Le forum reprend petit à petit de l'activité.
Allez-vous nous rejoindre ?
Bonne rentrée camarades ♥️

Mauvaise passe [TERMINÉ]

 :: Le monde :: Yban :: Nord :: Cescan (Capitale) :: Bas quartiers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 16 Aoû 2018 - 21:44
Cescan, capitale de la principauté et de l'esclavage légalisé.  L'opulence de la cité et du royaume venait en grande partit de son commerce et de sa main d'oeuvre en esclave. J'étais repassé ici il y a une trentaine d'année, j'avais participé à faire naître un petit groupe anti esclavagiste. Je n'avais plus eu de contact avec eux, trop dangereux pour eux. j'espère qu'il s'en sont bien sortis. 
Nous avons, avec Rand et Aviendha, parcouru le port pour rejoindre les bas quartiers. Ils n'avaient pas changé, pauvre, délabré, mal famé. Une odeur de détritus en décomposition, des allées mal éclairé à cet heure où le soleil se couchait inexorablement. Les ivrognes et les malandrins à l’affût. Heureusement, les lances courtes d'Aviendha et ma hache en plus de nos allures peu avenantes faisaient s'éloigné les quelques individus que nous croisions. 
C'est après deux rues que nous arrivions à une maison délabré. Les volets en morceaux, les murs couverts de mauvaises herbes grimpantes et visiblement un squatte pour les ivrognes et les drogué en tout genre. Je suis entré dans la maison, confiant malgré la présence d'autre personnes. Les drogués et les ivrognes se sont levé et un à voulu prouvé qu'il était plus fort que les autres. Sa tête encastré dans les murs de l'entré ont vite persuadé les autres de retournée à leurs occupations déplaisante. 
Je suis allé à la cave, mes deux comparses sur les talons. C'était la seule pièce vide d'occupant. J'ai palpé le mur de brique nord de la cave, cherchant un mécanisme... Une brique coulissa dans le mur, et une partis du mur se décalait de son axe pour permettre une ouverture. 
Je suis entré... Il faisait noir. beaucoup trop. Aviendha et Rand avaient sortis leurs armes. Je posais la main sur leurs armes, leurs faisant comprendre de rester là. Et j'avançais dans l'ombre. Une voix éclatait alors. 
"Foutez le camp! Ou vous sortirez d'ici les pieds devant!" Émettait une voix féminine mais plutôt déterminé. 
"Rand, Allume." Je demandais à mon compagnon maîtrisant les flammes.
Il inspira n coup et les lanternes et torches sur les murs s'illuminèrent. je put alors voir ce que je soupçonnais... Une jeune femme, une arbalète cassé à la main, la gâchette visiblement enclenché mais ne laissant pas partir son carreau.
"Je suis un ami des enfants de la liberté... Je suis Tyr." Je déclarais à la jeune femme. 
Elle jetais un coup d'oeil derrière elle. Un vieil homme, environ soixante dix ans, se levais péniblement. Se maintenant debout à l'aide de sa lame dans son fourreau. Il était barbu, chauve, gris et les yeux presque laiteux. 
"Daryun... Mon ami, je..." 
"Tyr, je savais que tu reviendrait. Tu à beaucoup de retard mon ami. tellement." Disait le vieillard très bouleversé. 
"C'est donc toi, le fameux lorcq, celui qui pouvait vaincre dix ennemis... Tu revient en pensant t'attirer les honneur? Etre accueillis en héro? Tu peut retourné là où tu était caché! Il n'y a plus rien pour toi ici!" crachait de colère la demoiselle aux cheveux châtain et court.
"Min! Il suffit! Soit respectueuse de notre unique allié!" Dit Daryun en élevant le ton, ce qui le fit tousser horriblement. 
La jeune femme aidait mon vieil ami à boire et s'en allait l'air furieuse. Je soupirais tristement en approchant, j'entendais les lames de Aviendha rentrer à leurs fourreaux dans mon dos. Il faut que je m'assure qu'elle ne tue personne même si ont m'insulte, cela serait problématique. 
je me susi assis sur uen caisse près de Daryun, il était vêtu de sa cotte de mail habituel. Sa lame toujours là. 
"Elle a raison dans un sens. Depuis ton départ, il y a eu du changement. Les vingts premières années furent riche en succès, mais, depuis nous avons été décimé. tu vient de voir les deux derniers enfants de la liberté. Maria, Balinor, Franz, Garim, même ce salopard de Nélia... La principauté les a tous fait tué." M'informais le vieil homme la voix chargé d'émotion. 
"Je suis désolé Daryun. Si j'avais su... Je serais venu, pour vous aider à empêcher ce désastre." Je m'excusais en inclinant ma tête, rongé par la honte.
"Min est une brave enfant, excuse là de ces mots. Nous étions encore une dizaine à son arrivé dan la famille. Maintenant, nous sommes seul. Elle tente encore de sortir des esclaves du marché, mais elle revient blessé de plus en plus. j'ai peur pour elle Tyr, je suis vieux, et toi tu n'a pas prit une ride. La malédiction des aracnors et des humains que de vieillir si vite." Disait le vieux guerrier.
 Je ne pouvais pas laissé les enfants dans cet état. 
"J'étais venu chercher des membres d'équipages... Mais il semble, qu'il y ai plus important. je vais arranger tout cela. Il y a trente ans, je vous ai donné l'impulsion pour voler de vos propres ailes, je vais recommencer." Je déclarais en me levant et tendant mon bras à mon vieil ami Daryun.
"Je veux bien, tirer mon épée encore une fois, si c'est pour voir ce glorieux jour." Dit il. 
Nous avons alors longuement parlé. Les enfants de la liberté avait besoin d'un nouveau repaire, de nouveaux membres et surtout de moyens matériel. Pendant trois jours avec mes compagnons, nous avons alors préparé un plan avec l'aide amer de demoiselle Min Farshaw qui ne nous faisaient pas encore confiance. 
Min avait pu parlé avec des esclaves du port et des arènes, ils seraient près à rejoindre les enfants à la moindre occasion, mais depuis que les enfants avient sombré dans la rumeurs de rue, ils hésitaient. Alors voici comment nous allions procédé. 
Min était une femme pleine de ressource, qui d'après elle ,savait faire usage de nombreux produits pour illusionniste, j'allais donc me rendre à l'arène, grimé comme ce vieux Daryun afin de lui ressemblé.  Il était la figure local la plus connus des enfants. Et j'allais gagné plusieurs combat lors du prochain tournoi. J'annoncerais alors, être un enfant de la liberté et clamerais à quiconque le souhaitant, qu'il pourra nous rejoindre pour changer le pays si il fait preuve d'honneur et de loyauté à la cause. grâce aux fumigène de Min, je filerais en douce et avec fort spectacle pour la population.
Pendant ce temps. Rand, Aviendha et Min voleront les coffres de l'arènes contenant les paris. Assurant ainsi l'apport matériel pour les enfants. 
Mais encore nous fallait il un lieu pour réunir les membres... Et j'avais ma petite idée.


Niveau 3
Tyr Mimir
Je suis dispo pour : Paré à rp
Expérience : 188

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): aucun
Groupes: Neutre
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Yban :: Nord :: Cescan (Capitale) :: Bas quartiers-