J’ouvre ma chambre et y pénètre. Je ferme la porte derrière moi et me déshabille. Sur ma table de chevet repose un roman parlant de Noraël « Ma vie chez les lupans ». Mon ancêtre… J’aurais aimé la connaître. J’allume un chandelier et me pose sur le lit.

La lumière du jour éclaire mon visage endormi. J’ouvre un œil puis l’autre. La cloche sonne. Je soupire et me lève. Après une rapide toilette, je m’habille et me rends au réfectoire. Je prends un petit-déjeuner rapide. Je regarde Hélèna, la professeur de commerce, une humaine. La rouquine aux yeux verts me sourit. Je l’informe qu’aujourd’hui, vu qu’elle ne donnait pas de cours aux élèves, elle serait en charge de Vince. Elle accepta et sourit doucement. Je me levais et me dirigeais vers les écuries. Des élèves étaient en train de nourrir les animaux. Je fis une rapide inspection puis rentrais.

J’étais dans la salle de classe, les élèves, sages et attentifs, écoutaient le cours. Certains prenaient des notes. La matinée passa rapidement. L’heure du repas de midi sonna. Au menu : saucisse fumée lentilles. Je demandais à Hélèna comment ça c’était passé avec le xen.










Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Juil - 23:29
Après le repas, je repars avec Vÿ' jusqu'à son bureau. Elle semble m'observer avec attention pendant un long moment. Comme ce qu'il semble être une habitude elle se mit à picoler. Après un long moment de silence et de dégustation d'un énième alcool dont je ne connaissais pas elle finit par ouvrir la bouche. Ce que je vais faire de mon apprentissage ? Je souris avant de lui répondre.

- Chez moi, le savoir c'est le pouvoir. Ici cela semble être pareil, en plus d'avoir besoin d'une mise à niveau pour avoir la connaissance moyenne d'un Arcaëllien, il faut que j'en sache toujours plus. Votre monde et son fonctionnement est tous ce qu'il reste de l'univers que j'ai j'ai pu approcher. Avant, tout était infini, nous récoltons les savoirs des mondes et nous les utilisons pour façonner le nôtre mais c'est ici c'est impossible. Nous avons uniquement celui-ci. Mais ce n'est pas grave maintenant. Au lieu de survoler les mondes je peux me concentrer sur celui-ci. J'aime apprendre, voir ce qu'il m'entour et pouvoir le définir.

Je répond ensuite sur sa question sur les Dieux.

- Plus ou moins, j'ai encore beaucoup de questions mais je doute qu'ils me réponde. Vos dieux sont muets pour la quasi totalité des Arcaëlliens, apparemment, seuls les demi-dieux y sont vraiment capable. Là où j'étais, le seul et unique petit Dieu était présent pour tous le monde. C'est lui, sous l'apparence d'un chat blanc, qui m'a éduquer comme un père, un maître, un guide. Je veux bien en apprendre plus sur eux aussi. Hum... Désolé de vous déboussoler un peu avec mes histoires. Il est que tous ceci semble être les paroles d'un fou.

Vÿ' ne relève pas, elle me dépose deux bouquins fort curieux aux titres intéressants que je lirais avec soin. Avec ces deux livres, je peux en apprendre plus sur eux, sur les Aracëlliens dont j'en fais parti aussi. Je pars en souhaitant bonne nuit à Vÿ' avant d'aller dans ma chambre me changer. Je regarde ensuite sous mon lit et y voit ce qu'on appelle un pot de chambre. Alors c'est ça leur toilettes. Le Tahhora m'avait fait fait de grands yeux en m'expliquant, me demandant d'où je sortais. Je me pose sur le lit puis sens que je m'endors vite.

Le lendemain est déjà arrivé, je sens des courbatures aux dos et aux cuisses de la veille. Je me lève quand la cloche sonne puis après une préparation sommaire, gardant le chapeau dont je me suis habitué à porter, je vais manger au réfectoire à côté de Vÿdareen. Aujourd'hui, elle propose à Héléna de m'instruire à sa spécialité. elle va m'enseigner les bases du commerce, le fonctionnement de la monnaie unique en Arcaëlle. Nous quittons ensuite cette salle pour aller s'enfermer dans une autre. Là, Héléna me sors des bouquins et dessine des trucs sur des feuilles. Nous passons toute la matinée dessus et à la fin, je comprit le système de monnaie et leur manière de faire du commerce qui ne m'étais pas trop étranger pour le coût. Héléna semble fier et trouve que j'apprends vite. Avant que nous allons au réfectoire pour ce midi, elle me pose plusieurs questions. Tellement de question. Trop de questions !

- Herm... Eh bien oui je m'y connais vraiment en astronomie et oui, là d'où je viens on apprend des choses constamment. Non, nous n'avons pas d'école vu qu'il n'y a pas vraiment de professeurs ni d'élèves. Nous étions tous professeurs et tous élèves. Nous partageons nos informations et ceci gratuitement pour en profiter à tous. Oui, nous commerçons mais seulement avec des intermédiaires venant chez nous pour de la matière première, des plans, des maquettes... Ce genre de chose. Et vous m'avez demandé... D'où je viens et pourquoi je semble malade. Là d'où je viens la lumière est peu présente et je ne suis pas d'ici c'est sûr.

- Mais alors où ? Insiste-t-elle. Il y a rien d'autre après Arcaëlle... Non ?

Je ne répond pas, je lui souris simplement. Le gong nous informe l'heure du repas et nous y allons.

- Vous confiez tout à Vÿdareen n'est-ce pas ? Me dit-elle en soufflant. C'est pour cela que vous allez à son bureau et que vous mangez avec nous, vous êtes spécial.

- Cela dépend pour qui miss Héléna.

- Miss ?

- Pardon, mademoiselle Héléna.

Nous rejoignons vite Vÿ et les autres, Héléna se met à côté d'elle. Je me met donc pas très loin. Je les entend cependant parler. Héléna lui dit que je suis un élève très attentif avec une grande soif d'apprendre. Puis elle murmure, et je sais un peu près lire sur les lèvres, que je suis un Xen très étrange. Je ne dis rien, je mange un plat que j'apprécie particulièrement. J'ai tout aimé mais ces "lentilles", j'aime beaucoup ça.

-
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil - 6:56
Vince apprenait vite ? C’était une bonne chose en soi. Elle me fit un rapport détaillé sur la situation. Je l’écoutais tout en mangeant. Une fois qu’Hélèna eut fin, je la remerciais. Je me tournais ensuite vers le jeune arcaëllien. Je lui expliquais que, pour cette après-midi, il aurait quartiers libres. Ainsi, s’il le désirait, il pourrait commencer la lecture des ouvrages que je lui avais prêtés.

Nous avions fini de manger et je quittais la table du corps enseignant afin de rejoindre mon bureau où beaucoup de paperasserie m’attendait. Je m’assis sur mon fauteuil et commençait à lire les missives. Inscriptions de nouveaux élèves, renouvellement d’inscriptions, factures, propositions diverses et variées. L’une des propositions attira mon attention. C’était une offre pour acheter un élevage de bsurts. Je n’étais pas former là-dedans mais les employés de l’élevage devaient avoir un certain savoir-faire.

Après des heures à étudier tous mes documents, je décidais qu’il était temps de s’accorder une pause. Me levant, j’allais vers le buffet à alcool. Je pris un verre et une bouteille de liqueur de framboise. Je ne me servis qu’un seul verre. La cloche sonna, annonçant le repas. Je me rendis au réfectoire et je me servis en purée et poulet rôti. Je demandais à Vince ce qu’il avait fait en ce bel après-midi.

Et c’est ainsi que les jours passèrent. Vince apprenait de plus en plus de choses auprès de mes professeurs et moi je gérer la boutique et l’alcool. Au bout d’un mois je demandais à Vince s’il se sentait prêt à partir pour partager son nouveau savoir.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 295

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan - Mez
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil - 17:31
Les jours passent à grande vitesse, en plus de mon apprentissage par différents professeurs bien curieux, je lisais les livres de leur immense bibliothèque. Je n'accorde cependant pas beaucoup de temps aux diverses distractions mais cela m'importe peu, étudier c'est ce que je sais faire de mieux et c'est ce qui ressemble le plus à ce que je faisais là où je vivais. Le savoir, c'est le pouvoir. Toujours, savoir et le pouvoir de faire des choses. De faire les choses. J'ai ainsi pu connaitre l'histoire, les avancés dans diverses catégories, la géographie du monde, les habitants... Et bien sûr, maintenant, je sais bien voler. Suivre Vÿdareen a été la meilleure idée que j'ai eu après celle d'aller sauver Wraith. Je n'ai eu aucun problème suite à "l'incident" de la première journée, aussi parce que je suis resté ici et que personne n'irait voir dans ces lieux. Heureusement, je n'ai pas eu de soucis ici, tous c'est bien passé malgré mon caractère, je me connais et je reconnais que je m'emporte assez vite. Je n'ai pas la patience et le flegme de mon frère. Enfin bref... Un mois est vite passé et avec Vÿ, nous avons pu conclure sur cet apprentissage.

- J'ai beaucoup apprit en effet, il est temps que j'aille retrouver mon frangin au Domaine. Je reviendrais sûrement, je ne compte pas rester bien gentiment là-bas, j'ai envie de visiter et voir le monde autrement que dans les livres et avec toute la connaissance que j'ai amassé je me sens prêt pour de plus longues excursions. Je vous remercie pour tout Vÿdareen, si un jour vous avez besoin je vous rembourserais ma dette envers vous qu'importe la demande équivalente à ce que vous m'avez donné.

Hum... Je vais m'aventurer un moment donc mais quand le moment sera venu, je sais ce que je ferais et ce que je deviendrais. Après mûrs réflexions j'ai décider que quand j'aurai fini le tour du monde, je deviendrais juge. Je sais déjà déblatérer quelques textes de lois, j'apprendrais jusqu'à passer leur concours et ainsi faire ce que j'aurai voulu être quand j'étais là-bas : juge, comme lui. Je ne pensais pas que cela était possible et je n'y avait jamais songé mais ici ça l'est tout à fait.

- Mes affaires sont prêtes, il est temps. Oh et, quand je reviendrais, je n'aurai pas les mains vides, je vous apporterez une bonne bouteille.

Je lui souris avant de m'en aller avec mon baluchon et mon sac de voyage contenant quelques livres écrits de ma main résumant ce qu'il y a à savoir ou des mots clés pour me rappeler et une sur des textes de lois dans ce continent offert par un professeur. Il est temps de mettre tous ça en pratique, monde, j'arrive !
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Demandez
Expérience : 213

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Domaine
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Zaï’Lou :: Ouest :: Youëh-